Entre le 2ème et le 3ème jour

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

100 9391Plafond bas à Briançon. (Photo Jean-Luc IHUEL du 05/12/2012)

Quelques chutes de neige qui commencent déjà à faire des vagues.

Ou plutôt des commentaires, certains justifiés d'autres non.

Si on commence, à la montagne, à pester pour 10 cm de neige (En ville) et des services qui semblent ne pas suivre je me pose la question de savoir comment envisager l'avenir.

Plus on avance dans le temps et plus les difficultés (Celles qu'on se créé) prennent de l'ampleur et de la place dans le déroulement de la vie.

Ces décennies d'assistanat en tout genre ont annihilé le fonctionnement même de l'être.

Certes, la modernisation apporte un mode de vie qui n'a plus rien à voir avec celui qu'on avait il n'y a encore que trente ou quarante ans, mais la systématique de réactions négatives au moindre petit problème confirme bien que le peuple s'enfonce doucement dans le refuge hiérarchique.

C'est même assez inquiétant puisque de créer des conditions qui favorisent l'imposition outrancière amène à ne même plus savoir ce qui est justifié, justifiable ou excessif. (Les impôts, s'entend)

Les montagnards semblent se préoccuper de plus en plus de la qualité et de la rapidité d'intervention de déneigement, ou autres suivant les saisons et les "problèmes", en faisant abstraction de leur environnement et de ses inconvénients.

Les épisodes neigeux, de moins en moins fréquents (Réchauffement climatique dit-on, cycliques à mon avis) sont ponctuels, ne durent que quelques heures à quelques jours à quelques exceptions près. (Hiver 2008/2009)

Ces périodes d'inconfort routier et de difficultés passagères, cumulées, ne représente pas grand-chose annuellement dans cette région où le soleil domine.

100 9395Qui n'est pas habitué à rouler là-dessus ? (Photo Jean-Luc IHUEL du 06/12/2012)

Du moins pour les montagnards, les prévisions météo sont suffisamment fiables pour ne pas se laisser surprendre par une petite couche de neige, même gelée.

En principe on monte les pneus neige mi-novembre jusqu'à fin avril pour ne pas être en difficulté par ce genre d'inconvénient mineur.

Allez, pour être gentil il en est tombé 5 à 8 cm, les services compétents sont passé avec les engins et comme on a interdit le sel il faut bien faire avec.

Loin mais tout près j'ai beaucoup d'échos de ce qui se passe à Briançon, je suis épaté que certaines personnes, pourtant là depuis très longtemps pour certaines, aillent pester contre des problèmes spécifiquement personnels.

Je l'ai mis dans ma page d'hier, il y a des priorités de déneigement, maintenant vu ce qu'il y a au sol les engins n'ont pas dû être trop sollicités, le manque de personnel peut certainement avoir une influence sur le travail restant à effectuer.

Qu'il gèle à Briançon au mois de décembre n'est pas un scoop, c'est le contraire qui est parfois sujet à interrogation puisque les hivers "doux", comme on en a déjà connu, soulèvent également des contestations. (Heureusement qu'il n'y a pas de responsable)

Franchement, rouler sur de la neige gelée ne pose pas de problèmes majeurs, c'est plus délicat en plaine où le sol ne se prête pas au maintien d'une couche gelée ce qui est la cause de 90 % des accidents d'hiver et divers.

Enfin sous nos latitudes et dans nos villes et villages de montagne le problème de la neige et de la glace n'en est pas franchement un.

2012-12-06-1040.jpgPas plus qu'en Alsace. (Photo François IHUEL du 06/12/2012)

Il y en a un peu moins et elle ne gèle pas, ce qui la rend plus dangereuse.

La circulation à Briançon n'est pas "bloquée" à cause de 5 cm de neige.

Sauf peut-être !

121206-marsPour les poids-lourds. (Photo Alain PRUGNE du 06/12/2012)

Récurrence d'une négligence absurde de la municipalité.

Certes il y a un parking à l'Argentière-La-Bessée comme l'a précisé Mr le Maire actuel mais il est difficile de discipliner des routiers qui, pour beaucoup, sont étrangers, parfois de pays "indisciplinés" et pour lesquels la réglementation n'est que secondaire.

Maintenant, le col du Montgenèvre est celui qui fait le plus objet d'attention et de déneigement ce qui laisse supposer que la circulation n'y est problématique que peu de fois sur peu de temps. (Sauf exceptions)

Ces camions sont montés, il sont donc passés par l'Argentière et gravi les rampes.

Ce qui, pour beaucoup de chauffeurs, laisse supposer que c'est partout comme çà.

Le dénivelé entre le col du Montgenèvre et l'Argentière doit être d'environ 900/1000 mètres, c'est ce qui fait toute la différence.

121206-mars1Quand c'est plein ! (Photo Alain PRUGNE du 06/12/2012)

Ça devient problématique puisque la longueur de cette portion de route ne peut admettre qu'une dizaine de camions, les autres sont donc dans l'obligation de se démerder pour ne pas entraver la circulation alors qu'en dehors du parking public privé il n'y a guère de solution.

Parking public devenu parking privé municipal ou l'art de se créer des problèmes quand il n'y en avait pas.

Je ne vais pas revenir sur cet édifiant ratage municipal, des tas de pages de ce blog en font état très largement depuis sa mise sous contrôle. (Pas le blog, le parking)

Normalement, à cette époque il est gratuit mais comme il ne peut recevoir ces véhicules de par la complexité du stationnement, les camions ne peuvent y accéder sans prendre le risque d'un accrochage avec un véhicule particulier, ces derniers sagement regroupés le plus près possible de la vieille ville.

Alors, pour la troisième année, les PL sont proscrits de la ville.

Les commerçants du Champ de Mars en connaissent bien les conséquences, non que ce soit une clientèle très lucrative mais pour les restaurants c'était un apport non négligeable aux heures de repas et de repos obligatoires des chauffeurs.

100 9400Comprendre. (Photo Jean-Luc IHUEL du 06/12/2012)

Avec cette photo tout devient clair.

Le parking du Champ de mars est quasi-vide.

Seuls quelques véhicules sont serrés près de l'entrée comme des chats près d'une cheminée en hiver.

Pour être sûr j'ai fait un "zoom" de la photo, effectivement même une voiture aurait du mal à passer considérant que pour certains "tant qu'il y en a pour moi pas de raison qu'il y en ait aussi pour les autres".

La camionnette rouge et la voiture bleue stationnent sur la voie de circulation, c'est dur de marcher.

Doit-on encore en parler ?

C'est tous les ans, toujours les mêmes sans réaction des autorités.

Parce que neutraliser plus de 250 places de parking pour une voiture mal garée il n'y a qu'à Briançon qu'on voit ça.

100 9406Une demi-heure plus tôt. (Photo Jean-Luc IHUEL du 06/12/2012)

Certains savent, qu'à hauteur de La vachette, il y a un emplacement où on peut mettre cinq à sept "semi", ça dépend comment ils se garent.

Après c'est "l'attaque" du col et les camions en travers. Comme d'habitude depuis des lustres.

Ce qui me laisse songeur c'est que depuis le temps que ça dure, connaissant les conséquences de ce problème résurgent et les risques que ça fait prendre à l'ensemble de ceux qui sont sur la route, pas une autorité n'ait pris les dispositions pour stopper la circulation des PL plus bas vers Montdauphin par exemple !

Le seul panneau d'information, entre Saint Crépin et l'Argentière n'étant pas suffisant pour alerter les chauffeurs, surtout s'ils sont étrangers.

Enfin, tant qu'il n'y a pas de dégât corporel ça passe.

Demain on reprend la visite de la ville avec quelques petits commentaires, ce sera le troisième jour.

Bonne soirée.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article