Des idées pas lumineuses

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Autre blog :  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ 

 

Triste patrimoine

 

2014-12-01-Collegiale-de-nuit 6330Eclairage "tronqué" de la Collégiale.

 

Involontaire, contrairement à d'autres.

 

Plusieurs personnes l'ont signalé, il semble que le suivi d'entretien soit fidèle aux habitudes.

 

Cette lumineuse page obscure c'est à la demande.

 

2014-12-01-Collegiale-de-nuit 6331Eclat de lumière.

 

Savoir ce qui peut justifier de concentrer un "spot" lumineux qui écrase le reste de la façade.

 

Ce concentré de lumière en un point bien précis est totalement inutile mais ne rentre pas dans le cadre des économies d'énergies préconisées par Mme Daerden, il est vrai qu'elle ne passe pas ses nuits sur la place du Temple, elle ne peut s'en rendre compte.

 

De supprimer les éclairages de nos monuments historiques semble la satisfaire, je me demande quel genre d'économie est réalisé dans ce contexte, l'écologie est difficile à cerner mais il est peut être plus écologique de construire une chaufferie au bois qui va dégager de fines particules nocive que de faire tourner une turbine hydraulique.

 

Je me demande quel genre d'instruction reçoivent les assistantes sociales chargée des transports qui s'occupent d'éteindre nos monument pour chasser les touristes, des idées lumineuses qui semblent ne pas y être.

 

je me souviens de l'illumination des forts, le cachet de la ville s'en trouvait rehaussé, ce n'est plus qu'un souvenir.

 

Il reste le fort des Salettes qui bénéficie encore d'un éclairage nocturne, c'est peu d'autant que c'est celui qu'on voit le moins.

 

Le Champ de Mars aussi bénéficie d'un généreux éclairage mais juste pour éclairer les pissenlits et toutes les merdes qui jonchent ce parterre "gazonné" parce que quand on voit l'état de la végétation de surface il n'y a pas quoi l'inclure dans la revue "Plantes et Jardins".

 

2014-12-01-Collegiale-de-nuit 6332Lanternes du porche du Vieux Colombier.

 

Qui n'ont plus de verre depuis des années, cet éclairage minable n'est pas plus valorisant qu'une ampoule de cave dans un immeuble HLM, ce n'est pas fort de la part du patrimoine de laisser un tel délabrement sans le revaloriser, cependant j'ai signalé à plusieurs reprises, et depuis cinq ans, un tableau abimé dans la Collégiale, à ce jour tout est resté en l'Etat, perturbant ce fonctionnement administratif. 

 

Le lampadaire du bout est plus efficace et surtout en bon état.

 

2014-12-01-Collegiale-de-nuit 6333La porte Dauphine n'est pas mieux lotie.

 

Une lanterne est éteinte et l'autre est démunie d'un verre, mais c'est courant dans cette vieille ville.

 

Ce ne doit pas être d'un coût extraordinaire cette rénovation, moins cher que de planter des arbustes condamnés à être écrasés par les voitures sur un parking un peu trop sophistiqué pour être efficace même si le concept est bien vu.

 

2014-12-01-Collegiale-de-nuit 6334L'extérieur est mieux.

 

Il le serait d'avantage si toutes les lanternes étaient en bon état.

 

2014-12-01-Collegiale-de-nuit 6335L'éclairage de la route d'Italie.

 

C'est neuf, donc propre mais pourquoi des éclairages aussi élevés ?

 

En matière de lumières on a celle de la mairie, elles ne brillent pas toutes de la même façon, j'irai même jusqu'à dire que certaines sont éteintes, ce n'est pas faute de les alimenter.

 

L'éclairage de la ville c'est assez disparate et surtout souvent inefficace, je ne suis pas allé voir celui de la route de Grenoble puisque cette dernière n'est pas terminée.

 

Pour en revenir à nos monuments historiques, ces dernier sont dans l'ombre, à beaucoup de niveaux d'ailleurs.

 

Certes, c'est un coût mais si on était intervenu dès les premiers problèmes on n'en serait pas, aujourd'hui, a se demander où trouver des finances pour pallier les coûts exorbitants de l'abandon de ces quinze dernières années, parce que ça ne date pas qu'à partir de 2009 ce cirque, c'est bien plus vieux et si la municipalité de droite précédente avait un peu moins investi dans la parade sportive et les frais accompagnant on aurait peut-être moins de dégâts à ce jour, mais c'est valable pour l'entretien de la ville en général.

 

Sans abonder dans le sens de la municipalité actuelle, l'héritage n'a pas été un cadeau, même si l'héritage précédant ne le fut pas non plus. En fait on se refile le bébé tous les six ans en fustigeant les prédécesseurs de n'avoir pas fait ce qu'on ne fait pas soi-même, classique politique de base.

 

Le hockey c'est bien mais les briançonnais vont avoir un hoquet autre quand les impôts vont encore bondir sans qu'on ne puisse d'ailleurs savoir à quoi ils servent réellement puisque des dépenses de fonctionnement sont sacrifiées au profit d'autres dépenses certainement moins utiles même si certaines urgences sont enfin prises en compte. 

 

Prochaine page "Gare routière" du lycée Vauban. 

 

Pour continuer à me suivre, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Commenter cet article