Pau, première page

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

La ville de Pau est situé dans les Pyrénées Atlantiques, région Aquitaine.

Proche de cette chaîne de montagne elle bénéficie d'un climat doux l'hiver et chaud l'été.

Attachée à la capitale de la Navarre, qui était Pampelune en Espagne, cette principauté englobait plusieurs régions autant aujourd'hui espagnoles que françaises.

Henri III de Navarre qui devint Henri IV de France en 1589 fut le dernier souverain de Navarre, province qui fut rattachée à la France pour la seconde fois et définitivement.

Il épouse Marguerite de Valois en première noce fille d'Henri II, puis Marie de Médicis, pour réconcilier catholiques et protestant après le carnage de la saint Barthélemy

J'ai fait 125 photos de cette ville, un survol succinct mais déjà révélateur, que je publie à ma façon, sur quatre ou cinq pages sur quelques semaines.

01.jpgVille de Pau. (Seule image Internet)

D'une population de 260 000 habitants c'est une belle ville qui mérite mieux que ce que j'ai pu découvrir.

Je n'ai pu m'empêcher de faire le lien avec Briançon, un fonctionnement sensiblement identique.

DSCN9399Première impression.

En me rendant au centre historique, j'ai trouvé un stationnement gratuit sur les esplanades.

Pas reluisant, donc une grosse déception dès mes premiers pas en ville de touriste que je suis.

Ça donne une idée dévalorisante de ce que découvrent aussi les touristes qui viennent pour la première fois à Briançon.

DSCN9400On dirait Briançon.

Sauf qu'à Briançon ces derniers temps j'ai pu constater un très net effort sur le nettoyage des rues. (Hors circuits fréquentés nettoyés en permanence)

Il est dommage de commencer une page d'une ville connue sur des misères mais je reste fidèle à mes habitudes, je diffuse mes photos suivant l'ordre dans lequel je les ai prises.

DSCN9401Vieille ville de Pau.

Une approche attirante, découvrir ce qu'on ignore est toujours passionnant.

Je suis passé par Pau plusieurs fois dans les années 1975 sans m'y arrêter, puisque routier mon emploi du temps ne m'en a pas vraiment laissé le loisir. 

Qui plus est, en camion de fort tonnage le tourisme est difficile.

DSCN9402Un aperçu du château.

Dans lequel est né Henri IV en 1553.

Très peu de modifications au fil du temps, c'est ainsi qu'Henri, gamin, voyait son environnement immédiat, plus souvent à fréquenter des petits paysans de son âge que la cours de Navarre fut déterminant sur sa politique favorisant le peuple au détriment de la noblesse.

Alors Prince de Viane il fut baptisé "catholique" dans l'église qui jouxte ce palais et que nous verrons plus tard. 

Son père, Antoine de Bourbon, descendant direct du roi Louis IX, était marié à Jeanne d'Albret, reine de Navarre.

Bien que catholique par le baptême il sera élevé dans l'esprit calvinisme voulu par ses parents, il faudra toute la persuasion de Catherine de Médicis pour qu'il se reconvertisse officiellement à la religion catholique afin d'accéder au trône de France à la mort, en 1584, de François d'Anjou, duc et frère du Roi Henri III, aussi déroutant que son frère ainé Charles IX mais ayant vécu plus longtemps avant d'être assassiné.

Henri IV ne sera officiellement reconnu catholique qu'en 1593.

Ce château chargé d'histoire est le berceau de la lignée des Bourbons qui seront Rois de France sans interruption de 1589 à 1791. (Même durant les deux régences, Anne d'Aurtiche pour Louis XIV qui avait cinq ans en 1643 et le Duc d'Orléans (Fils de Monsieur Frère du roi Louis XIV) pour Louis XV en 1715 qui avait aussi cinq ans)

DSCN9403Un autre aspect de la ville.

D'immenses fossés entourent la citadelle, devenue le centre historique de Pau après la démolition partielle des remparts, vers 1630, probablement par les armées de Louis XIII, fils légitime d'Henri IV et héritier de la couronne de France.

Je n'ai pu obtenir beaucoup d'information, les travaux et la période "non touristique" ne permettant pas d'en apprendre autant que je l'aurais voulu, ce sera pour une prochaine visite déjà programmée.

Toutefois l'impression d'écrasement qu'on subit au pied de ces remparts (Du moins ce qu'il en reste) est dominante, une sensation qu'on éprouve aussi aux pieds des falaises d'embrun dans les hautes Alpes.

DSCN9404Fossé de l'enceinte de la ville.

Comme à Briançon et presque toutes les villes médiévales, des fossés entourent la citadelle, ne pas confondre avec des douves qui sont des fossés bien plus modestes et inondés autour des châteaux-fort de l'époque médiévale.

A la renaissance, sous François 1er, les châteaux-fort ont laissé place à de plus luxueuses demeures, certaines héritées des forteresses d'antan desquelles on a aménagé les abords en comblant les douves et les fossés.

Les châteaux érigés sur les hauteurs, très nombreux, ont gardé ces fossés qui ont d'ailleurs bien servi dans les guerres suivantes sur plusieurs siècles.

DSCN9406Des marronniers multicentenaires.

Haut de plus de vingt mètres, inclus dans cet enclos de verdure en contrebas de la ville sont magnifiques, espaces verts très agréables, je déplore qu'ils ne soient pas mieux entretenus et c'est bien dommage.

DSCN9407J'ai été très surpris.

Que ce lieu soit dédié aux enfants.

Loin d'être sécuritaire il semble être le rendez-vous des noctambules en mal de sensation et de "petits pétards".

DSCN9408En matière de jardins d'enfants....

....Je connais mieux.

Négligé, à flanc de muraille pas trop rassurante et bardée d'échafaudages, je n'y mettrais pas un de mes enfants si j'habitais cette ville et s'ils étaient encore en âge de bénéficier de ces structures.

DSCN9409Sécuritaire ?

Un chantier n'a rien de sécuritaire pour des enfants, en principe une zone d'interdiction est délimitée autour des chantiers, quels qu'ils soient.

DSCN9410Ces lieux accessibles....

....Par tous plongent sous les fortifications, un peu comme celles de Briançon sous la vieille ville avant qu'il ne soient interdits et murés.

Ça ne se voit pas beaucoup sur la photo mais entre préservatifs usagés et divers débris de verre le lieu est tout sauf entretenu et sécurisé.

Etonnant pour une ville de cette importance bénéficiant d'une réputation historique mais pas encore classée à l'UNESCO.

DSCN9411A l'approche.

Le spectacle est nettement plus avenant.

Cette tour n'est pas incluse au château, elle fait partie de l'édifice qui était le parlement de Navarre.

DSCN9414En parcourant les fossés.

Bien plus importants que ceux de Briançon ils conservent de nombreux vestiges du XVème et XVIème siècles.

Un vrai coupe-gorges de nuit.

DSCN9415Ancienne voie royale.

Elle relie les jardins à l'esplanade Ouest du château.

Bien qu'ayant été profondément modifiés les alentours laissent deviner d'anciennes écuries, je n'ai malheureusement pas pu avoir de précisions.

DSCN9416De grandes portées pour l'époque.

C'est aussi ce qui inspira Henri IV quand il fit construire le Pont Neuf à Paris, premier pont en pierre de la capitale, toujours en état malgré ses cinq cent ans passés il est sensiblement identique à ce qu'il était à l'origine.

C'est le plus ancien pont de paris, le premier qui traverse la seine dans toute sa largeur en passant par la pointe Ouest de l'Ile de la Cité.

Il a la particularité de posséder des caves dans ses piliers, dû au projet primaire d'y aménager des commerces et habitations à l'instar des ponts en bois, ces commerces ne seront jamais construits. 

Ses caves ont été comblées en 1867 sur conseils du Baron Haussmann durant la transformation de la capitale, sous Napoléon III, qui n'était plus devenue qu'une ville étroite, insalubre, surpeuplée et repère de tout ce que la révolution a créée comme coupeur de gorges, bandits, voleurs, mendiants et autres populations peu recommandables.

L'insalubrité dominait, les maladies décimaient la population.

C'est ce qui a incité les bourgeois et les aristocrates à s'éloigner du centre en créant les luxueuses demeures de ce qui deviendra le XVIème arrondissement et Neuilly, centre de la finance et de la noblesse de l'époque.

Bien entendu il n'y avait pas d'arrondissements, ces lieux campagnards "éloignés" du centre ont eu pour point commun le Palais Brongniart construit sous Louis XV, devenue l'Assemblée nationale en 1789.

Louis XV fera édifier l'Ecole Militaire actuelle, terminée en 1756, Antérieurement Louis XIV les Invalides en 1674 au XVIIème siècle. (Ce sera une autre page)

L'ile de la Cité sur laquelle il y a la Conciergerie était surtout occupée par les gens d'Armes (Devenue gendarmes de nos jours mais sous une autre optique, raison de leur appartenance au ministère des armées jusqu'en 2009) cavalerie de l'époque de laquelle il nous reste aujourd'hui la garde républicaine, l'ancienne forteresse royale devenue prison regorgeais de prisonniers plus ou moins légitimes.

La Conciergerie est en partie devenue, aujourd'hui, le palais de justice de Paris.

Le Louvre, devenu résidence royale sous Charles V en 1372, réaménagé par François 1er puis Catherine de Médicis était la résidence royale officielle. 

Les autres ponts de la capitale de cette époque ont tous disparus, ils étaient en bois et supportaient des habitations et commerces.

Les incendies étaient fréquent, les crues de la Seine en ont emporté plus d'un, raison pour laquelle Henri IV voulait du solide.

Revenons à Pau.

DSCN9417Les Pyrénées ne sont pas loin.

50 km environ.

Pont sur le Gave de Pau, un gave est le nom donné aux torrents de cette région.

Il porte ce nom comme la Durance pourrait être dénommée "Torrent de Briançon" pour faire une comparaison.

A cet endroit, pas encore rivière par trop de chutes d'eau diverses et un dénivelé trop accidenté, le Gave de Pau est cependant bien conséquent.

Principale ressource en eau de la ville jusqu'au XIX ème siècle il n'est pas navigable.

La suite sur une prochaine page.

Demain retour à Briançon.

Bonne journée.              

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article