Incrédulité. Interrogation. Réponse.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

http://emc2.lefigaro.fr/optiext/optiextension.dll?ID=F2CF64_pJMJGfq%2ByuQp%2BpB0NDgVQJfcNDunBdWfFNq1j1ZtFZ

Faites un copier-coller de ce lien et lisez-le, c'est très révélateur

gare-depart-brianconTéléphérique du Prorel.

Commencé en 1988 dans la continuité des créations d'autres télécabines dans la vallée, il a été inauguré en 1991 en présence de Mr Michel Rocard alors premier ministre mais en l'absence de neige, pas de pot mais des dettes.

Ce fut le premier ouvrage d'importance qui a "plombé" les finances de la ville, je ne reviendrais pas sur les circonstances ni les acteurs de ces dettes, pour ça il faut consulter quelques-unes de mes pages antérieures.

Un ouvrage un peu excessif pour la demande et surtout mal disposé, son orientation ne lui permet pas de bénéficier d'un bon enneigement naturel, les canons à neige font le reste mais à quel prix !

En fait, de réaliser des ouvrages allant dans le sens de l'amélioration des activités et de l'expansion de la ville n'est pas une mauvaise chose, ce qui est critiquable c'est le coût et l'impossibilité financière de l'exécution de tels ouvrages.

Le financier de cette installation a profité de la situation du moment pour amplifier les intérêts, aujourd'hui, 22 ans après, nous payons toujours les intérêts.

Les changements successifs de "couleurs politiques" à la tête de la commune ont amené à renégocier la dette pour l'étaler dans le temps mais pas pour la diminuer, plus une dette dure plus elle coute.

1704998 3 f843 impressionnant-avec-sa-grande-facade-de-boisL'hôpital de Briançon.

Un élément indispensable et incontournable pour une ville qui prend de l'importance et surtout pour répondre aux besoins grandissants du briançonnais.

Sa construction s'est étalée sur plusieurs années et aujourd'hui encore son extension continue.

C'est aussi un gouffre financier mais un gouffre indispensable, de même que pour le téléphérique la polémique perdure, son fonctionnement remis en cause par les autorités nationales engendre des tensions entre les élus et le ministère de la santé.

C'est un des plus gros employeur permanent de la région briançonnaise, cet établissement est indispensable pour les vallées et les italiens proches de nous.

La sous-traitance qui en dépend gère aussi une partie importante de travailleurs.

Briancon NO detail - plan-relief 1736La maquette de la Ville de Briançon.

En fait il y a deux maquettes ; Une, entière à Paris, et une moitié à Briançon.

Cette moitié, qui est restée des années dans la salle du Vieux Colombier, a été déplacée, je ne sais où elle se trouve à l'heure actuelle mais elle a couté plus de 200 000 €.

Là, ce n'est pas la gauche mais la droite qui en est responsable.

Il est vrai que c'est du beau travail mais inachevé donc difficile de dire si c'est réellement beau et puis si ça doit rester caché quel intérêt d'avoir dépensé tant pour si peu.

Dans le contexte d'endettement de la ville il aurait été raisonnable de différer voir de ne pas réaliser l'élaboration de cet ouvrage, de l'argent gaspillé sans aucun retour.

Sauf manque d'information je ne sais pas aujourd'hui où est cette demi-maquette.

415-siteLe Casino.

Construit sur un "semblant" de parking en terre battue truffé de trous, détrempé en hiver et très poussiéreux l'été, ce complexe a suscité bien des polémiques, couté beaucoup d'argent en recours divers et fait couler beaucoup d'encre.

Toutefois il rapporte quand même à la municipalité, ce qui n'est pas le cas du télécabine du Prorel même si on vous fait croire le contraire.

C'est également une réalisation de la droite.

Il y a d'autres problèmes financiers d'importance qui sont venus grever le budget catastrophique de la ville, la cession de la SAUR à des conditions incroyables en est un.

Il y a aujourd'hui d'autres projets susceptibles de gonfler encore un peu plus la dette, l'ambitieux coeur de ville en est le plus important.

Le Skate Parc que j'ai plébiscité pour un cout raisonnable a vu les finances qui lui ont été dédiées exploser, c'est même presque inconcevable d'avoir investi plus 600 000 Euros dans un ouvrage aussi grand, on n'en demandait pas tant. Il faut savoir rester modeste et raisonnable, ce qui semble n'être pas le cas de Mr Fromm.

Du fait qu'il faille maintenant l'isoler du bruit (Le Skate-Parc, pas Mr Fromm), la note va encore s'alourdir, de l'argent qu'on aurait bien aimé voir investi dans du plus réaliste et surtout dans du plus utile, ce ne sont pas les exemples qui manquent.

Comme je l'ai déjà écrit il est indispensable de rénover et de restructurer Briançon, la ville étouffe d'un urbanisme anarchique, c'est ce que j'ai écrit dès début 2010 dans un de mes blogs.

Cependant il devient urgent d'attendre, il n'est plus possible de foncer tête baissée dans des projets aux coûts encore inconnus, tout le monde sait pertinemment qu'entre un budget prévisionnel, un devis et la facture finale on arrive parfois à passer du simple au double.

Qui plus est les conditions climatiques de notre position géographique vont entrainer des interruptions de travaux, donc faire prendre du retard et allonger des coûts par des revendications légitimes "d'imprévus".

Depuis un bon moment, plus de quatre ans, je met l'accent sur ce qui est faisable, à court terme, à moyen terme et à long terme.

Je prends aussi position sur qui est absolument infaisable par les seules finances de la ville, le partenariat et le mécénat deviennent indispensables.

Premier flyer élections 2014 Briançon 1Sous cette image beaucoup de monde me connait.

Si je n'ai pas la notoriété de Mr le Maire je m'efforce à me rendre utile par mes remarques et signalements, beaucoup de briançonnais me plébiscitent pour çà et c'est très bien.

J'ai également le soutient de pas mal de mes lecteurs de la France entière, certains même de l'étranger.

En fait je ne suis qu'un simple citoyen, briançonnais d'adoption, qui a beaucoup baroudé dans différents corps de métiers et dans la presque totalité de la France.

J'ai été en contact avec énormément de monde, de toutes les catégories et couches sociales (Terme qui m'exaspère un peu mais d'actualité), j'essaie d'être le plus ouvert possible et le plus compréhensif possible, de connaitre les problèmes des autres permets de les voir sous un autre angle qu'un administrateur rigide et sans état d'âme. 

En 2008 j'ai commencé à monter une liste sans me manifester sous une étiquette, n'ayant pas d'échos j'ai répondu aux sollicitations de Mr Michel Sylvestre, alors sympathisant du MoDem, sans en embrasser les principes.

Sa liste se voulait ouverte à toutes les tendances comme le fut celle de Mr Libaud en 2009 et comme semble s'en répondre celle de Mr Murgiat aujourd'hui ainsi que la mienne.

J'ai, depuis quelques jours, des appels téléphoniques bien plus fréquents que d'habitude ainsi que des messages, la plupart sur ma boite Mail personnelle d'autres sur la rubrique commentaire de ce présent blog, commentaires que tout le monde peut lire et y donner éventuellement réponse.

J'ai donc décidé de faire une liste appuyée par un mouvement politique.

ihuelPS.jpgPourquoi pas candidat d'un parti de gauche ! (Logo flouté par obligation)

Pour sûr qu'avec cette étiquette j'aurais été plébiscité par les uns et désavoué par d'autres, surtout beaucoup de mes connaissances qui me connaissent très bien.

Je n'ai rien contre le socialisme puisque par définition c'est pour favoriser le social, il y a des directives prises par ce parti que j'approuve, dernièrement encore.

En fait depuis plus de quatre ans que j'observe et étudie la vie politique briançonnaise je me suis permis nombre de constatations et remarques, certaines judicieuses d'autres moins.

Il aurait été louable d'avoir l'opportunité de m'interpeller sur mes positions et ce que je pensais pouvoir apporter comme solutions dans certains domaines, dès le début du mandat de Mr Fromm je me suis manifesté auprès de son cabinet.

C'était dans un de ses articles qui stipulait que la municipalité nouvellement élue était à l'écoute des citoyens, ont été créés des comités de quartier dont l'efficacité est plus que douteuse, on ne peut donner que ce que l'on possède, il faut rester raisonnable et à l'écoute des doléances.

"Bombardé" délégué du comité de quartier de Briançon vieille ville, je n'ai JAMAIS été contacté par qui que se soit pour connaitre de mes dispositions ou de mes suggestions.

Mr Cirio, responsable de ces comités de quartier m'a semblé, dès les premiers instants, plein de bonne volonté pour pouvoir fonctionner tel que semblait le définir Mr Fromm dans ses dispositions premières.

Qui s'en plaindrait !

Il est fort probable qu'il n'a pas eut la possibilité de continuer dans la ligne qu'il s'était fixé (Cette approche n'engage que moi) les comités de quartiers n'ont pas eut non plus le succès escompté. 

J'ai accueilli à bras ouverts ces dispositions qui, enfin, permettaient à tous citoyens de s'exprimer et de présenter des suggestions.

Je n'ai jamais été sollicité ni même convoqué, pourtant j'avais commencé une approche vers cette nouvelle municipalité en présentant une ébauche de projet concernant les transports urbains, domaine dans lequel j'excelle.

Mr le Maire, ne recevant pas, a délégué Mme Daerden pour me recevoir, la première entrevue s'est déroulée au café de la gare, curieuse façon de nouer des contacts avec la population, les bureaux de la mairie ne devaient pas être disponibles.

Je lui ai remis une ébauche de dossier avec force photos démontrant ce qu'il convenait de faire rapidement dans l'intérêt des habitants de la ville toute entière.

Plusieurs mois ont passé avant de pouvoir de nouveau être entendu sur ce même dossier.

Cette fois-ci j'ai été reçu en mairie, donc une lueur de possible amélioration puisqu'enfin on daignait me recevoir dans ce haut lieu public où, finalement, n'accède pas tout un chacun suivant ce qu'il réclame.

Là, changement d'attitude et de ton, j'ai été reçu aimablement mais avec réticence et avec le sentiment que je venais pour rien, ce qui s'est confirmé durant le court entretien qui s'est terminé par cette phrase de Mme Daerden "nous avons jusqu'à la fin du mandat pour réagir". C'est vrai, c'est effectivement en fin de mandat qu'on s'aperçoit que les choses bougent.

Mon dossier, lui, est certainement parti à la poubelle.

Durant les quelques années qui ont passé, j'ai envoyé plusieurs demandes de RDV en recommandé avec accusé de réception. Je n'ai jamais eu de réponse.

J'en déduit donc qu'une fois les élections passées les beaux discours s'estompent rapidement pour faire place à une forme de mépris à peine dissimulé.

J'avais fait preuve de bonne volonté en m'immisçant dans les affaires générales de la municipalité afin d'apporter ma petite participation, si minime fut-elle.

Je m'interroge donc sur ce qui a été promis par Mr Fromm candidat socialiste à la mairie et non tenu par Mr Fromm devenu Maire de Briançon sous l'étiquette socialiste.

Donc, loupé, je ne serais pas candidat socialiste, il y en a déjà un qui a beaucoup plus de chance que moi sous cette étiquette. 

Voyons autre chose.

ihuelUMPUn parti politique de droite. (Logo flouté par obligation)

Auquel j'avais adhéré il y a quelques années quand la droite était encore crédible, quand la guerre des chefs n'avait pas encore commencé et quand se trouvait à la tête de l'Etat un homme qui alliait sa politique en harmonie avec certaines de mes convictions, j'ai nommé Jacques Chirac.

Fort de ce que les gens de mon âge ont vécu sous la présidence de Mr Mitterrand et en en ayant tiré des conclusions, l'accession au pouvoir de Mr Chirac, propulsé aux plus hauts sommets en 2002 au second tour grâce à la presque totalité des partis politiques de France, ayant eu un impact important sur la presque totalité de la population. 

Pourtant, dès 1988, j'était déjà sympathisant du FN, non encore par conviction mais par un certains sens des réalités qui manquait aux autres partis politiques.

Je n'ai pas été propulsé par le FN, j'ai sollicité le FN pour m'investir à Briançon, la nuance est d'importance.

La politique a ceci de vicieux c'est qu'elle emprisonne dans un contexte ferme ceux qui ont le bonheur ou le malheur d'y entrer.

Par définition et tradition un politique de droite ne peut avaliser une idée ou une proposition d'un politique de gauche même si cette idée ou proposition est judicieuse et intelligente, l'effet d'étique l'emporte sur le bon sens, et inversement.

L'époque Mitterrand fut une époque de gabegies financières et d'embauches massives qui ont conduit le pays dans un gouffre insurmontable, les décisions européennes sont venues y ajouter le coup de grâce.

Tout en ayant des similitudes avec le fonctionnement du FN, j'ai pris ma carte UMP au début du septennat de Mr Chirac, quand il a été réélu avec l'écrasante majorité qu'on connait, j'ai rendu cette carte et j'ai pris une carte au FN, déjà perçaient des anomalies que peu réalisaient me faisant prendre mes distances avec l'UMP.

Quand j'ai pris ma carte à droite, c'était encore le RPR, L'UMP m'ayant toujours dans ses données informatiques je suis resté inscrit sur les listes de ce parti sans y avoir donné caution, j'ignorais encore que l'exploitation des données informatiques permettaient à l'un ou l'autre parti politique de s'arroger une quantité de sympathisants pour certains inexistants.

J'étais donc encarté FN et sympathisant potentiel UMP en même temps.

Vu le capharnaüm qui semble régner dans les services UMP je ne m'étonne pas que Mr Copé ait pu aussi facilement assoir une légitimité qu'il n'a pas. 

C'est aussi une des raisons qui justifie mon détachement d'un mouvement qui s'est terriblement dégradé ces derniers mois.

J'étais sympathisant de Mr Bayrou, j'avais eu quelques rares contacts avec lui et toujours d'ordre extérieur à la politique de la ville.

Le grand virage pris par le FN depuis deux ans a influé sur la position de bien des français, pour cela il faut être ouvert à tous les partis politiques, de n'écouter qu'un seul personnage ne permet pas de se faire une réelle idée de ce qu'est la politique du pays.

La politique politicienne est très complexe, elle n'est pas à la porté de tous et c'est aussi ce qui fausse la donne, la diabolisation du FN a été le principal cheval de bataille de l'UMP et du PS bien que certains de leurs membres haut placés aient eut, un moment ou un autre, des complaisance avec le FN.

2013 09 25 Affiche bulletin 1Même homme.

Mais pas le même logo.

Qu'est ce qui fait la différence entre ce que l'on croit et ce qui est ? C'est la "guerre" politique !

D'un personnage on fait une caricature, plus difficile que de faire une caricature avec un personnage, ça c'est la prouesse de ceux qui ont déjà eut un mandat électif.

Si Mr Hollande avait annoncé, pendant sa campagne électorale, qu'il ferait ce qu'il a fait en 16 mois il n'aurait jamais été élu.

Cependant, de ne pas l'avoir élu aurait laissé un vide dans les questions que se posent les français, ne pas connaitre ce qui pourrait être.

On ne peut porter de jugement sur ce qui n'a pas été effectué, il est plus facile d'extrapoler et d'avancer des suppositions sur lesquelles, d'ailleurs, rien de solide ne repose. 

En fait, si je faisais une liste sans étiquette comme je l'avais déjà fait, personne n'aurait l'idée de m'affubler d'une appartenance.

Pourtant, pour qui sait lire entre les lignes et deviner ce que j'induis dans mes textes, il est facile de déjà se faire une idée approchante.

Maintenant je reconnais aisément ce qui est fait, bien ou moins bien mais qui est fait.

Si, comme je l'ai déjà écrit, je me suis insurgé contre l'augmentation drastique et brutale du prix de l'eau à Briançon je reconnais que Mr Fromm a appliqué une méthode, "musclée" certes mais hélas incontournable. (Voir une de mes pages précédentes)

De même pour le hockey, c'est l'image de la ville, nos "Diables Rouges" sont à l'honneur et doivent le rester, une pareille vitrine ne peut qu'être bénéfique pour Briançon.

Cependant quand Mr Bayrou à "acheté" un joueur pour une somme importante alors même que les finances municipales étaient (Et sont encore) particulièrement difficiles j'ai eu comme un gout amer, il y avait d'autres solutions mais pour ceux qui connaissaient bien Mr Bayrou c'était un roc difficile à convaincre et encore plus à contrecarrer.

Pour revenir au sujet il faut donc en déduire que ce qui semble compter pour certaines gens ce n'est pas ce qu'un homme est capable de faire, c'est la façon qu'il aurait de se présenter.

Ma liste est ouverte à tous, je ne vais pas m'insurger d'avoir quelqu'un de droite, de gauche, du centre ou sans étiquette pas plus que de le refuser en admettant qu'il y en ait qui me rejoignent, ce qui compte c'est ce que chacun peut apporter à la ville.

Des élections municipales ne sont pas des élections nationales ou autres, c'est d'abord travailler pour sa ville.

Je comprends donc l'incrédulité de ceux qui me connaissent et ceux qui me lisent. 

Qu'ils s'interrogent je le conçois également et j'espère avoir partiellement donné réponse dans ces quelques lignes.

Je remercie les gens qui m'ont déjà contacté, je serais disponible sur place dès lundi matin.

Bonne soirée à tous.  

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article

Francine 04/10/2013 17:31


Bonsoir François


Je suis FN également pour toutes les idées patriotiques mises en avant - nos pères et nos grand-pères se sont battus pour que nous soyons libres et égaux...Un doux rêve au XXIe siècle... c'est le
seul parti non encore testé  et sa diabolisation par les partis politiques et les médias, lui font de la pub
gratuitement.


Pour en revenir à votre parti, Un Parti Patriotique serait le bienvenu !


bonne continuation

francois.ihuel15.over-blog.fr 04/10/2013 21:06



Avec ceux qui me rejoiondront, on fera tout pour çà. Merci