Devin ou prémonitions ?

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/


2013 07 05Oui, c'est bien moi.


Sans le logo politique puisque je me suis retiré pour des raisons impératives, ce qu'on me reproche de-ci, de-là.


Il arrive, parfois, suivant le sens du vent ou certaines humeurs, que des bruits me parviennent.


Je n'y fais que peu cas puisque ce ne sont que des rumeurs et des bruits qui courent comme partout à travers le pays depuis des siècles.


Cependant, quand ces bruits ou rumeurs me concernent, je deviens attentif, je scrute et j'analyse, non pas sur le bruit mais sur les origines qui l'ont créé.


J'apprends donc, par la bande, que j'aurai trahit des gens, qui ne sont d'ailleurs même pas de Briançon, en laissant apparaitre dans mon blog que je soutien Mr Murgiat.


C'est réconfortant puisque c'est justement ce qui permet de penser qu'il a ses chances aux élections municipales de 2014.


En clair, on me reprocherait de soutenir ce candidat plutôt que de m'atteler à soutenir un objectif partisan consistant à défendre une ligne de conduite allant dans le sens d'un esprit général national.


C'est étrange puisque je me suis engagé afin de travailler pour une ville et non pour un parti politique comme Mrs Fromm et Murgiat, aux ordres, et faisant passer une préférence partisane avant de faire passer les intérêts locaux en faveur d'une population en attente.


En ce sens, je continue d'affirmer qu'il faut d'abord aborder les problèmes de la ville, ceux qui existent encore comme ceux qui risquent fort d'apparaitre.


GyzkaC'est la raison pour laquelle je le soutiens.


Je persiste et je signe puisque persuadé qu'au moins il y a un candidat qui n'a aucun intérêt personnel à défendre pas plus qu'il n'aurait été influencé par des intérêts collatéraux de ses colistiers.


Aucun n'a de commerce ou d'établissement à défendre ni de place préférentielle à obtenir en dehors d'être conseiller municipal au service d'une population qu'ils connaissent.


C'est plutôt réconfortant puisque c'est la plus sincère façon de partager un travail commun au service de tous.


Je suis bien obligé de constater que dans la liste de Mr Murgiat plusieurs de ses colistiers ont un intérêt réel à assoir une place qui va améliorer soit leur commerce, soit une entreprise ou la position de cette entreprise, soit leur position au sein d'une société.


Donc, une fois de plus, envisager de pouvoir bénéficier de largesses et de possibles avantages pour ce faire aux détriment des briançonnais.


Il m'est donc venu aux oreilles que certains de mes soutiens récents me reprocheraient  ma position vis à vis d'un candidat.


Je ne vais quand-même pas rentrer dans les ordres pour méditer sur le pauvre sort des briançonnais, si je m'habille en moine durant les deux jours de la fête médiévale mes engagements vis à vis de l'Eglise ne vont, pour le moment, pas plus loin.


Alors, pour répondre à mon détracteur, parce qu'il n'y en a qu'un(e) mais je devine pourquoi, quand on s'engage pour être élu d'une municipalité c'est d'abord pour être au service de la population en essayant de répondre au maximum à ses doléances. (Tout ne peut être pris en compte, surtout financièrement)


D'avoir une préférence politique n'est pas négligeable mais c'est trop précis pour être crédible si on ne s'arrête qu'à ce socle.


Il est toujours possible de faire intervenir des gens politiquement très connu (pas toujours en bien) afin de parader dans les rues, serrer quelques mains en promettant un monde meilleurs, du miel à tous les étages (Ou du gaz mais au prix du gaz !) et du bonheur pour mille ans. 


Je déçois donc quelqu'un qui croyait dur comme fer que j'allais participer à cette comédie qui consiste à apporter le nom d'une ville dans l'escarcelle d'un parti politique.


Quelle erreur !


Il est toujours temps de pouvoir affirmer, après quelques années de fonctionnement, qu'une façon de fonctionner allant dans le sens d'un parti serait à même de le servir, si un scrutin local ne sert pas ce qui est attendu il est en revanche louable de le mettre au service d'une communauté plus large à condition d'avoir rempli son contrat local.


De mettre la charrue avant les boeufs ça ne fonctionne pas.


Si j'abonde personnellement dans le fonctionnement général d'un parti politique je n'en suis pas réduit à avoir des oeillères qui occulteraient tout le reste !


Il est aussi très facile de prendre des problèmes locaux résurgents ou chroniques, n'ayant pas de solution, ou plutôt n'ayant de solution qu'en étant porté par un parti politique à condition de lui remettre les clefs de la ville et de prétendre peindre ce nouveau problème de la couleur du parti qu'on sert.


Les problèmes de l'hôpital en rose pour les socialistes, en bleue UMP pour ce dernier, en vert plus ou moins clair pour les Verts, suivant la tendance droite, centre ou gauche de celui qui s'en répond, sans pour autant résoudre ce problème puisqu'il ne dépend pas que d'une municipalité mais est très pratique pour s'en répondre. (C'est bien plus compliqué, le maire peut être influent, mais en gros c'est ça)


Juste changer la couleur pour contenter les administrés et les préparer à attendre encore le bon vouloir des vrais responsables qui se fichent éperdument de la ville de Briançon.


Je dis l'hôpital mais il y a aussi RBEA, la chaufferie au bois en plein centre ville et bien d'autres beaux projets pas toujours utiles mais très couteux.


Pour la chaufferie je n'entends plus rien depuis quelques semaines, serait-ce que la neige aurait interrompu les discutions !


100 5693Il y a peu.


J'ai pris cette photo de Briançon alors qu'un établissement laissait s'échapper ponctuellement de belles volutes gris/bleues au dessus de la ville, alors en permanence bonjour les poumons.


Preuve irréfutable que ce projet de cheminée en plein centre ville est une vaste "connerie" qui ne fera qu'emmerder un peu plus les administrés qui subiront les inconséquences d'irresponsables ne voyant dans ce projet que ce qui peut leur rapporter personnellement.


C'est la raison pour laquelle la géothermie reste la seule solution écologique et économique.


D'après les retours que j'en ai eu je suis la cible d'une certaine vindicte, celle qui a justement des intérêts personnels à tirer de l'installations d'une usine "à bois" en centre ville.


En résumant les informations, qui me parviennent de diverses sources et de toutes obédiences politiques, aucun parti ne se prononce sur ce sujet puisque ce n'est pas porteur pour les élections.


Vous remarquerez que les thèmes porteurs actuels sont tellement usés qu'on ne sait même plus de quelle couleur ils sont, les mêmes phrases citées, les mêmes problèmes avancés, les mêmes litanies et les mêmes personnages qui s'en répondent.


Concernant le prix de l'eau à Briançon, à l'occasion de la réunion du conseil municipal pour ce faire, le fantôme précurseur du parachute UMP ne s'est pas manifesté à travers les voies divines de ceux qui auraient normalement été en mesure de le connaitre, certains de l'opposition qui l'ont soutenu un temps puis semblent prendre, à juste raisons d'ailleurs, quelques distances.


Ce parachute, ayant remplacé pour un temps son fantôme, veut à lui tout seul résoudre tous les problèmes de Briançon, le miracle UMP dans les Hautes-Alpes. Quel titre à la Une des journaux !


Mais ce n'est pas exactement comme ça qu'il voit les choses, il vise plus haut et prépare donc le terrain, normal puisque pour accéder un jour dans les hautes sphères de l'Etat il faut faire ses preuves en allant civiliser les "crétins des Alpes" en leur faisant prendre des vessies pour des lanternes.


De devin, il devient persuasif de bonnes intentions qu'il a d'ailleurs oublié à Créteil sous la surveillance de ses chefs de parti venu lui rappeler jusqu'ici qu'il est important qu'il retourne à Paris avec de beaux galons tout neuf acquis dans le fin fond arriéré d'un pays qu'il voudrait le siens jusqu'aux élections départementales.


J'ai la prémonition d'une catastrophe municipale avec cet arriviste, l'UMP n'étant plus que l'ombre de ce quelle fut ce n'est certainement pas un parachute d'un jour qui va en relever le niveau.


N'étant pas de ce genre d'opportunistes, je ne permets donc à personne de vouloir m'inculquer une quelconque ligne de conduite qui n'irait pas dans le sens des préoccupations des briançonnais.


Je soutiens donc Mr Gryzka qui reste le seul à ne travailler que pour la ville et que dans l'intérêt de ses habitants.


Je sais de quoi je parle puisque je connais suffisamment de monde et ce que ce monde veut pour pencher vers le plus à même de servir sans se servir.


Il ne partage pas mes idées politiques mais je ne les impose à personne, pour qu'une ville se sente bien il faut s'exonérer de ses préférences partisanes pour ne faire qu'un bloc au service d'une population.


Et puis je ne vais pas voter "blanc" pour faire plaisir d'autant que l'Etat a prudemment repoussé l'idée de la prise en compte de ces votes après les élections européennes, c'est bien dommage.


Demain je vais essayer de finir ma page du 14 février.


Bonne soirée à tous.

 

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article