Tel est mon bon vouloir

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Autre blog :  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ 

 

Son Altesse Sérénissime Fromm 1er

 

DSCN3130Le Maitre a parlé.

 

Ses décisions irrévocables ne souffrent pas de discution, son sourire, rare, en est une des faces, certainement.

 

La monarchie absolue est de retour, nous avons un nouveau monarque qui impose ses désirs, la chaufferie bois en est un.

 

S'imaginant qu'avec 53 % des voix des administrés qui se sont exprimés, par défaut pour beaucoup, il serait puissant, le maitre de la ville s'octroie ipso-facto le pouvoir d'assoir ses désirs quand il le veut en dépit de l'opposition de bon nombre de briançonnais.

 

Mr Hollande, le Président par défaut de la France, fait exactement la même chose, ce mimétisme dans l'obstination à aller à l'encontre de la logique rassemble ceux qui sont à des années lumières des réalités du moment.

 

Je propose donc, à l'essai, à notre monarque local, d'aller habiter quelques mois près d'une chaufferie bois existante afin qu'il puisse respirer à plein poumons les effets néfastes des fumées issues de cette combustion génératrice de monoxyde de carbone.  

 

Il y a peu, un ministre socialiste a proposé une loi interdisant les feux de cheminée et les barbe-culs à cause des nuisances liées à la combustion du bois.

 

Paradoxalement le même ministre a insisté sur le fait qu'il fallait prioriser les granules pour les chaudières au bois puisque l'industrie de ce secteur l'a pressé en ce sens.

 

A Briançon il y a la géothermie possible mais personne ne veut se pencher sur cette solution, il est vrai que le secteur n'est pas porteur et que les retombées économiques sont nettement moindres que les autres méthodes de chauffage.

 

La santé publique passant après le profit on peu raisonnablement se demander quel intérêt à SAS Fromm (Son Altesse Sérénissime) à préférer un mode de chauffage polluant, onéreux puisque les soi-disantes économies sur l'achat des combustibles seront nettement dépassées par les frais d'entretien (Filtres, ramonages très fréquents) et les frais de transport des matières à bruler.

 

Mme Daerden, écologiste politique (A ne pas confondre avec l'écologie réelle) abonde dans le sens du maire qui est garant de sa place à la mairie et, peut-être, intéressée par un potentiel rendement lucratif qui serait issue d'un contrat juteux. 

 

Je m'étonne que l'opposition ne se soit pas posé la question de savoir pourquoi une telle insistance pour l'utilisation de méthodes allant à l'encontre d'une logique de base.

 

DSCN313111 458,30 € d'économie par mois.

 

Hors frais d'entretien, de livraisons et de dépenses salariales puisqu'il parait que cette chaufferie va créer des emplois.

 

C'est ce que propose Mr le Maire qui n'est pas à une contradiction près puisqu'il autorise le projet de construction d'une médiathèque à 3 000 000 € prévisionnel mais sur seulement cinq ans.

 

Si je subodore un conflit d'intérêt c'est peut-être qu'il y a matière à soulever le problème, depuis deux ans les surprises de ce genre sont devenues monnaies courantes dans la sphère politique nationale. (UMPS bien entendu)

 

Mr Alain Prorel, responsable de la gestion des forêts environnantes, a peut-être aussi quelques intérêts à ce que des coupes de bois lucratives puissent être exploitées sur le domaine briançonnais. (Ce n'est bien sûr qu'une parenthèse mais il est bon de soulever aussi le problème en ce sens)

 

SAS Fromm trouve ridicule que l'opposition s'inquiète de la santé des administrés qui seront touchés par les fumées de cette "usine à gaz", il est vrai qu'en qualité de vétérinaire retraité il n'a pas eu l'occasion de demander à ses anciens patients quel effet ça fait de respirer de la "merde".

 

Ces dernier, manquant certainement de l'intelligence humaine, n'auraient pas répondus bien sûr, de vivre avec des bêtes ça engendre des déformations de perception qui occultent le discernement.

 

De là à rejoindre Mr Hollande qui compare le "bas peuple" à des "sans dent" il n'y a qu'un pas qui consiste à assimiler la "population négligeable" à des animaux.

 

Je suis quand-même épaté de la réponse faite à Mr Breuil concernant les chaudières fuel, à se demander même pourquoi SAS a laissé s'installer deux cuves à fuel pour le futur Rhône-Azur, d'une contenance de 30 000 litres chacune, peut-être y a-t-il des filtres !

 

Mr Peythieux va réussir à nous faire sourire, "enfumer" c'est bien là ce que compte faire SAS et sa suite avec cette réalisation très controversée.

 

Puisque SAS semble se répondre de la majorité des voies obtenues pour imposer ses directives je propose à l'opposition de faire une pétition à l'échelle de la ville pour savoir quel est le pourcentage de briançonnais prêts à respirer les fumées d'une chaufferie bois, pas seulement trois mois de l'année mais en permanence sur des décennies. 

 

Les créations d'emplois à la méthode Fromm on voit ce que ça donne sur les chantiers actuels, c'est d'une clarté tellement opaque qu'on se demande même si la création d'autres chantiers ne va pas générer quelques chômeurs de plus.

 

SAS ne sait certainement pas ce que c'est que de n'avoir que 800 € par mois pour vivre ni ce que c'est que de se passer de l'indispensable pour payer des impôts qui vont d'ailleurs enrichir ceux qui n'en souffre pas, çà c'est du social.

 

DSCN3132J'aime les petites phrases.

 

SAS déclare que pour l'isolation rien n'a été fait pendant trente ans, trente ans qui englobent donc ses propres mandats, j'espère qu'il se sent quand-même un peu responsable.

 

Que Mr Prorel ne se fasse pas de soucis pour son poste relève de l'ironie, on ne saurait mieux défendre ce qui nous apporte un "plus".

 

Mme Daerden surprise que lui soit retournée sa raison d'être c'est comique, elle laisse la nature envahir la totalité des rues de Briançon mais elle trouve normal qu'on puisse sacrifier un environnement exceptionnel pour une question de lucre puisque finalement c'est certainement de çà qu'il s'agit et puis elle ne va pas se mettre SAS à dos alors que son poste dépend de ce dernier, surtout si son bon vouloir a force de Loi.

 

Mme Poyau qui se retranche derrière les promesses électorales de son protecteur (Tient j'ai déjà entendu çà quelque part) en oubliant un peu que SAS Fromm a été élu par défaut, en fait l'opposition actuelle en est réduite à se bouffer les doigts de s'être entre-dévoré pendant la campagne électorale.

 

Décidément, à Briançon c'est comme aux Galeries Lafayette, il se passe tous les jours quelque chose. (Ancienne publicité radiophonique des années 1960/70)

 

A bientôt et sortez vos mouchoir, le SMOG arrive.

 

 

Pour me suivre, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Commenter cet article