Un peu de changement. Si peu !

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN8951J'avais signalé, il y a des mois.

Que cet endroit, libéré du chaînage ancestral d'un riverain, "bousillait" les voitures lorsqu'on se garait.

Affaissement de la chaussée. (Il n'y a pas qu'ici d'ailleurs)

Le net rehaussement de cette partie d'avenue permet maintenant de s'y mettre sans risquer la casse.

Merci donc aux ST de cette intervention.

Cependant et pour ne pas changer mes habitudes !

DSCN8952On a oublié l'avaloir.

Vous savez, ce siphon extraordinaire qui avale l'enrobé, place Dauphine.

DSCN8953Les trous, c'est préférentiel.

Comme la politique, on aime ou on n'aime pas.

Bouchons (c'est le cas de le dire) les uns et laissons les autres.

Si on fait tout le boulot le même jour le personnel impliqué sera affecté ailleurs, alors autant faire trainer sur plusieurs semaines ce qu'on peut faire en un jour.

Sans vouloir incriminer du personnel municipal, certains, par leur aptitude au travail, discréditent les autres.

D'où cette réputation surfaite visant les employés municipaux.

DSCN8954Trouville-en-Montagne.

Tient, voilà un nom qui irait très bien à Briançon, on débaptise et on rebaptise en fonction de ce qui est le plus connu d'une ville.

Il est vrai que partant de ce principe, Briançon mériterait plusieurs noms et pas des plus flatteurs.

C'est étonnant, de la part de certains membres du personnel, cette prépondérance préférentielle à certains trous et non à d'autres.

Ou alors, afin de garder ce cachet spécifique à la ville, la ville des trous, on ne rebouche que ceux qui n'ont pas un intérêt historique puisque, rappelons-le, Briançon a été classée avec ses trous (peut-être aussi en fonction de ses trous) et ses multiples parements de remplacement provisoires. (Planches et autres)

DSCN8955Ce qui justifie aussi....

....La colossale affluence, en ce deux juin, des touristes qui n'ont pu rentrer ou n'ont voulu rentrer dans une vieille ville qui fait aussi souvent la grasse matinée.

DSCN8960Dans un souci permanent d'accueil.

Non seulement on a mis des barrières, ouvertes ces temps-ci il est vrai, (Si souvent fermées et dissuasives que ceux qui s'y sont essayés n'y reviennent plus) mais en plus on a miné le terrain pour dissuader les éventuels récalcitrant qui viendraient voir, par hasard, si la vieille ville s'est enfin trouvé une raison de les recevoir.

Ça, c'est un trou de chef (Peut-être le nôtre depuis qu'on a bouché celui des Garcins dont la municipalité était si fier) et pour les pneus, les amortisseurs et les jantes il n'y a pas mieux.

D'ailleurs, à Briançon, il doit y avoir au moins sept garages de réparation automobiles mais j'ai dû en oublier.

Il faut bien que ces gens travaillent !

DSCN8956Et puis faire travailler aussi les électriciens.

Il y a si longtemps que ce parking n'a vu de pelleteuse à faire des trous plus gros, qu'il faut bien que le travail antécédent soit négligé pour que ça se dégrade plus vite.

En fait, vu la somme investie dans ce parking pour qu'il rapporte, et non pour accueillir les automobilistes qui le délaissent, on se demande bien qui a pu faire un travail aussi dégueulasse et superficiel.

D'autant que les dents de la pierre sont aussi passées par là, comme un peu partout à Briançon.

Les périodes glaciaires coûtent une fortune à la ville, les déneigeurs volontaires ne faisant plus recette on attend la banquise pour justifier les déplacements d'engins pollueurs qui mobilisent du personnel qui serait bien plus utile ailleurs.

DSCN8957Comment une municipalité responsable....

....Peut-elle laisser se créer de tels problèmes et comment ne pas se demander pourquoi hurler à la dette et aux économies quand on attend pour l'augmenter par des frais évitables !

Le péage de ce parking (déjà mis mais je le remets) est censé palier les frais de sa réfection qui n'a jamais été faite.

On appelle cela se foutre de la gueule du monde.

DSCN8958Ce qui est impressionnant !

C'est que c'est partout où l'on pose les yeux à Briançon, aussi bien en haut qu'en bas de la ville.

L'an passé, la municipalité n'a pas osé peindre les trous, cette année, en ce moment, c'est à Sainte-Catherine que ça se passe.

Si le temps le permet et si une volonté municipale tardive fait surface, on a des chances de voir peindre des tracés autour ou sur les trous. (Voir une de mes pages d'il y a quelques mois)

Toutefois, ce soir, le 4, c'est rebouché, on y reviendra.

Maintenant, sur "Place Publique", il semblerait qu'un désir municipal voit le jour afin de s'occuper (enfin) de la vieille ville.

Le travail est titanesque et ce ne sont pas les deux années qui restent à l'actuelle municipalité qui seront suffisant.

DSCN8959Cependant, des plots ont été posés.

Pour empêcher les automobilistes de se garer sur la moquette usée qui sert de glacis au Champ de Mars.

Cet espaces jamais entretenu n'est regardable qu'enneigé, au moins on n'y voit pas la misère.

Il m'a été dit que pour la luge s'était dangereux.

Un arrêté municipal interdit de faire de la luge sur le glacis du Champ de mars, seul endroit de toute la région ou les familles démunies (Et dieu sait qu'il y en a) pouvaient gratuitement laisser leurs enfants s'ébattre dans la neige.

Mais comme les autochtones n'ont pas le droit de profiter gratuitement de leur environnement pour lequel, pourtant, ils payent des impôts, il reste les pistes de luges aménagées dans la vallée, à Briançon, le coût du Prorel n'ayant pas permis d'en aménager une.

Ou alors aller à l'extérieur de la ville, sur des terrains inclinés (Ça va, on en a) pour pouvoir profiter de la neige sans payer. (Du moins tant que cela restera anonyme, dès que ce sera connu, il est probable qu'un propriétaire ou un promoteur quelconque en tirera profit)

Du temps des capitalistes (termes entendus) le champ de mars était gratuit aux jeux de glisse (sauf le ski, interdit avant que ne soit installée une aire ludique payante au gérant très agressif envers les enfants qui passaient outre)

Maintenant, on fait du social et on interdit tout, ce qui se comprend puisque l'abandon de ce glacis permet d'y trouver de tout, bouts de verre, ferrailles, et autres objets divers et dangereux sans oublier l'amoncellement, année après année, des douilles des pétards des feux d'artifice.

DSCN8961La Collégiale saint Nicolas sur fond de Montbrison.

Photo prise au plus bas pour éviter le salon de la voiture d'occasion permanent.

DSCN8967Briançon et la vallée de la Durance.

Le lendemain. Fraicheur et humidité.

DSCN8968Le Mélézin.

2680 mètres.

Après deux jours de beau temps, retour des orages.

DSCN8969La Grand Aréa.

Encore parcimonieusement enneigé.

Mais le col du Galibier est ouvert depuis deux jours sauf que, cette nuit, il y a neigé.

Prévoir de ne pas s'attarder en tee-Shirt et sandalettes, à presque 2700 mètres le temps n'est pas estival et les nuits sont glaciales.

DSCN8970Ça fond quand-même.

Et fait grossir les torrents et rivières.

La Durance rue Jean-Moulin.

DSCN8971Convergence des eaux.

De la Durance et de la Guisane, alimentée aussi par les eaux de fonte d'une partie du Grand Aréa.

DSCN8972Baignade et kayak fortement déconseillés.

Tomber là-dedans, c'est sans retour.

DSCN8973Etant montée de près de deux mètres.

Les branches font trempette, le courant est violent et engendre des tourbillons et des courants inférieurs qui ne laisseraient aucune chance.

DSCN9033Mais c'est pareil à l'Argentière.

Pour le Fournel.

Eaux de fontes très chargées en alluvions.

DSCN9035Venant de la Vallée du Fournel.

Et non de la Vallouise comme je l'avais marqué, une erreur de situation.

Les courants sont également très violents.

Le lac de Serre-Ponçon est bientôt plein.

Demain, la suite.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article