Copé pas copain

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

CopéQuand Copé perd la tête.

Voici le potentiel futur maire de Briançon par intérim.

Ou, comment le chef contesté d'un parti en déconfiture, qu'il a kidnappé par fraude, décide de désigner un candidat dans une ville qu'il ne connait pas et dans laquelle il n'a jamais mis les pieds.

Ou, comment un parti politique impose un candidat qui est aux ordres de son parti politique.

Bref, considérer les briançonnais tendance UMP pour des minus incapables de choisir en toute clarté le candidat en mesure de pouvoir prendre la barre au nom d'un parti, et non pas aux ordres.

Si Mr Fromm a reçu le soutien de divers dirigeants locaux avant les élections précédentes, le PS n'est pas allé jusqu'à imposer un homme pour le seul avantage de mettre une ville dans l'escarcelle de ce parti, même si l'idée est palpable.

47/47 et un nul.

Etrange contexte, si d'investir un candidat pour une ville ne dépend que des instances supérieures n'ayant aucun ou presque aucun rapport avec une ville, c'est faire peu cas des administrés de cette ville.

Si des changements ou des améliorations doivent être faites dans la dite ville, ce sont bien les administrés les mieux placés pour choisir leur gestionnaire.

Mr Gryzka lâché par ceux qu'il adule c'est perturbant pour lui et ses sympathisants.

La bataille est ouverte, j'ai quelques tuyaux sur le futur déroulement des campagnes à venir, si la population briançonnaise doit encore une fois se plier aux bons vouloirs d'instances imposées mon blog n'est pas prêt de se terminer.

Ça me conforte dans mon objectif de monter une liste, il serait quand-même logique qu'on puisse offrir à la population autre chose qu'un éternel duel PS / UMP.

La photo vient d'internet, il semble ne pas trop savoir de quel côté vient le vent, il ne se rend pas encore compte de quel côté va arriver la tempête. Mr Copé est loin de répondre aux critères que je me fais d'une gestion honnête et disciplinée.

La comédie interne de l'UMP, en fin d'année 2012, a laissé un goût amer dans certains esprits, durant des semaines il n'a été question que de savoir qui serait le chef sans se préoccuper de savoir ce qui pourrait mieux servir des sympathisants et adhérents atterrés de ces querelles de maternelle.

Une belle leçon de non-démocratie venant de gens accusant leurs adversaires de faire la même chose.

Les tendances politiques prennent un grand virage, la population française, donc aussi briançonnaise, en a "ras la casquette" de ces comédies tragi-comiques de "responsables" devenus irresponsables de par leur attitude.

La gauche au pouvoir lamine le pays par toutes sortes d'expédiants pour faire rentrer des milliards d'Euros, on sait d'où ils viennent (Les Euros) mais on sait beaucoup moins où ils vont puisque malgré l'ouverture en grand des robinets fiscaux la bassine du trésor public est toujours chroniquement aussi vide.

Le problème du bassin qui fuit tous robinets ouverts est loin d'être résolu.

En dehors de financer un nombre insolent d'embauches dans le secteur de l'éducation, où vont les finances que racole l'Etat depuis douze mois. 

Le déficit de la "Sécu" se creuse toujours, certains ministères se voient amputés d'une partie de leurs "enveloppes", la machine industrielle est en panne, l'exportation s'essouffle, etc..

Le chômage augmente drastiquement, d'où besoin de subsides pour financer le secteur social, on tape donc aussi dans les prestations familiales pour compenser l'assistanat et le financement du chômage.

L'Etat oublie de dire que les chômeurs qui sortent du système officiel se retrouvent dépendants du système d'assistanat, ce que ces derniers n'attendaient pas forcément.

Ce ne sont pas 3 200 000 chômeurs qu'il faut assister ce sont 5 000 000 de sans emploi parmi lesquels certains sombrent dans une précarité extrême, pour beaucoup sans retour.

L'Europe puni la France de ne pas parvenir à respecter le quota imposé par Bruxelles, un peu comme un créancier puni un débiteur en augmentant par des frais une dette qu'il est déjà incapable de régler, donc amplification du phénomène et spirale infernale qui ne peut se résoudre que par une récession drastique. 

Tient ! Ça sent la Grèce tout ça !

Les sommes colossales injectées dans l'union européenne sont une partie des impôts des français (En ce qui concerne la France bien entendu, les autres pays n'y dérogent pas), l'extension de l'union va déliter la substance même de cette union, l'empire Romain est devenu ingouvernable de trop d'espace et de trop de gestions différentes, c'est ce qui a entrainé sa chute (Il n'y a pas que ça mais je ne vais pas faire un cours), l'union va se perdre de trop de membres ce qui va à l'encontre de son action d'origine, une cohésion de pays capables d'être concurrentiels sur la scène internationale.

Mr Moscovici, peut-il annoncer au peuple à combien se monte la contribution financière française pour la caisse de l'union européenne ?

Mr Moscovici, peut-il avancer les chiffres de ce que va couter en plus l'adhésion de la Croatie ?

Le silence chronique sur ces sujets est de nature à se poser la question de savoir qui fait quoi. 

Les élus du parlement européens vont bien se garder d'annoncer des chiffres, leur place, très juteuse, risque d'en pâtir.

A Briançon, les investissements démesurés dans du secondaire interdisent toutes possibilités de remettre la ville sur pieds, ne pas se leurrer, si la municipalité s'appuie sur une multinationale pour financer ses démagogiques projets c'est bien parce qu'il n'y a pas les finances pour ce faire, donc pas de finances non plus pour repenser une politique économique locale qui remettrait le navire Briançon à flot.

Ça fait vingt et un ans que la ville est dans le rouge écarlate et les responsables (De droite comme de gauche) continuent de fonctionner comme si il n'y avait qu'à puiser dans la caisse qui d'ailleurs est vide.

Pendant se temps là tout se dégrade et ce ne sont pas les quelques coups d'éclats municipaux de ces derniers mois qui y changeront quelque chose.

Ne pas croire que la ville va bien, la municipalité de gauche actuellement en place ne fait que ce qui doit être fait rien de plus, du moins une partie puisqu'il est impossible de couvrir des dépenses indispensables quand on privilégie des dépenses, sans finances, "superflues".

Une parenthèse, le Chef de l'Etat veut faire des économies en réduisant la parade du 14 juillet mais il fait venir les troupes maliennes pour nous montrer la bravoure de ces soldats qui ont appelé "au secours".

Ou, économiser 500 000 Euros pour dépenser plusieurs millions en frais de déplacement et d'hébergements de troupes d'un pays tiers, un des plus pauvre du monde.

Décidément, notre chef "mal aimé" se fout vraiment de la gueule du monde.

J'espère que 2014 verra un tournant dans ce fonctionnement suicidaire.

Je vais faire un "break" de quelques jours, il faut que je fasse le plein de photos et d'informations. 

Bonne soirée à tous.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article