Défaire et refaire, faire ou ne pas faire, à faire sans faire, ni fait ni à faire, pas beau tout ça.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

O1.jpgRéservoir des Salettes. (Photo Internet "mairie de Briançon")

Nouveau réservoir en construction pour, dans les années à venir, doubler la capacité d'eau pour la ville et les hameaux.

La photo n'est pas très nette mais est compréhensible.

J'ai lu également, sur le site de la mairie, qu'un projet de construction d'un réservoir allait être mis en oeuvre à Fontchristianne.

En fait il y en a eu un de construit par la droite mais comme ça empêchait les petites fleurs écologiques de pousser les recours l'on fait détruire, au frais du contribuable bien sûr.

C'est d'ailleurs une spécialité municipale, socialiste ou UMP, que de défaire, dès qu'on est élu, ce que les prédécesseurs ont fait.

Maintenant, après avoir fait détruire le réservoir neuf "bleu" construit par la droite et démoli par la gauche cette dernière va en reconstruire un autre à Fontchristianne, toujours, mais "rose" cette fois, avec des bandes rouges pour certains élus et des touches vertes pour d'autres.

Une grosse coccinelle multicolore quoi !

Tout le monde sait qu'il n'y a que les socialistes qui auraient raison.

Mais comme Briançon est la ville la plus riche en dettes ou la plus pauvre en richesse, on n'est plus à ça près.

Mais ! "Qui que c'est-y" qui paye tout ça ?

Et "ben" ce "couillon" de briançonnais que la municipalité prend pour un con et pressurise au maximum pour avoir le minimum.

Evidemment, il est écrit, RBEA mais comme à Briançon le M3 d'eau dépasse les 7 Euros il va falloir s'habituer à boire du pinard et se laver dans la Durance.

Maintenant, de prévoir des réservoirs pour une consommation en augmentation à l'avenir relève du bon sens et d'une gestion calculée, sauf que c'est assez rare.

DSCN8303Réfection sommaire du toit de l'ancienne mairie.

On dirait du "scotch".

Ce n'est pas très joli mais au moins c'est fait, provisoirement je l'espère, bien que le provisoire, chez nous, devient vite du définitif.

Ce doit être étanche maintenant.

DSCN8382Troisième année.

Que ces endroits, le long de l'avenue Vauban, sont dans cet état.

A l'origine l'installation controversée de fresques photographiques à l'occasion de la candidature de Briançon à l'UNESCO.

Certaines fresques avaient été dérobées et remplacées.

Le coût important de cette inutilité, (les gigantesques photos exposées représentant ce qu'on voit tous les jours en levant la tête) est donc une charge inutile supplémentaire pour les briançonnais sur leurs impôts, municipalité de droite.

Comme quoi, à droite comme à gauche, les économies ne servent pas au bien-être des citoyens mais à toujours trouver une nouvelle "connerie" (Dans "conneries" j'entends ce qui est faisable mais n'ayant aucun caractère d'urgence) pour dépenser le peut que l'on a sachant que la moitié des recettes annuelles rembourse la dette pharaonique de la ville.

Du moins les intérêts puisque le prêt n'a pas encore commencé à être remboursé. (Du moins les dernières informations reçues)

DSCN8383Des morceaux de remparts.

Là depuis pas mal de temps en attendant qu'ils soient remis en place s'ils le sont un jour.

Du moins c'est ce qu'il faut en déduire puisque les remparts de "désagrègent" un peu partout, partout un petit peu le temps passant.

Donc réserve éventuelle de matière première qu'il va falloir trier pour trouver l'emplacement d'origine de ces blocs, ce n'est pas gratuit et ce supplément de temps, donc de main-d'oeuvre, sera payé par les contribuables briançonnais comme d'habitude.

Il y a bien les aides de l'Etat et du Patrimoine mais se posera la question, pour obtenir ces aides, de savoir pourquoi avoir attendu si longtemps et surtout pourquoi n'avoir pas exercé une surveillance des édifices qui aurait permis d'éviter ces dégradations évitables.

DSCN8384Déneigement.

Du moins, conséquences coûteuses du déneigement.

Si le sel n'est pas écologique (ce qui est un paradoxe pour une matière naturelle) les tractopelles le sont.

Dégradation d'un patrimoine déjà bien Malade, consommation de carburant en excès et pollution par émanation de gaz d'échappement.

Je ne sais pas si le sel fait crever les poissons de la Durance mais les gaz d'échappement font crever les humains qui le respirent en quasi permanence, même à 1300 mètres.

Si l'écologie était défendue et appliquée dans son contexte réel, il y aurait certainement plus de monde à y adhérer en mettant de côté ceux qui sont avides de mandats ou autres bénéfices inhérent à l'appartenance d'un parti qui ne devrait pas être politique.

La totalité de ceux qui se répondent de la vraie écologie aurait plus de poids que les gesticulations de certains "guignols" pour accéder à des postes dans lesquels ils se révèlent totalement incompétent.

DSCN8391Parking du Temple.

Ou de la place du Temple.

Vous voyez, Monsieur le Maire, vous n'avez aucune autorité pour faire respecter ce dont pourquoi vous avez été élu.

Sauf complaisances, orientations particulières ciblée, encartage à certains mouvements, etc.. Nous y reviendront le jour suivant en fin de cette page.

DSCN8395Chemin de ronde très récemment restauré à un coût non négligeable.

Les appels d'offres étant ciblés et inutile puisque tout est promis avant de lancer l'appel. (Informations municipales diverses, de tout bord, dont je tairais l'auteur)

DSCN8396Et ça "pousse" toujours.

Ce chemin de ronde va bientôt de nouveau être remis en sécurité par barrièrage  pour éviter les accidents qui risque de toucher les touristes de cet été s'ils viennent. Ni fait ni à faire et ce n'était pas la peine d'inviter force journalistes pour la photo de satisfaction de certains élus pour en arriver là.

Soit le travail a été bâclé soit les finances ont été restreintes ou détournées.

Dans deux mois, la fête médiévale des Escartons, à laquelle je ne serais pas puisque je n'ai pas été invité, j'ai plutôt été évité et comme je ne veux pas m'imposer j'ai programmé des vacances en bord de mer. (Atlantique du Nord pour être plus précis)

Vu l'état des fontaines et de ces divers endroits, (Pas des bords de mer, du chemin de ronde) les habitués pourront constater la dégradation incessante de la vieille ville. 

DSCN8397Je doute que ce soit le vent.

Comme, précédemment cité, ce chemin de ronde à fait l'objet d'une particulière attention, je pense que c'est tout frais et volontaire.

Certaines brumes alcooliques des samedis soir étant néfastes au mobilier urbain entre autres.

Il m'a été dit (à prendre sous toutes réserves) que la municipalité a favorisé l'accès aux logements sociaux de la vieille ville à des gens n'ayant plus le sens réel de la vie en société, c'est à dire excluant tout civisme et respect d'autrui. (Pour ne pas être taxé de fasciste que je ne suis pas, je ne préciserais pas que ces gens sont familièrement nommés des "zonards", c'est à dire cette partie de l'humanité qui crache sur ce qui l'entretien)

Il n'y a pas besoin d'aller loin, il suffit de se mettre en vieille ville, n'importe où, pour en rencontrer, mais plutôt dans l'après-midi, le matin leur emploi leur permet de faire une grasse matinée après avoir pris les sédatifs habituels dans les établissement prévus pour ça tard dans la nuit.

L'avantage, c'est que c'est une pharmacopée qui n'est pas remboursée par la sécurité sociale, seuls les résultats sont remboursés par les contribuables qui financent aussi l'achat de cette pharmacopée particulière.

Vivement la fin de l'année que je m'en aille de cette vieille ville où, pourtant, je suis de moins en moins souvent.

DSCN8398Maintenant, je propose :

Au ST briançonnais de récupérer les verres pour réparer les lampadaires du porche sous le Grand Colombier qui attendent depuis des années que quelqu'un de responsable (Si il y en a encore) s'occupe de leur toilette et de leur réfection.

Parce que si ces derniers sont visibles de tous les gens, visiteurs et habitants, ceux du chemin de ronde, qui semblent avoir été "soignés" le sont moins. (Visible, bien sûr)

Une "cours des miracles" à Briançon puisqu'il semblerait que la municipalité veuille y loger les cas sociaux "encombrants". (Information informelle)

Aux 16 et 17ème siècle, plus particulièrement, à Paris étaient des lieux "malfamés" ou résidaient des gens de pauvres et basses conditions. 

La plupart, des paysans chassés par les famines et les maladies. (La peste, qui a fait des ravages jusqu'au milieu du 19ème siècle)

Les pluparts se faisaient passer pour malades ou handicapés, ils sortaient surtout la nuit et laissaient derrière leurs passages des larcins et des meurtres. C'était le cauchemar de la police de l'époque.

Le plus grand lieu de rassemblement de ces mendiants de tout acabit était au cimetière des innocents, près de l'église saint Eustache à Paris, à l'angle des rues Rambuteau et Montmartre, dans le 1er arrondissement.

Ce cimetière, qui remonte aux mérovingiens, fut agrandi par Louis XI afin de dégager les petits cimetières qui empêchaient les constructions nouvelles, notamment l'expansion du Louvre qui n'était, à l'époque, qu'un château-fort muni d'un donjon et datant de louis VI.

Les nombreux cabarets et auberges qui bordaient ce cimetière attiraient tous les coupe-gorges de la ville qui comptait, déjà sous Charles IX, plus de cinq cent mille habitants entassés dans des conditions d'hygiène indescriptibles et foyers de pestilences.

C'est Louis XI qui ordonna le transfert des différents marchés en ce lieu, ce qui attira nombre gens et la mortalité était telle qu'on les enterrait sur place.

Durant 400 ans les marchants s'installaient sur les sépultures, la plupart de simples tas de terre d'où émergeaient, parfois, des ossements.

Pour des raisons sanitaires évidentes, louis XVI le fit vider et nettoyer, les ossements ainsi récupérés furent enfouis dans les anciennes carrières de paris, très nombreuses surtout à "La Tombe-Issoire et Denfert-Rochereau. On peut les visiter à certaines périodes, prévoir une petite laine.

C'est donc sur ce cimetière que les "proscrits" et étudiants divers de la Sorbonne, à l'origine un collège théologien fondé en 1253, notamment, se livraient, la nuit à des fêtes pas toujours très catholiques.

Napoléon 1er fut le premier à construire des marchés couverts à Paris, justement à cet emplacement boueux et malodorant.

Dans les années 1850, où Napoléon III fut nommé Président de la République en 1848 avant de s'autoproclamer empereur, Baltard construit les Halles de Paris.

En 1851, est entrepris un vaste programme de refonte de la ville de Paris. en 1870 les Halles tel qu'ils sont resté jusqu'en 1972 sont inaugurées. 

Aujourd'hui, l'espace des Halles est devenue un très grand parc de plusieurs hectares pour le plus grand plaisir des parisiens.

Dessous, le noeud ferroviaire souterrain le plus grand et dense, en voies et circulation des trains, du monde, la gare de "Chatelet-les-Halles"

Pour info totalement gratuite lisez ce livre.

je.jpegC'est un des meilleurs de cet auteur.

(Publicité gratuite, disponible sur AMAZON.fr, publicité gratuite aussi)

On y retrouve une époque sombre et sans scrupule, l'histoire est tirée de faits et de lieux véridiques mais un peu arrangés à la sauce de l'auteur.

Décommandé au moins de 12 ans, non qu'il y ait du "porno", ce serait un comble et ce n'est pas le genre de la maison, mais certaines scènes sont très crues et assez morbides.

Aujourd'hui nous avons un peu le même genre d'humanité mais on ne les appelle plus de la même façon et contrairement à l'époque, on les nourri, on les protège et nous assumons tous leurs besoins pour qu'ils entravent les nôtres.

Comme quoi on peut passer rapidement d'un lampadaire détruit au "ventre de Paris". (Emile Zola)

Je ne suis pas un puits de science comme Marc Aurèle (Empereur romain stoïcien-philosophe), je puise mes connaissances dans les livres et parfois sur Internet.

Mon vécu me permet aussi de connaître certaines choses. (Ouille mes chevilles, c'est rien, ça va passer)

Mais revenons à nos petites misères briançonnaises.

DSCN8404Les Armes de la ville de Briançon mériteraient mieux.

Une "serpillière" déchirée qui flotte au vent avec, les couleurs "passées" de la ville. (La teinte imprimée, pas l'histoire puisque c'est effectivement du passé)

Je pense qu'on doit pouvoir trouver un artisan capable de fabriquer un drapeau aux Armes de Briançon puisque Mr Bayrou en a trouvé un pour le Tibet.

Non que je sois contre mais avant de faire le ménage chez les autres, il est bon de le faire d'abord chez soi.

DSCN8408Il faut dire ....

.... Que ça va bien avec le monument. (Et si, c'est un monument, plus hystérique qu'historique mais classé)

Au moins, au fils des siècles, on ne s'est pas emmerdé, à Briançon, à tenter de maintenir un patrimoine bien que ce concept soit assez récent.

Avant, on ne s'emmerdait pas, on rasait pour reconstruire sur les ruines qui servaient de soubassement dans beaucoup de villes, raison pour laquelle une gigantesque quantité d'objets anciens sont encore sous nos pieds.

Il y a un moment que je voulais faire un article sur le fort du Château de Briançon. (Ce n'est, là, qu'un bref aperçu)

Il est probable que les plus gros dégâts et destructions datent des années 1983 à 1291 quand les casernes de la vieille ville furent rasées pour construire des logements sociaux. (Information publique)

DSCN8409En fait, une chance que presque plus personne n'y vienne.

Ce genre de spectacle, très nombreux dans les fossés de la vieille ville, n'est pas spécialement valorisant.

Mais on peut visiter le fort, voir le service du patrimoine.

Notez que l'enrobé est dans un état de conservation parfait, l'avenue du Lautaret en serait jalouse, comme la plupart des rues de Briançon du reste.

DSCN8413Bâtiment principal du fort des Trois Têtes.

Vous remarquerez que l'avancée de toiture, juste sous la troisième cheminée, a la charpente qui commence à prendre l'air.

Il y a quelques temps, j'avais photographiées et insérées, (Les photos, pas les ardoises) dans une de mes pages, les quelques ardoises qui manquaient à cet endroit en précisant que rien n'était perdu si ces petites dégradations étaient prises en compte.

Donc, aujourd'hui, peu de temps après, on voit que rien n'est fait, que d'autres ardoises sont parties et que la charpente apparaît.

Je vais aller sur place, dans les jours prochains, pour faire de plus soigneuses photos.

DSCN8414Retour au fort du Château.

C'est franchement lamentable.

Trente ans d'abandon au minimum.

DSCN8407Pylône électrique pour alimenter la vieille ville.

Lignes aériennes au-dessus de la Durance (Rien à voir avec Air France)

Portée environ cinq cent mètres, soit plusieurs centaines de kilos si ce n'est plus. (Je ne connais pas la densité de l'acier ou de l'aluminium mais je pourrais regarder sur Internet)

DSCN8415Un poids et une traction importante.

Qui ne dépendent que de cette base dans le même état que le pont rouillé.

Mais là, la responsabilité c'est EDSB.

Les câbles gainés, qui prennent le relais, rentrent en terre de façon assez anarchique, surprenant pour un tel transport. (Oui, les câbles "transportent" l'électricité bien que le terme soit inexact mais je ne vais pas rentrer dans les détails aujourd'hui)

Maintenant, stationner sous ce pylône bien vétuste reviendrait à sacrifier son véhicule pour peu qu'on puisse y accéder.

Qui plus est, je doute fort, malgré une avidité financière accrue ces derniers temps, que la police municipale monte jusqu'ici pour verbaliser.

En fait c'est pour ne pas gêner l'accès aux véhicules d'intervention qui, vu l'état de ce pylône, seront peut-être sollicités plus tôt que la compagnie EDSB ne l'envisagerait.

Peut-être à faire en urgence avant l'accident et la coupure d'alimentation de la vieille ville.

Ce qui permettra à certains élus locaux de pouvoir se montrer sur les lieux d'un sinistre en évitant, si possible, d'entraver le travail des pompiers ou de se garer sur les tuyaux d'incendie comme ce fut le cas il y a quelques jours.

En fait, faire ce qu'il ne faut pas faire quand on est fait pour faire faire sans le faire. (Quoi ! T'as pas compris ! Ce n'est pas grave)

Je n'étais pas là mais ce fut suffisamment remarqué pour en faire un sujet de conversation animé lors de l'incendie d'un chalet en haut du chemin des Salettes.

Dommage, on devait m'envoyer la photo, que j'aurais certainement publiée sur cette page.

DSCN8417Rue du Pont d'Asfeld.

Rien de spécial à part les dépôts d'hydrocarbures dus aux fuites d'huile de moteur, comme sur la place du temple.

On ne peut y faire grand-chose mais l'écologie briançonnaise n'a pas la même cote dans tous les quartiers.

DSCN8418Bien que la rue de la Manutention soit au-dessus.

Je plains les employés qui manipulent ces conteneurs, surtout quand ils sont pleins, (Pas les employés, les conteneurs) sur ce revêtement en attente de réfection. (En fait, à Briançon il y a beaucoup de chose en attente de réfection ou de démolition)

DSCN8419A défaire sans refaire.

Les dents de la pierre, déjà vu dans des pages précédentes.

Ou, l'art et la manière d'attendre que la neige se transforme en glace pour donner du boulot au ST quand il fait meilleur. (Casser la glace quand il fait froid et mettre de l'enrobé à froid quand il fait chaud)

Qui c'est qui paye ? Comme d'hab.

DSCN8420Et tant qu'à faire.

Autant attaquer aussi le pavage.

DSCN8421Je me disais aussi !

Deux jours de travaux avec une circulation alternée.

Je me suis imaginé un miracle, le remblaiement de ces écoulements à ciel ouvert pour, éventuellement démolir le mur et élargir la route.

Ce qui aurait été une ébauche d'amélioration sur cette portion de voie très difficiles pour le croisement de deux cars, par exemple.

Si, (vague idée) je me présentais aux municipales en 2014, il ferait partie de mes projets de reconsidérer ce secteur pour le rendre attractif et agréable à vivre tout en y déménageant la mairie, voir plusieurs de mes pages précédentes dans ce blog.

Maintenant sachant qu'il y aura au moins quatre listes dont trois à droite, il est fort probable que la gauche repasse, la droite, détractrice à ses moments perdu, fait exactement la même chose que la gauche à une certaine époque.

Etant donné que je ferais une liste apolitique en me présentant sans étiquette, l'encrage des idées ne pouvant se départir d'un parti politique qui pourtant entrave le bon fonctionnement communal, il y a de forts risques pour que je ne sois pas élu, pas même au premier tour.

Mais peu importe, la place ne m'intéresse pas, ce sont les fonctions qui m'intéressent puisque seules ces possibilités permettent de travailler sérieusement sans avoir à dorer l'image de tel ou tel parti qui d'ailleurs, se foutent royalement de Briançon.

DSCN8422La mairie, elle serait ici.

Le meilleur emplacement pour satisfaire tout le monde et revitaliser le quartier.

Après avoir rasé les bâtiments annexes, délabrés et inutiles en valorisant également les bâtiments "Berwick" pour y rassembler l'ensemble de l'administration briançonnaise.

Tout au même endroit, à égale distance de toutes les extrémités de la ville et desservit par les transports en commun.

La vieille ville pourrait ainsi redevenir un réel lieu historique mais après bien des études et diverses démarches pour en assurer les financements sans grever d'avantage les impôts briançonnais.

DSCN8423Ce vague terrain parking.

Ou ce parking terrain vague.

Pourra laisser la place à une meilleure gestion de l'urbanisme routier, le cisaillement de la rue du Gal Barbot et de l'avenue du Dauphiné étant destiné à disparaitre, projet souvent avancé mais jamais exécuté. 

DSCN8424La sortie du parking-terrain vague.

Sauf être de Briançon, il faut être malin pour deviner, dans ce capharnaüm merdique, une sortie de parking.

Fort heureusement il y a un panneau "STOP" qui laisse à penser que ce bordel routier est un accès.

Quand le panneau a été démoli, l'an passé, j'avais signalé que l'interdiction de tourner à gauche avait également été détruit.

On a remis le panneau "STOP" mais pas l'autre, donc couper une ligne blanche continue dans un endroit particulièrement difficile et dangereux.

Quoi que, quand on grille un feu rouge délibérément sous le nez des gendarmes sans être inquiété, on peut s'absoudre de la réglementation (Voir ma page "SCOOP du jour")

DSCN8426Poubelle municipale publique à ciel ouvert.

Juste en face du centre des impôts.

Quelquefois nettoyée.

DSCN8434Parking du Temple.

Un autre jour.

En fait c'est tous les jours.

Si je ne m'abuse, la police municipale fait une ronde tous les matins vers 8h30 sauf si ça a changé, je ne sais quels sont leur ordres reçus de la municipalité.

Comme ça, juste pour info.

Mais comme il pleut, les huiles de moteurs peuvent directement aller dans la Durance par la petite Gargouille, pour nourrir les petits poissons qui n'aiment pas le sel que Mme DAERDEN à proscrit.

Maintenant, sachant que les matières grasses rendent obèse, j'espère qu'on ne va pas se retrouver avec des baleines dans la Durance. (Des petites, quand-même, faut pas exagérer !)

J'espère que les pêcheurs, en aval, ne bouffent pas leur récolte, avec tout ce qui y descend, dans la Durance sur si peu de trajet, j'aurais des doutes sur la qualité du poisson. (Non salé, c'est toujours ça de pris)

DSCN8435Ma fontaine préférée.

Enfin pour les photos, pour l'aspect il y a mieux.

Il y a plus d'un an on a ôté la boite aux lettres pour faire des travaux de réfection. 

Il n'y a pas très longtemps, on a nettoyé (un miracle) et on a commencé à démolir le vieil enduit dans le but de rénover cette fontaine.

Depuis les travaux sont arrêtés. (Tient ! Encore !)

Entre-temps la municipalité à investi des centaines de milliers d'Euros dans le "Skate-Park" un peu démesuré par rapport à l'attente. (Mais comme on attend longtemps, c'est comme les intérêts des prêts, ça prend de l'ampleur)

Beaucoup, dont moi-même, trouvent que des sommes pareilles pour la réalisation de cet endroit ludique mais attendu, c'est franchement excessif.

DSCN8438Et qui "que-c'est-y" qu'avait raison ?

C'est bibi.

Mais il ne fallait pas être très malin pour savoir que ce rafistolage ne tiendrait pas un hiver.

Et être encore moins malin pour en réaliser la réfection merdique qui a été effectuée.

Un hiver ! Et encore, déjà au début de l'hiver il y avait des signes de faiblesse. (Voir plusieurs de mes pages antérieures sur ce blog) La même, mais d'origine, à l'autre extrémité de ce bout de rempart, a plusieurs siècles sans faillir.

Mais ça va bien avec le reste, cette vieille ville c'est franchement une misère.

Combien "que-c'est-y" que ça a coûté, la réfection à la con réalisée ! (J'assume ce que je marque parce que si je n'ai plus de prostate, ancien cancer guérit, j'ai encore des couilles)

DSCN8439Aussi pour demander....

....Pourquoi on n'a pas ragréée cette allée dans laquelle une mare (sans canards, les pauvres !) stagne.

Franchement, cette ville c'est un vrai bonheur, un humoriste y trouverait de quoi vivre jusqu'à la fin de ses jours.

Mais il y a un "crieur" public qui raconte des poèmes entre autres, c'est toujours ça de pris.

DSCN8445Allez, pour finir.

Un coup de vent ou un coup de camion ou autres véhicules.

C'est bien Briançon, on s'y amuse tous les jours.

Enfin ! Pas amusant pour tout le monde.

Maintenant, pour être réaliste et juste, il n'y a pas que depuis le 25 septembre 2009 que c'est comme ça, ça existait aussi bien avant, même quand Briançon était "rouge".

Plusieurs Mails me félicitent pour mes pages, j'en suis flatté mais j'aurais aimé que ce soit utile, c'est lu mais pas pris en compte.

Maintenant, ce que je vois et photographie n'est pas spécifiquement dirigé contre une municipalité dite, si elle avait une autre couleur avec le même genre de constatations, j'en ferais état, de la même façon. (Tient ! une rime)

Quand je nomme des gens "publics" ce n'est pas la personne que je vise, c'est la fonction qui ne répond pas à ce que les administrés en attendent.

Et si par miracle un jour je suis élus (Ça m'étonnerais mais bon, on peut toujours envisager (je ne mets pas rêver, ça ne me traumatise pas)) et qu'un zigoto comme moi se met à pondre la même chose, j'aurais deux satisfactions :

La première d'être copié et la seconde de réaliser qu'une leçon, ça peut toujours servir. (Un coup de pompe dans le cul ça fout droit (sans décharge électrique))

Demain, un peu de politique, la dernière avant le deuxième tour.

Après, de belles images, pour changer un peu.

Bonne soirée à tous.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article