Petite visite, pour voir.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN8132La Collégiale Saint Nicolas.

Dans la vieille ville.

DSCN8133La même avec le Montbrison.

Oups, il est "ennuagé".

Ces chutes de neige de la nuit, 20 à 35 cm à 1400 et plus de 80 en haute altitude, redonne à la ville des souvenirs d'hiver.

DSCN8134Le Janus, pour compenser.

La porte de Pignerol et les remparts Est de la cité Vauban.

Le phénomène de fissuration de la porte Dauphine est identique à celui de la porte de Pignerol.

Contraintes géologiques qui déstabilisent les ouvrages.

Un relâchement des "IPN" des deux portes apporterait, pour un temps, une solution dans l'attente de jour financiers meilleurs.

Il devient indéniable que le Champ de mars, poussé par la Croix de Toulouse, exerce une pression sur le verrou glaciaire sur lequel est construite la vieille ville.

Donc, solution d'urgence, installer des joints de compression aux "ponts" des deux portes ou les transformer en "pont flottant"

Avant l'été (2012, je précise) serait bénéfique.

DSCN8135Le Mélézin dans les nuages.

Vu de la Grande rue, ou Grande Gargouille.

DSCN8136Edifice Persens.

Ancienne fontaine tarie sans motif ou explication.

L'étanchéité des informations est inversement proportionnelle à l'étanchéité des fontaines, ou ancienne fontaines puisqu'en vieille ville plus aucune ne fonctionne.

Les autres, à vis, disséminées un peu partout à Briançon, ne fonctionnent pas non plus, j'en ai essayé deux au hasard, juste pour voir.

La sécheresse ? Peut-être, je pense plutôt à un abandon de ces petits riens qui nous agrémentaient la vie tandis que d'autres, tout aussi négligés, nous la pourrissent.

DSCN8137Le Mélézin.

DSCN8138Le parc de la Shappe.

Agréable endroit aménagé très prisé des briançonnais et visiteurs.

DSCN8139Ancienne usine de la Shappe.

Ruine embarrassante ne pouvant, de moins en moins, être revalorisée.

Cette "friche" industrielle d'un autre temps est classée, raison majeure pour laquelle on n'y touche pas.

En fait un édifice croulant qui n'aurait de fin valable qu'à coup de "bulldozers".

Derrière, autre "friche" industrielle non classée mais faisant l'objet de polémiques et de chantages suivant les tendances politiques des deux dernières municipalités.

Vouée également à la démolition. (La friche, pas la municipalité. Quoi que !)

Le consortium "LECLERC" aurait préemption sur le terrain pour y construire une énième grande surface.

Le chantage ce sont les logements sociaux alors qu'à Briançon il y a pléthore d'édifices abandonnés qui pourraient faire l'affaire mais ça ne rapporterait rien à la commune.

Alors on déguise un projet boiteux en super affaire pour faire avaler la couleuvre.

Avec de la volonté, des économies (Sur Skate-Parc, que j'approuve, et parking, que je n'approuve pas, hors de prix) et en concertation avec les deux plus grosses entreprises de la région, ALLAMANO et OLIVE le cout de démolition pourrait être ramené à moins de 150 000 Euros en garantissant à ces deux entreprises la totalité des matériaux ainsi récupérés.

La logique voudrait que la municipalité crée un marché couvert et des locaux ludiques et sociaux par la construction d'un édifice aéré et léger qui conviendrait parfaitement à ce lieu.

Le marché couvert, sauf erreur, n'a jamais été à l'ordre du jour d'un conseil municipal de la dernière municipalité toujours en place et je me demande même si une ébauche de projet a été envisagée.

C'est le rôle du Maire de la ville, garant du bien-être de ses administrés et du fonctionnement de la vie briançonnaise.

Nous sommes, hélas, très loin du compte.

DSCN8140Le Montbrison.

Dans toute sa splendeur avec ces nuages qui laissent diffuser la lumière lui donnant un reflet magnifique.

DSCN8141Les casernes du fort des Trois Têtes.

Dans le même état qu'il y a soixante ans quand l'armée a quitté le site.

Depuis pas mal de municipalités, de tous bords, se sont succédées.

Comme Berwick, dès que les clefs sont remises à la municipalité c'est cette dernière qui en devient propriétaire et entière responsable.

Je marque ça parce que l'état des forts a suscité pas mal de polémiques et de renvois de responsabilités.

J'ai souvenir que l'Etat français, en 2010, a débloqué plusieurs millions d'Euros en compensation du départ de l'armée (Berwick) supposés être pour l'entretien des bâtiments. 

Il y a eu un encart dans les journaux puis, depuis, plus rien. 

Il m'avait été soufflé (sous toutes réserves de véracité) que Mr le Maire actuel aurait effectué des démarches pour obtenir une autre compensation.

On n'en a jamais entendu les suites.

Dès lors qu'on devient propriétaire, on devient aussi responsable.

Je serait curieux de savoir ce qui sortirait d'un état des lieux effectué à la remise des clefs et aujourd'hui par celui qui a remis les clefs, le ballet de camions divers, inconnus semblerait-il et par les issues non visibles, juste après la cession, aurait déménagé du matériel récupérable. (Sources informelles mais nombreuses)

Donc coupable ET responsable de l'abandon des édifices récemment cédés.

Maintenant, si on prend Colaud, c'est le même scénario en dehors du fait que le site a été vendu à la municipalité pour deux millions d'Euros.

Si je ne m'abuse, en 2002 c'était Mr Jacques Chirac qui était Président de la République (Droite UMP) et Mr Alain Bayrou (Droite UMP) qui était Maire de Briançon. Donc droite contre droite, pas de cadeau.

On pourrait penser que Mr Alain Bayrou n'avait pas la "carrure" de s'opposer aux désirs gouvernementaux de l'époque, c'est une gageure, tout ceux qui ont connu Mr Alain Bayrou savent qu'il n'était pas le genre d'homme à plier ni à se laisser faire, loin s'en faut.

En 2010, c'est l'inverse, c'est Mr Nicolas Sarkozy (Droite UMP) qui est président de la République et Mr Gérard Fromm (Gauche PS et mélange incompatible de son conseil d'autres tendances) qui est Maire de Briançon. Donc droite contre gauche mais cadeaux des bâtiments et donation de sommes non négligeables pour compenser le départ de l'armée.

Mr Gérard Fromm aurait-il une telle influence qu'il aurait fait plier Mr Nicolas Sarkozy ! Ça ne ressemble pas non plus à ce dernier qui aurait délivré une fin de non-recevoir au précédent lors de sa dernière visite à Paris. (A prendre avec délicatesse, ces informations ne m'ayant été que suggérées)

Ou, quand la droite refuse à la droite ce qu'elle accorde à la gauche.

Non la réponse est toute autre, le démentellement de l'armée a commencé sous Mr François Mitterrand et le coup de grâce a été porté par Mr Jacques Chirac lorsqu'il a supprimé la conscription. 

Autres phénomènes, autres effets.

En fait, qui "baise" l'autre ?

Sans commentaire, chacun interprète ces dernières phrases comme il l'entend.

Moi je mets ce que je constate et ce que j'entends puisque je ne suis encarté nulle part.

DSCN8142Portes d'Embrun.

Vous dire qu'elles sont (plusieurs portes successives) dans le même état que lorsque j'en ai fait état la première fois, il y a plus de deux ans, serait un mensonge, elles sont en plus mauvais état. Nous y reviendrons un peu plus loin.

DSCN8143La rue Mercerie.

Egalement surnommée "Petite Gargouille"

Ou plutôt un méat à sec pour les mêmes raisons que la Grande Gargouille mais sans qu'on sache exactement pourquoi.

Il faudrait peut-être envisager un non-paiement de facture à RBEA puisqu'on ne sait pas encore si l'alimentation se fait par le canal des Salettes ou toujours sur le réseau d'eau potable.

Ce qui justifierait la mise à sec totale des fontaines et le "mini-coulis" diurne de la Grande gargouille" bien que l'aqueduc ait été rénové, ce que j'approuve et félicite.

Si c'est pour des raisons d'économie pourquoi alors avoir investi dans l'inutile et le rébarbatif plutôt que dans l'utile, l'agréable et l'attractif.

Que faut-il comprendre ?

DSCN8144Les remparts rénovés de la place Eberlé.

Travaux commencés sous la municipalité Bayrou et terminés sous la municipalité Fromm.

Je dois reconnaitre que cette place nécessitait une urgente rénovation et le résultat est conforme à l'attente bien qu'il reste quelques détails en attente.

Deux des faces Ouest des remparts ont fait l'objet de rénovation sur douze ans.

DSCN8145Bastion Sud de la cité Vauban.

Partie de la vieille ville qui semble dans le meilleur état sans intervention depuis sa construction.

Il est vrai que personne n'y habite et que ce n'est pas visitable.

Photo prise entre la deuxième et troisième porte d'Embrun en sortant de la ville.

DSCN8146Ce qui explique sa bonne "tenue"....

....A cette partie des remparts, c'est qu'il n'y a aucun mouvement ni activité qui pourrait engendrer des dégradations.

Mr Vauban avait bien fait les choses sauf qu'il ne pensait pas que sur certaines parties on y ferait rouler des camions qui n'existaient pas.

Au plus, les charriots et armements de l'époque ne pesaient que quelques centaines de kilos puisque la traction animale n'avait pas la puissance de la traction à pétrole.

Pourtant ces remparts, en trois cents ans, ont subi plusieurs guerres et reçus bien des impacts.

DSCN8147Arbre fleuri au monument aux morts.

Derrière, le Prorel.

Les services techniques mettent en sécurité ce passage routier, les arbres malmenés par les vents violents de ces derniers jour risquaient de laisser tomber quelques branches, à cet endroit c'est dangereux.

Les deux arbres, eux, sont bien solides et d'une taille respectable.

DSCN8148Troisième porte d'Embrun.

Portes voyant passer plusieurs centaines de véhicules par jour, parfois des trop gros et trop lourd malgré la signalisation restrictive.

il est vrai que maintenant le code de la route est devenu une vaste rigolade, j'en ai déjà fait état à plusieurs reprises.

C'est également Mr le Maire qui est chef de la police, magistrat de sa commune, et qui donne les consignes aux forces de l'ordre locales pour exécuter les ordres garantissant le respect de la législation et la bonne marche de la réglementation.

DSCN8149Il est aussi responsable de la sécurité.

La preuve.

La photo parle d'elle-même et il  est inutile d'en rajouter, j'en ai aussi fait état.

DSCN8150Ecole privée Carlhian Rippert.

Faisant aussi l'objet de polémique et d'un certains "rejet" de la municipalité en place.

La laïcité étant malléable fonction de la position politique d'une municipalité.

Une demande pressante de construction d'un collège privé aurait été déposée.

La majorité municipale est de gauche (ou supposé l'être) donc garantissant la laïcité tel que la voyait Victor Hugo.

Cependant, la gauche étant, par principe, anticléricale, le rapprochement d'un effet a une cause qui s'appelle refus.

Nous effleurons une page d'histoire de la France qui a de curieux échos dans d'autres pays à l'heure actuelle et bien qu'un siècle se soit écoulé la guéguerre Clergé / République laïque n'est pas encore éteinte.

Demain nous descendrons en ville (Celle du bas)

Ou peut-être après-demain, je ne finis de bosser que le 22 au soir.

Après, j'aurais le temps de vous divertir sur nos misères briançonnaises.

Bonne journée.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article