Briançon, Place publique, revu 1

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

au-premier-plan-le-reservoir-d-eau-construit-par-la-regie-bLa municipalité pointe du doigt....

....Un gaspillage financier et semble responsabiliser une gestion "désastreuse" des prédécesseurs.

Il est un fait que ce réservoir de Fontchristianne n'était pas spécialement bien situé, le fait de défigurer un patrimoine historique est indéniablement une faute.

Cependant, je me pose la question de savoir si c'est le seul gaspillage financier briançonnais et surtout si ce ne sont que les mêmes responsables !

Le réseau d'eau de Briançon n'a pas vingt mais cinquante ans de retard, c'est occulter un peu vite la gestion De-Caumont et l'énorme responsabilité d'un gaspillage financier nettement supérieur à la construction et la démolition d'un réservoir qui n'a, en plus, jamais servi.

On ne peut nier que l'urgence de réfection de ce réseau faisait partie des hautes priorités, la municipalité actuelle n'a fait que son devoir de gestionnaire en utilisant l'imposition pour le bien public puisque c'est son rôle primordial.

Cependant, il y a des antécédents qui ont ouvert une porte dans laquelle se sont engouffrés ceux que les scrupules n'étouffent pas. 

De l'argent parti en fumée il y en a eu énormément, revenir sur le téléphérique du Prorel est incontournable, tout comme la construction du Casino, "l'achat" de joueurs de hockey, la récente "coulé" verte etc, l'explosion de la "culture" briançonnaise, un bien qui coute de l'argent qui aurait été mieux ailleurs. (Quand on n'a pas de chaussure on ne va pas au cinéma)

Il est probant que ce qui aurait dû être fait ne l'a pas été et ce qui était du domaine du superflu a été favorisé au détriment de l'indispensable, ça fait des années que j'en fais état.

J'aime bien quand Mr le Maire marque (Du moins fait mettre) qu'une participation est demandée aux abonnée, 30 % d'augmentation d'un coup c'est en effet une belle participation, même si cette mesure s'avérait indispensable, de la fractionner aurait été moins pénalisant pour les habitants de Briançon.

En matière de gaspillage d'argent public, bien que ce ne soit pas "palpable" pour beaucoup, ce sont aussi les multiples procès intentés à la municipalité de droite par des gens de gauche et surtout, par les "Verts", parti politique en déconfiture faute d'observer la déontologie qui le rendait crédible.

Les procès coûtent cher en avocats, recours et cassations.

Fromm.png

Ce qui est "divin" chez certains socialistes....

....C'est l'auto satisfaction.

A lire le dernier numéro de Place publique le bilan de la municipalité actuelle est "idyllique", en fait un fonctionnement normal municipal qui ne fait que son devoir vis-à-vis d'une population attentiste.

Qu'il y ait effectivement des améliorations urbaines est indéniable, d'autant que depuis des années je cible (Je dirais bien je matraque) les innombrables déficiences municipales du début de mandat.

Mme Dearden m'avait dit qu'il fallait du temps à la municipalité pour mettre en route ses projets, (Elle m'a textuellement dit "nous avons cinq ans") cela sous-entend que les promesses électorales du candidat Fromm n'étaient que des mensonges puisqu'il promettait le changement sans encore savoir lequel !

Maintenant, effectivement ça a changé, certaines choses ont été effectuées, la plupart indispensables et là je reconnais que depuis quelques années le laxisme s'est très nettement fait sentir (Environ dix ans) mais n'est-ce pas le travail d'un gestionnaire que de mettre en oeuvre ce qu'attendent ses administrés !

Je ne peux, toutefois, pas m'empêcher de constater que beaucoup de ce qui a été fait corrobore mes si fréquentes interventions sur mon blog, il n'y a qu'à parcourir l'actuel et les précédents (Liens en haut de page) pour trouver de troublants rapprochements.

Cependant, et c'est une interpellation très récente, les urgences ne sont pas celles qu'attendent les briançonnais, le problème du pont de l'Avenue du général De Gaulle en est une preuve flagrante. (Voir Facebook, un des sujets de Mr Gryska qui relaie une lettre de Mr Dusserre, Président du conseil Général des hautes Alpes)

Ce pont, j'en ai fait des dizaines de photos commentées sur plusieurs années, j'appuie bien sur les nécessités d'interventions devenant très urgentes, alors aller refuser un projet de remplacement financé EN TOTALITE par le Conseil Général sous prétexte que c'est dérangeant pour les briançonnais est une incongruité désarmante, puisque c'est un des principaux points noirs de la ville.

Les méthodes actuelles de remplacement de pont sont bien différentes de celles employées antérieurement, un pont, à l'heure actuelle, se construit à côté de son futur emplacement et se pose en un Week-end, quand tout est pret, le ripage de l'ancien pour laisser la place au nouveau est une opération devenue courante sans perturber plus qu'elle ne l'est déjà la circulation automobile.

Cette mauvaise foi démoli ce dont se targue Mr le Maire, qui est de penser à ses administrés.

Ce pont, et bien d'autres travaux d'améliorations de la circulation intra-muros, est une des plus grandes urgences de Briançon.

D'avoir refait les enrobés de plusieurs points de la ville est louable et celà évite que Mr Ihuel vienne faire l'apologie des légendaires trous briançonnais, mais au lieu de faire des petits bouts de bonnes routes entre d'autres bouts inqualifiables (Route de Grenoble) j'aurais commencé par l'Avenue du Lautaret.

Cette dernière, ayant bénéficiée de réfection de distribution d'eau, est un des atouts électoraux que se réserve Mr Fromm avant les prochaines élections municipales, ces travaux qui trainent depuis plus de trois ans auront leur apothéose fin 2013 début 2014 en oubliant de préciser que c'est le conseil général qui finance la totalité de la réfection de cette avenue célèbre pour ses milliers de trous et l'absence chronique de trottoirs pour une utilisation intensive, surtout par les nombreux collégiens et lycéens qui l'empruntent chaque jour.

Ces "scoops" municipaux sont de nature à influencer les plus jeunes des électeurs, j'avais d'ailleurs marqué, dans un de mes blogs, que les collégiens et lycéens délaissés du fait d'un environnement scolaire déplorable (Garcins et Vauban) faisaient partie des potentiels électeurs en 2014, ils avaient quinze / seize ans quand j'ai écrit cela, donc la majorité électorale en 2014 donc un potentiel de voix pour la gauche à l'occasion des municipales.

Un jeune, c'est de la pâte à modeler, c'est facilement influençable et ça ne réalise pas qu'il peut être roulé dans la farine, spécialité politique de toutes les élections.

Alors, avec du recul et en leur présentant les choses telles qu'elles se sont déroulées depuis septembre 2009, ils seront peut-être plus attentif aux chants des sirènes.

01_pt.jpgDu dialogue jaillit la lumière.

Ce n'est pas moi qui l'ai écrit, ce serait Platon mais il y a plusieurs origines d'autres sources attribuent cette citation à Pétrone, "prince" des arts et des lettres sous le rêgne de Néron, d'autres encore l'attribuent à Plutarque.

En tout état de cause c'est une vue de l'esprit très parlante et combien sage, tous les hommes politiques en usent et en abusent.

Il est un fait que de discuter calmement d'un sujet qui entraine des polémiques est le meilleurs moyen d'obtenir un consensus acceptable par l'ensemble des protagonistes.

Je ne suis pas si sûr que Mr le Maire de Briançon favorise le dialogue comme il le laisse entendre dans ses pages, il aurait plutôt tendance à fuir ce qui le dérange ou les sujets pour lesquelles il n'a pas de réponses immédiates.

Ce n'est que mon point de vue personnel mais il est largement partagé par tous ceux avec lesquels j'ai discuté du sujet.

Alors de se sentir subitement investi d'un rapprochement citoyen après avoir largement utilisé l'éloignement ne peut que nous étonner.

Les réunions auxquelles j'ai participé ou simplement été spectateur (J'écoute beaucoup, ça me permet d'enregistrer mentalement ce qu'il pourrait y avoir à répondre) en dehors des sujets ciblés et faisant parti d'un ordre du jour le reste n'est qu'interpellations sur des sujets sensibles qui sont vite noyés dans d'autres. 

Personnellement j'ai des tas de questions à poser à Mr le Maire, je n'ai jamais pu le rencontrer malgré mes demandes, la seule fois où une amorce de dialogue a eu lieu c'était par hasard dans la Grande gargouille sur une interrogation de Mr le Maire qui m'a demandé ce que je lui voulais.

En fait, à lui directement ce jour-là, rien en dehors de la prise de connaissances de mes pages de blogs qui doivent en défriser plus d'un, j'ai voulu lui montrer l'état des Moloks de la place Dauphine dans un état de crasse avancé, je doute qu'il se soit arrêté sur ce sujet bien précis puisque ça perdure et qu'il m'a été fait réponse, après maints appels téléphoniques, que ce n'était pas du ressort de la municipalité. (Voir mes nombreuses pages sur le sujet, toutes agrémentée de clichés révélateurs)

Il semblerait, à l'approche des élections municipales, que les contacts entre la municipalité et les administrés se font plus nombreux et pressants, bien évidement on pourrait me répondre ce que Mr le Maire à répondu à Mr Sezanne lors d'une réunion du Conseil Municipal, sur le sujet très délicat de l'augmentation massive du prix de l'eau (30 % d'un coup) qu'on est toujours assez près d'une élection pour s'en référer.

Cependant, c'est à double langage puisque justement il est facile de répondre par ce genre de pirouette pour avaliser la situation de cette façon afin de s'exonérer d'une réponse plus technique.

Don du SangMontagne qui soigne

Efforts municipaux.

Je ne pense pas que l'organisme français du don du sang ait attendu l'élection de Mr Fromm pour collecter ce précieux liquide, donneur de sang de 1970 à 2005, j'ai pu participer de nombreuses fois à ce geste national qui consiste à aider les autres sans penser à soi.

De la même façon Mr Musson semble vouloir donner à Briançon une image qu'elle a perdu il y a trente ans lorsque c'était encore une ville climatique.

Démolir pour faire une ville touristique d'hiver aux retombées économiques potentielles puis, s'apercevoir qu'en fait il faut redonner à Briançon le statut de ville climatique sous l'appellation de "Montagne qui soigne".

Fermer des établissements de soins pour favoriser l'économie touristique alors que les patients de ces maisons de soins étaient des clients privilégiés, relève d'une gageure. 

Sans le domaine "serre-Chevalier", donc les stations environnantes, St Chaffrey, Villeneuve la Salle, Monétier, Montgenèvre, Briançon n'aurait aucun atout avec son téléphérique ruineux, mal placé et déficitaire.

De soins il ne reste plus grand-chose de ce qui existait, se battre pour garder un hôpital opérationnel à 100 pour 100 est un bien, je salue les efforts fait en ce sens mais c'est réaliser un peu tard que le tourisme ne fait pas tout à Briançon.

Page 4 de Place Publique : 

Les permanences de quartier sont une bonne chose, plus ou moins suivies c'est une ouverture sur la relation municipalité administrés.

Les douches municipales gratuites c'est très bien et ça répond aux besoins d'hygiène de certaines personnes SDF (Pour peu qu'ils le veuillent) ne pouvant accéder aux logements décents.

Les transports gratuits pour les "scolaires" briançonnais ce n'est pas un "scoop", cette idée avait déjà été soumise à la municipalité Bayrou en 1998 avec l'appui de l'ADUTUB de l'époque, un syndicat des usagers en quelque sorte, partiellement entendus nous n'avions pu obtenir que quelques miettes.

A la rentrée de septembre 2012 j'ai mis dans mon blog que la gratuité, si bien prônée par Mme Daerden pour les maternelles, était de la poudre aux yeux et j'insistais sur la gratuité pour tous les "primaires", les collégiens et les lycéens de Briançon. Etrange similitude quelques mois après.

J'ai quitté ce mouvement pour des raisons d'étiques après avoir été reçu par Mr Bayrou, le Président de l'ADUTUB, Mr Pucko Jean, n'étant pas à même de faire ce qu'il demandait aux autres.

Ce personnage douteux, qui a laissé pas mal de "drapeaux" à Briançon, a disparu aussi vite qu'il est apparu. Je le connais très bien puisque c'était un collègue conducteur de train sur la même ligne que moi pendant dix ans et il m'a laissé son "ardoise" personnelle en plus d'un logement que je lui ai prêté et qu'il a laissé en piteux état à La Vachette.

Mme Dearden semble être en pleine possession de ses désirs, je vois qu'elle s'est habituée aux transports municipaux et scolaires. 

Le plus dur reste à faire.

Les pages 8 & 9 reprennent une partie de ce que j'avais souligné dans mes blogs, je soulignais particulièrement le besoin de réalimenter les gargouilles par le canal Gaillard.

Cependant, je suis plutôt dubitatif sur le besoin de restreindre une eau qui coule maintenant gratuitement et en abondance, cet hiver la Grande Gargouille s'est encore retrouvée prise par les glaces à cause de ce manque d'eau qui permet aux riverains d'évacuer la neige.

Pour tous ceux qui connaissent bien la Gargouille, c'est le seul moyen non mécanique pour évacuer la neige quand elle est encore fraiche, ce que font tous les riverains de la vieille ville à condition d'avoir assez d'eau pour ce faire.

Et puis pour les "zigounettes" surchargées des nuits de fin de semaine c'est mieux pour disperser les odeurs. (Voir ma page "Avant la prochaine")

Place-d-armes-1980.pngMoi je veux bien !!!!! 1980

Place d'Arme BriançonLà c'est plus réaliste. 2011

Trente et un ans d'écart et un spectaculaire incendie en 2001 entre les deux photos, cette place d'Armes nécessitait une profonde réfection, ce projet n'est pas une réalisation décidée par la municipalité Fromm mais par la municipalité Bayrou.

Les problèmes financiers chroniques de Briançon n'ont pas permis de mettre en oeuvre ces travaux plus avant, je salue toutefois l'actuelle municipalité d'y avoir accédé.

Il serait quand-même intéressant de savoir si ce sont des fonds qui ont été pressentis par la précédente municipalité ou des fonds nouveaux trouvés par l'actuelle.

DSCN0059.JPGPlace d'Armes 2013.

Je voulais mettre la photo de Place Publique mais elle est de mauvaise qualité, les deux dernières sont donc les miennes.

Personne ne se plaindra de cette nouvelle réfection qui cadre bien avec la vieille ville.

J'ai fait quelques pages là-dessus, j'approuve cette avancée d'autant que je suis un farouche défenseur du patrimoine de cette vieille ville que j'adore. (Entre autres biens patrimoniaux, très nombreux à Briançon)

Pour la page 11 de Place Publique, il a été volontairement mis des photos de 2009, histoire de dire que les anciennes municipalités ont laissé de la merde (En partie vrai mais sur plusieurs années avec des municipalités de droite comme de gauche)

En fait en 2011 c'était encore à l'identique, la nouvelle municipalité se "cherchait" (Elle se cherche toujours d'ailleurs mais ce sera une autre page) mes blogs font largement état des lamentables navrances routières de la ville, d'avoir refait des enrobés n'est que le devoir d'une municipalité vis-à-vis de ses administrés.

Je pense qu'il aurait été correct de mettre que dans la continuité du travail commencé par la droite dans les années 1992 / 2009, la municipalité de gauche continue l'effort en dehors de toutes récupérations partisanes.

La modestie et le partage ne semble pas être la principale qualité de l'actuelle municipalité.

Pour qui connait Briançon depuis plus de vingt ans, il est à remarquer les travaux effectués pour l'amélioration de la ville dans la continuité, et non subitement depuis 2011 puisque c'est l'année où cette municipalité a vraiment commencé à travailler en dehors du parking du Champ de Mars, une urgence qui pouvait attendre contrairement au pont de l'avenue du Gal De Gaulle qui est une attente qui est urgente.

En fait, si on étudie bien le fonctionnement d'une municipalité sur la durée de son mandat, elle n'a fait que répondre, en partie, aux très nombreuses demandes des briançonnais qui aimeraient bien avoir le retour de leurs impôts puisque ces derniers sont d'abord fait pour ça.

Les photos témoins de la page 11 ne sont pas de 2009 mais de 2011, ces chantiers privés ne sont pas financés par la municipalité mais par les promoteurs et si je m'en réfère à certaines indiscrétions le revêtement de la route n'aurait pas coûté si cher que cela à la municipalité.

Ce ne sont que des révélations qui viennent d'assez haut mais je tairais mes sources pour ne pas compromettre des gens de bonne foi.

Je peux même certifier que la route des Toulousannes, supposée être comme telle en 2009, était toujours dans le même état en août 2012, j'en ai fait des photos datées qui sont sur ce blog.

Le carrefour Faure Geors a fait l'objet de plusieurs pages, il y a des années que je réclamais la disposition telle qu'elle a été effectuée en automne 2012.

Le cliché de droite, toujours ciblé en 2009, était exactement dans le même état début 2012.

Et puis le reste est à l'avenant, c'est étrange cette mémoire défaillante d'une municipalité qui tire les couvertures à elle en ciblant ces photos sur l'année de sa mise en place à la mairie !!!!!

Pour qui a du temps, parcourir mes pages antérieures sera révélateur, c'est même assez édifiant, je l'avais d'ailleurs écrit que je ressortirais cette situation.

Ne pouvant tout mettre sur cette page, je reviendrais là-dessus sur une autre.

Maintenant, tout n'est pas négatif, loin de là mais n'est-ce pas le travail des élus que de faire le leur ?

Pour qui en a le temps, vous pouvez aussi consulter les archives du Dauphiné Libéré, c'est à Central Parc à côté d'Urbania.

Aucun journal ne peut refuser le droit à l'information, c'est un devoir d'histoire qu'ont les journaux normalement indépendants.

A bientôt, pour autre chose.

Bonne semaine.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article