Terre de sang, terre de larmes 1

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/


2013-12-09-Terre-de-sang-du-vouloir 1849Fin de moisson du maïs.


Il en reste un peu, il n'est pas rare de voir couper encore le maïs début janvier, surtout si l'automne a été humide.


Les plaines d'Alsace sont gavées d'histoire et de batailles.


2013-12-09-Terre-de-sang-du-vouloir 1850Si calme.


Si serein qu'on n'imagine pas ce que furent ces champs et ces prés.


Cette plaine d'Alsace, coincée entre deux chaines de montagnes vosgiennes, a pourtant, avec la Lorraine, été le théâtre de combats acharnés et de passages d'invasions fréquentes.


2013-12-09-Terre-de-sang-du-vouloir 1852Petite route....


... Qui, desservant les champs et les prés alentour, n'est goudronnée que depuis peu.


Cette vision des choses, quand on se plonge dans le contexte de l'Histoire, est la même qu'ont eu ces soldats des trois dernières grandes guerres successives. (Prenant en compte qu'à l'échelle de l'Histoire trente années ne sont rien, concernant les deux dernières, tout juste deux générations puisqu'à l'époque on avait facilement des enfants dès seize ans)


Il faut donc s'arrêter, faire le vide dans sa tête et se replonger dans ce passé si proche.


Le calme environnant et l'absence totale de véhicule contribuent à se plonger dans un passé que je ne connais qu'à travers mes lectures et quelques documentaires quand on arrive à en trouver d'intéressant à la télé que je ne regarde que via Internet.


Pour approfondir mes connaissances et faire un recoupement avec ce que je sais déjà j'ai acheté le coffret "Apocalypse" qui retrace la deuxième guerre mondiale, le coffret concernant la première étant en instance de sortir.


Pour les amateur d'Histoire, la vraie bien sûr, je recommande, c'est très réel et sans effet spéciaux à l'américaine.


Cependant, ma mère qui a vécu la guerre 39/45, m'a beaucoup raconté son ascendances et ses nombreux oncles presque tous morts pour la France dans la boucherie de 14/18.


De se retrouver dans une des deux régions concernées prend au "tripes" pour peu qu'on ait un peu d'imagination et beaucoup de mémoire.


De la même façon, les clichés de mes ascendants en uniforme de celle de 14/18 permet aussi, à l'aide de recoupement de documents et d'archives familiales, de se plonger dans le contexte presque "réel" de ces époques difficiles.


1914-1918--Mathurin-et-Franc-ois-IHUEL.jpgMon grand-père Mathurin Ihuel et mon grand oncle François Ihuel. 


Parmi bien d'autres que je possède.


A travers ce qu'on lit dans les archives et les photos qu'on possède il devient plus facile d'essayer de refaire un parcours de soldat.


Très très loin des films actuels qui se veulent fidèles à la réalité de l'époque, les transmissions de savoir familiaux sont plus à même de réaliser une vie de soldat dans les tranchées de Verdun et autres.


Bien que Verdun soit devenu un symbole, le front de l'Est était très étendu (Pour la France s'entend), il suffit de regarder sur Internet pour avoir quelques détails trop rares hélas.


Le français d'aujourd'hui connait très mal ce conflit majeur qui a impliqué plus de quinze millions d'hommes sur un seul front.


Les pertes se chiffrent à plus de 40 000 000 de morts dont 15 % de civil, plus des deux tiers de la deuxième guerre mondiale.


Ces deux conflits auront décimé 57 % des hommes d'Eurasie sur deux générations, âgées de 17 à 45 ans en moyenne.


Il est difficile de s'imaginer, aujourd'hui, ce que peut représenter une telle hécatombe puisque le monde actuel est du triple de la population de l'époque mais ramené à l'échelle des années 1910/1945 c'est la totalité des habitants d'un pays tout entier.


Plus aucun conflit sur notre sol depuis plus de soixante dix ans a vaporisé les mémoires, est-ce un bien ? Peut-être ou peut-être pas, comme les soldats ramollis par manque d'exercices le peuple s'est ramolli de trop de facilité.


S'il arrivait aujourd'hui un "coup de chien" comme le disaient les anciens, je suis très inquiet sur le devenir d'un pays comme la France, gouvernée par l'argent et des gens avides de notoriété mais totalement démunis par manque de préparation.


Gouverner aujourd'hui c'est faire du "marketing", plus rien à voir avec la gestion d'un peuple qui ne croit d'ailleurs plus à grand-chose et dont les habitants ne vivent plus que pour survivre et surenchérir, une énorme erreur.


Entre envoyer quelques soldat combattre quelques exaltés dans un désert et faire front devant une invasion armée il y a un gouffre qu'on ne pourrait franchir. 


Ne pas se leurrer, nous sommes aujourd'hui encore plus démuni que nos armées en 1939, non par manque de matériel (Enfin si quand-même) mais surtout par désordre militaire ayant réussi l'exploit d'avoir tellement de généraux, grassement payés, qu'on ne saurait leur donner à chacun suffisamment d'hommes pour faire ne serait-ce qu'une brigade, donc pour justifier un vrai commandement à cette échelle donc un grade devenu inutile en dehors d'être bien rémunéré.


Et c'est justement quand ces conditions de désordre et de manque de coordination sont palpables que survient le coup dur.


Bien que l'invasion soit déjà bien amorcée en France (Sans rentrer dans les détails puisque cette page n'y est pas destinée) nous sommes encore en capacité de pouvoir réagir.


Nous avons encore une armée qui se résorbe malgré les efforts des généraux qui sont fidèles aux vrais valeurs militaires, de moins en moins nombreux.


Sachant que la France possède la plus grosse armée d'Europe (Europe politique s'entend) il est à craindre que nous aurions beaucoup de soucis à nous faire si, par exemple, la Russie ou la Chine venait à avoir envie de nous soumettre.


Ce n'est pas nos quelques sous-marins stratégiques disséminés à travers le monde qui y feraient grand-chose, si nous avons des sous-marins performants nous ne sommes pas les seuls et je suis bien placé pour savoir qu'un navire c'est extrêmement fragile dès lors que quelqu'un se met en tête de le couler.


Nous ne pèserions pas lourd malgré les "cocorico" désuet qui font encore vibrer ceux qui y croient.


Le problème est plus profond, les budgets alloués aux différents ministères sont soit excessifs vu l'objet de leur destination, soit insignifiant vu l'importance de ce qu'ils devrait être pour être efficace.


L'armée française voit son budget fondre comme neige au Soleil au nom d'une idéologie complètement décalée et n'ayant aucune mesure avec ce qui serait indispensable si nous étions subitement attaqué.


Si la notion de conflit interne parait presque abstraite, tellement la propagande de l'Etat dénie pourtant l'inévitable (A long terme), il faut observer le déplacement des conflits, dans le monde, au cours des cinquante dernières années.


Par effet domino les guerres se déplacent suivant une chronologie bien connue, c'est compliqué à expliquer mais simple à comprendre.


De croire qu'une nation est à l'abri d'un conflit majeur sur son sol est une hérésie, la bonne conscience de ceux qui ne sont aux commandes que quelques années n'est apparente justement qu' à cause de cette seule raison.


Si l'attrait du pouvoir est si grand ce n'est certainement pas pour servir une cause mais pour servir une caste et l'enrichir de façon qu'elle ne puisse être impliquée quel que soit le déplacement des conflits.


Pour ceux qui s'intéressent à l'Histoire et qui suivent les évènements depuis les années 1950 il est intéressant de constater une chose, c'est toujours une certaine partie de la population mondiale qui se met en dehors des conflits, même s'ils ont lieu là où elle se trouve ponctuellement.


La notion de profit et de suprématie va de paire avec la notion de richesse et de puissance.


Les pays émergeant de maintenant sont les pays de graves crises d'hier, rien d'exceptionnel sauf à remarquer que les pays émergeant sont des pays à construire ou à reconstruire.


L'essor d'une nation ne dépend que de sa capacité à surmonter une épreuve, donc à donner à son peuple du travail et suffisamment d'occupation pour qu'il ne pense pas à autre chose.


Le déclin d'une nation c'est de ne pouvoir trouver de remède à l'aboutissement d'un objectif qui n'a pas de successeur.


Se créé alors l'effet inverse des pays émergeants, ceux qui sont à l'apogée ne peuvent plus que se dégrader jusqu'au conflit qui remettra les pendules à l'heure.


C'est la raison pour laquelle les conflits font le tour du monde sur plusieurs décennies avant de revenir là où on ne les attend plus.


1357619_11n.jpgLa puissance d'un pays se mesure à celle de son armée. (Armée chinoise)


Les USA l'ont bien compris depuis longtemps qu'ils consacrent à l'armée un budget conséquent.


De la même façon la Russie perpétue ce principe de l'URSS défunte qui consiste à avoir une armée puissante.


Quand on parle de puissance, dans le monde, on regarde d'abord la puissance de l'armée, c'est logique puisque l'homme, par définition, ne vit que pour se détruire.


Fort de ce précepte la France sort effectivement du rang en ayant une attitude complaisante à tout ce qui nous défavorise, depuis les restrictions de budgets jusqu'aux invasions programmées.


En 1938 la France pensait être forte d'une réputation acquise (Grâce aux alliés) en 1918 alors qu'elle n'avait pas la capacité de s'opposer à une invasion subite et massive, du matériel obsolète, des uniformes d'une guerre de retard, des ordres contradictoires et des soldats démotivés après la "drôle de guerre" de six mois jusqu'au 10 mai 1940.


Savoir si Hitler n'a pas calculé le ramollissement des troupes de l'Ouest pour mieux les submerger !


C'est une hypothèse rarement avancée mais qui tient la route, les stratèges militaires, les vrais, savent comment se comportent les troupes en inactivité prolongée.


luitpoldarena_1938.jpgNuremberg 1937.


Les occidentaux appelaient cela "les gesticulations du petit caporal".


Fort des accords signés par la société des nations (ONU d'aujourd'hui) dont d'ailleurs l'Allemagne, les dirigeants de France et d'Angleterre restaient persuadés que ces "simulacres" d'étalage de force ne relevait que d'une parodie.


Cette parodie, en 5 ans a fait plus de 50 000 000 de morts officiels.


A l'heure actuelle, tant que les conflits sont encore financiers on reste relativement épargnés par les conflits armés, les finances, comme le reste, ça s'écroule et c'est invariablement suivit de graves conflits.


Les finances de la France étant dans le rouge écarlate depuis les années 1975, si l'économie s'écroule la notre ne risque pas de tomber plus bas qu'elle ne l'est.


Et c'est bien là le problème, absolument rien en France pour enrayer un désastre financier même si les économistes nous font l'éternel cinéma de l'Euro fort, s'il est fort c'est parce que les américains laissent "flotter" les rubans comme on dit, leur intérêt, dans l'immédiat, c'est d'avoir un dollar relativement faible par rapport à la monnaie européenne qui ne les inquiète pas, leur but ciblé pour l'heure c'est de contrer l'émergence de la Chine et de l'Inde, cette dernière dont on ne parle pas beaucoup mais qui va énormément nous surprendre dans les proches années à venir, on en reparlera bientôt.


Notre problème, en France, c'est de vouloir tout faire en même temps, jouer les Saint-Bernard salvateurs dans nos anciennes colonies pour pouvoir pavoiser aux yeux du monde en grevant l'économie moribonde de fonds qui seraient bien plus utiles ailleurs.


L'Afrique c'est un baril de poudre, on essaye de préserver ce qu'on y possède encore et on se laisse bercer par des beaux discours de dirigeants africains en mal de finances faciles.


Dans quelques années on reviendra la queue basse en constatant qu'on a déblayé, à grands frais français, le terrain aux chinois qui font main-mise en douceur et en silence sur ce continent qui regorge de richesses dont on ne verra jamais la couleur.


Niais à ce point c'est presque une infirmité.


Revenons en 1870.


2013-12-09-Terre-de-sang-du-vouloir 1853Une terre grasse et fertile.


Les plaines d'Alsace sont riches, la culture est importante et source de richesse comme tout ce qui est agricole.


C'est pourquoi il est dommageable que cette branche de l'économie française soit aussi négligée et qu'on se réponde d'une politique européenne qui prend ses repères sur l'agriculture des pays plus à l'Est.


Ce déséquilibre influe énormément sur notre économie en minimisant les besoins des français au profit de besoins moindres mais mieux considérés d'autres pays de l'Europe.


L'hémorragie financière française alimente les gabegies agricoles des pays nouvellement adhérents


2013-12-09-Terre-de-sang-du-vouloir 1854Cette terre grasse du sang des hommes.


Combien de corps ont fertilisé ces espaces ravagés par les guerres, ceux des chevaux comme ceux des hommes ?


A cette époque, où on ne faisait pas d'enqête pour un soldat mort au combat, la vie humaine ne valait rien d'autre que de servir une cause souvent perdue.


Quand on sait que la guerre de 1870 a été voulue par Napoléon III (Attendue par Bismarck qui s'est bien gardé de déclencher les hostilités), la brièveté de ce conflit et le nombre de victimes en si peu de temps laisse pantois.  


Les motifs de ce conflit sembleraient puérils et relevant d'une monarchie pourtant abolie, la lignée des Bourbons ne s'avouant pas vaincue dans tous les pays, ce prétexte du trône d'Espagne pour se massacrer relève presque de l'amateurisme.


Mais les guerres ne sont-elles pas les conséquences de l'inconséquence de quelques "exaltés" en mal de pouvoir ?


Si Napoléon III a pris "la pâté" l'Allemagne est née de ce conflit.


Les troupes d'alors se battaient encore beaucoup au corps à corps, les boucheries journalières laissaient des milliers d'hommes sur place en quelques heures, certains morts d'autres mourants.


Ce sang et ces chairs laissés aux capricex du temps et des charognards ont contribué à la gloire de la France année après année.


De ces deux peuples, que tout faisait pour qu'ils s'entendent et vivent en harmonie, n'est sorti que haines et combats.


La guerre de 1870 a exacerbé les haines des français, envers les allemands, qui se sont vengés en 1918 ce qui a exacerbé celles des allemands qui se sont vengés en 1940.


C'est ainsi que l'escalade de la connerie en est arrivée à faire plus de cent millions de morts en seulement trente ans.


Plus que la totalité de toutes les guerres précédentes durant près de deux millénaires.


2013-12-09-Terre-de-sang-du-vouloir 1860Ces monts c'est la cuvette de Wissembourg.


Derrière, à la sortie même de cette ville, c'est l'Allemagne.


Cette Allemagne maudite et adulée, cet exemple de rigueur et de discipline, ce modèle de redressement et de travail, c'est la continuité d'une Europe qui commence à se déliter de trop vouloir en faire.


Après une période d'observation imposée par la capitulation de l'Allemagne nazi, à Reims par le Général Jodl et à Berlin par le Maréchal Keitel, l'Allemagne s'est relevée à une vitesse qui montre à quel point ce peuple est déterminé.


En 2014 l'Allemagne est le phare de l'Europe après que la France en fut la locomotive jusqu'en 1990.


De ces deux peuples si proches l'un s'est ressaisi l'autre s'est laissé vivre.


L'un a la rage de vivre et d'avancer l'autre fait trop confiance aux apparences.


J'ai toujours été persuadé que l'Allemagne serait le moteur de l'Europe, les conflits politiques à la française n'ont rien à envier aux conflits républicano-monarchiques des XVIII et XIX ème siècle. (Ne cherchez pas ce groupe de mots n'existe pas mais est très explicite) 


Ce qui plombe la France c'est de changer de "régimes" opposés, l'un défaisant presque systématiquement ce qu'a construit le précédent.


Du coup la France stagne et s'enfonce dans ses problèmes internes et ses querelles de clochers.


De changer de régime et de fonctionnement à chaque élection lamine le pays et le vide des ses richesses, de remettre à chaque fois l'ouvrage le fragilise et le rend inutile.


C'est exactement ce qui nous arrive en ce moment et c'est toujours quand un pays est fragilisé qu'il est le plus vulnérable.


Hélas, la suffisances des prétendants au poste de Président est trop aveuglante de prétentions imbéciles pour réaliser que le peuple en a "soupé" de tous ces conflits internes, la France s'épuise de trop se chercher sans jamais se trouver.


Que diraient donc tous ces hommes, surtout des jeunes gens, morts pour en arriver aujourd'hui à perdre jusqu'à notre identité.


Je vous en ferais une page bientôt.


Bonne soirée à tous. 


Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article