Préoccupations gouvernementales majeures

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

mariage-gay.jpgCe n'est pas encore en France.

Mais ça risque de le devenir.

C'est, ma foi, une question qui reste encore un débat, qui ne me préoccupe pas et j'estime que chacun fait ce qu'il veut dès que ça n'entrave pas la liberté et la vie des autres.

Sauf, peut-être, le statut et les droits de l'enfant.

Je ne suis pas assez bien placé pour lancer le débat mais je m'interroge sur ce qui est plus bénéfique pour un enfant, surtout quand il va aller à l'école.

D'être d'une famille (Non génétique) qui est formée par deux mamans ou deux papas, va poser un problème profond dans un pays où la laïcité est déjà difficile à faire appliquer.

C'est, à l'heure actuelle, il semblerait, la préoccupation majeure du gouvernement rose/vert en place bien que ces derniers se demande ce qu'ils foutent au gouvernement, beaucoup de monde se posait déjà la question, la vitesse de compréhension n'étant pas la même selon les partis politiques.

Sauf à savoir que d'avoir commencé un mandat ministériel ouvre le droit aux indemnités de ministre à vie, ce, pour ceux qui n'auraient pas compris cette issue à obtenir un poste haut placé sans pouvoir assumer les responsabilités qu'exigent ce poste.

Bien entendu toutes ces indemnités payées par le contribuable et, plus il y a de ministères (Certains totalement inutiles), plus il y a d'indemnités à payer, c'est ce qu'on appelle faire du social et censé rentrer dans le cadre de la maitrise des dépenses publiques.

Depuis quelques semaines je suis confronté à des réalités que je n'imaginais pas aussi rapides il y a encore un an.

Mes contacts avec tous les milieux, quelle que soit la région de France, me font cruellement découvrir la vitesse à laquelle une partie de la population française s'enfonce inexorablement dans la précarité et la détresse.

Ce que n'ont pas réalisé (Ou ne veulent pas voir) nos dirigeants, c'est que si le peuple français sombre dans la déprime la raison n'est pas trop difficile à trouver.

A l'occasion des élections américaines récentes, j'ai entendu le candidat républicain formuler une liste de promesses électorales qui nous a déjà été servie il y a quelques mois.

D'un côté ou de l'autre de l'Atlantique, les hommes sont identiques et tout-aussi avides de pouvoir et d'honneurs.

Après la vague rose qui a mis en place l'actuel Président de la République française, est venu le temps des désillusions et des réveils amers.

Comme je l'avais pressenti il y a quelques mois dans quelques-unes de mes pages, la grosse finance française quitte le navire pour éviter de couler avec lui.

Etant donné que l'Etat, trop tard, a réalisé que de ponctionner les "riches" devenait dangereux pour l'économie, il effectue pirouette sur pirouette pour essayer de faire passer la pilule sur le dos de ceux qui ne peuvent pas quitter le navire France qui prend eaux de toutes parts.

Mr Hollande se révèle incompétent dans les fonctions qu'il occupe, mener un parti et gouverner un pays n'est pas vraiment la même chose.

telechargement.jpgTous ensemble pour réussir le changement.

Effectivement, pour avoir changé ça a changé rapidement, mais certainement pas tous ensemble et surtout pas dans le bon objectif.

Alors le serpent de mer médiatique ouvre la porte et matraque, à coup de scoops, le peuple sur l'importance capitale du mariage pour tous (En dehors de Mr Mamère, le gouvernement n'ose pas officialiser le terme "mariage Gay", on ne sait jamais et puis un mandat ce n'est que cinq ans, les revers peuvent être fatals) mais en faisant largement l'impasse sur les gens qui basculent journellement dans la précarité et pour certain à franchir le point de non-retour.

Le nombre de "désinscrits d'office" à Pôle-Emploi est en augmentation mais passé sous silence, sondage oblige, le nombre de personnes ayant de plus en plus besoin d'aide par l'argent de la SCG et du RDS augmente aussi.

Plus de demandes moins de travail, moins de travail moins de recettes, moins de recettes plus d'augmentation des "ponctions" sociales donc augmentations des demandes d'aides, la spirale infernale est en route.

Mais cet argent va ailleurs.

Le pouvoir d'achat baisse, les taxes augmentent, les prélèvements obligatoires aussi, les impôts directs ou indirects aussi.

La France va bientôt se retrouver à la traine de l'Europe qui est la plus belle connerie faite depuis sa création officielle hâtive et désordonnée, après avoir largement financé ce gouffre à pognon qui applique des réglementations drastiques et pour beaucoup avilissantes pour les pays souverains, le pays se retrouve à s'autofinancer avec de l'argent qui ne lui appartient plus.

Il n'y a pas si longtemps, j'ai écrist à plusieurs reprises, que nous allions droit dans le mur, j'ai bien peur de ne m'être pas trompé.

Il y a aussi cette affaire "Martin", qui est un fait divers assez banal mais qu'on met en avant de l'actualité pour délayer un peu la merde gouvernementale sur des sujets de droit commun.

La justice, théoriquement indépendante des affaires de l'Etat, fait son travail en émettant des soupçons sur telle ou telle personne, sur des faits qu'ont révélées des enquêtes et filatures, je ne vois pas en quoi un membre haut placé du gouvernement vient prendre fait et cause d'une situation qui ne lui appartient pas.

chaos.gifLe chaos gouvernemental.

C'est étrangement ce qu'on retrouve dans cette image sans fin ni début.

D'un candidat élu, qui aurait normalement dû structurer quelque-chose de cohérent, nous avons un dysfonctionnement flagrant d'un gouvernement qui piétine et se créé plus de problèmes qu'il n'en résout si toutefois il tente sérieusement d'en résoudre.

Dans tout cela la position syndicale est toute aussi intenable, d'avoir soutenu un candidat qui était supposé lui apporter paix et bien-être elle doit composer entre l'incohérence de sa position pendant les élections et la place qu'elle occupe vis-à-vis des salariés qu'elle est censé défendre à ce jour.

Recommencer "la lutte" (J'ai toujours adoré ce terme souvent employé pour ne rien dire) contre des gens qu'ils ont appuyés, les syndicats se sont mis les menottes aux poignets.

Il reste les autres partis, un qui est en déliquescence à ne pas trouver le bon sens de l'unité, d'autres qui sont extrêmes ou "taxés" de l'être.

Cette préoccupation majeure focalisée sur le mariage pour tous semble vouloir répondre à une promesse de campagne du candidat "hollande".

C'est ce que soutiennent haut et fort des ministres qui se succèdent aux micros ou devant les caméras de tel ou tel média.

Toutefois, le candidat a fait d'autres promesses (C'est gratuit), lesquelles sont soigneusement oubliées des intervenants ci-avant cités. 

Les taxes, la CGS, la TVA, et d'autres encore pour lesquelles le président "Hollande" s'est empressé de faire exactement tout le contraire.

Mais est-ce nouveau ?

Pas vraiment mais là, l'assurance du candidat à promettre ce que l'élu dénie, est la caractéristique d'une incompétence flagrante.

Ou les socialistes ne savaient pas ce que pouvait bien être les causes d'une crise et alors ils n'ont pas à vouloir la résoudre ! 

Ou alors ils en connaissaient les conséquences mais ont minimisé, voire occulté, au peuple les difficultés que cela suppose !

Dans les deux cas ils ont trompé le peuple (Celui qui ne connait pas les prouesses politiques) par incapacité camouflée ou/et par mensonges, ce qui est une des résultantes de la rhétorique.

J'entends et j'écoute ce qui se déroule en ce moment, je suis assez surpris que l'UMP soit aussi discrète dans les turbulences de l'élection de son Président.

Il est vrai que cette époque de l'année est une période de pose, j'entends par-là qu'il y a des mois propices à se faire entendre et d'autres propices à se faire oublier ; festivités obligent bien que ces dernières ne soient plus réservées qu'à une catégorie de la population pas encore atteinte par la récession puisqu'à un moment où un autre il faudra bien y venir et surtout l'annoncer.

Dimanche ou lundi je ferais une autre page politique, ce ne sont pas les matières premières qui manquent.

Maintenant, comme déjà spécifié antérieurement, ce ne sont que mes lignes, elles n'engagent que moi et n'ont pas d'objectifs prosélytes, cependant elles reflètent tellement et de plus en plus l'opinion d'une grande partie de la France.DSCN8141Briançon.

Ville à moitié morte.

Mais l'histoire, n'est-elle pas un éternel recommencement !

Bon Week-end et pensons à nos morts de 14/18 qui ont fait la France pour que d'autres la défassent.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Vous aurez remarqué qu'une de mes pages à disparue, c'est une mauvaise manipulation, je la referais prochainement.

Commenter cet article