Briançon, 2014, une ridicule et dangereuse prétention

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

1234933_10202088312674129_1567552165_n.jpgUne lamentable parodie.

Affligeant ce billet, ça frise la crise d'hystérie.

Je suis assez déçu de voir, sur cette photo, des gens que je connais très bien et qui n'ont pas encore réalisé qu'ils vont se faire rouler dans la farine, Mr Murgiat a besoin d'eux pour assoir la notoriété qu'il n'a pas.

Parachuté UMP, aux ordres de Mr Copé, chaperonné par Mr Bruno Lemaire, Mr Murgiat vise de plus hautes fonctions, son désir c'est d'avoir un tremplin pour se présenter au législatives prochaines, il lui faut un certificat de bon coopérant pour tenter d'atteindre des sphères qui l'approcheront des hautes instances UMP nationales, même si ces dernières sont sur le déclin.

J'ai une approche du scénario, il devient indispensable pour certains de se placer pour conforter une position personnelle dans la ville, d'avoir un mandat électif pour y parvenir ne gâte rien.

Bref, le renouveau dans la continuité, on prend les mêmes et on recommence.

Il est si facile d'embobiner un électorat neuf parmi les jeunes qui montent, ces derniers ne connaissent que peu de choses de ces dernières années et surtout pas le passé de la ville, pourtant facteur d'équilibre ou de déséquilibre, à une époque où ils n'étaient, pour certains, pas encore nés.

S'il est exact qu'on ne construit pas avec le passé il n'en est pas moins réel que les erreurs du passé ont un impact énorme sur le fonctionnement d'une ville, à Briançon on en sait quelque chose.

Reprendre les mêmes et recommencer, parce qu'il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles le renouveau éternellement promis n'est qu'un mirage, pour construire il faut les moyens et s'en donner les moyens.

Mme Estachy semble vouloir mener la danse, il est vrai que pour des jeunes frais sortis des écoles la gestion d'une ville est loin de leur instruction théorique, heureusement qu'il y a des anciens pour s'appuyer et apprendre à travailler.

Cependant, il y a anciens et anciens, il y a ceux qui ont prouvé leur capacité à réagir positivement et à apporter un certain élan à la ville.

Il y a ceux qui sont restés dans l'ombre d'un "monarque" en ne pouvant qu'exécuter les ordres (C'est un peu ce qui se passe aussi, actuellement, avec la municipalité actuelle) fort d'un passé professionnel délicat qui n'a pas laissé d'eux une bonne opinion.

J'ai souvenir de l'élection de septembre 2009, Mme Estachy passait de bureau en bureau comme le font tous les candidat à leur maximum d'adrénaline.

Elle m'a à peine regardé comme si j'avais la peste, il est vrai que j'étais sur la liste de Mr Libaud, concurrent dans ces élections et bien entendu considéré comme un gêneur dans ces élections précipitées.

Le dédain qu'elle affiche ouvertement envers une certaine partie de la population qui n'est pas de "son monde" ressemble étrangement au dédain affiché par Mr Murgiat envers, lui aussi, une certaine partie de la population.

Il est certains que ces gens vont faire des efforts surhumains pour sourire et tenter de se faire passer pour des personnages si ouverts que leur porte risque de s'en refermer trop vite. L'obséquiosité étant l'attitude incontournable pendant une campagne électorale.

Murgiat-copie-1L'angélisme n'est pas révélateur.

La jeunesse est un atout, même si certains s'en méfient il est plus réaliste de miser sur des jeunes que sur du "réchauffé".

Cependant ça ne fait pas tout, comme le reprend si justement un article de la cellule socialiste locale on ne remet pas une ville sur pied en ayant des projets farfelus connaissant les urgences briançonnaises  

Mr Gryzka s'est précipité en annonçant bien trop à l'avance ses intentions, toutefois il est courageux de se lancer aussi tôt dans cette course sachant que les dernières semaines sont les plus décisives.

Le parachutage de Mr Murgiat n'est pas si surprenant qu'on voudrait bien nous le faire croire, depuis longtemps déjà, en coulisse, se préparait une offensive de ce genre, ce n'est pas pour rien que des anciens élus se voient subitement remis à flot alors qu'ils avaient annoncé, pour certains, leur intention de se retirer définitivement.

La droite voudrait bien que la région PACA bascule à son profit, pour ce faire il est indispensable d'avoir le maximum de communes et de villes de la même obédience, c'est un classique politique.

Les déchirements de ces dernières années au sein de l'UMP, en Hautes Alpes, a fragilisé le mouvement, la conjoncture actuelle, l'aberrante politique de Mr Hollande, le désastre social et la chute libre de la sécurité confortée par de nouvelles lois qui laissent pantois font sortir les opportunistes de leur tanière.

La politique municipale de Mr Fromm, Maire de Briançon, est plus que douteuse, d'une dette très importante dont on arrive pas à voir le bout se profile une rallonge à cette dette qui risque de plomber un peu plus la ville, peut-être même en arriver à mettre la gestion financière de Briançon sous tutelle, ce qu'on a frôlé il n'y a pas si longtemps.

Connaissant pas mal de personnes susceptibles d'arriver aux affaires de la ville, je me pose la question de savoir si cette épée de damoclès qui nous menace depuis vingt ans les interpelle, je n'en suis pas si sûr à entendre et surtout écouter je reste rêveur devant les multiples projets divers annoncés par les uns ou les autres.

Tabler sur une reprise économique à court terme est une grosse erreur, tabler sur de potentiels revenus alors même que les recettes actuelles sont aléatoires laisse aussi quelques interrogations.

J'ai peur que des candidats ne se voient déjà en place à constituer des enveloppes pour des projets démagogiques n'ayant pas lieu d'être dans la situation de la ville.

C'est très certainement ce qui ressort le plus dans les pré-projets de Mr Murgiat, le peu qu'on a pu entendre ou lire amène à des réserves quand à sa capacité à gérer la ville de Briançon, qu'il ne connait pas, en s'appuyant sur des gens qui semblent avoir plus d'intérêts personnels à défendre que de résoudre ceux chroniquement résurgents qui pénalisent les briançonnais, d'une part par des impôts qui ont explosés, d'autre part sur le fait que ces impôts ne servent pas à ce dont à quoi ils sont légitimement destinés.

A lire l'article du dauphiné Libéré Mr Murgiat est tellement persuadé que l'UMP va résoudre ses problèmes locaux qu'il en est a imposer des injonctions à son ancien rival du même camp d'un moment.

Il pose un ultimatum, sa prétention est telle qu'il en est déjà à se considérer comme induit d'un grand pouvoir pouvant lui permettre de décider qui fera quoi.

Un ultimatum c'est la dernière chance avant des représailles, est-ce à dire que Mr Murgiat va prendre des sanction à l'encontre de Mr Gryzka ? En quel honneur ? De quel droit peut-on imposer une ligne de conduite à quelqu'un en l'absence de toutes conventions ou contrats ?

Pour un Monsieur qui a fait des études de droits c'est inquiétant cette injonction !

Par contre ça laisse clairement entrevoir la ligne de conduite qu'il prendra si par malchance il est élu, je doute que les choses s'en trouvent simplifiées.

J'ai mis en garde quelques personnes qui gravitent autour de lui sur les problèmes qu'ils vont rencontrer en persistant à soutenir, ont-ils oubliés ce qui faisait la différence entre l'avant élections et l'après ?

Mr Murgiat semble menacer Mr Grizka de représailles, c'est à dire faire de lui un profil certainement fabriqué (Mais je sais d'où viennent les informations) s'appuyant sans doute par des expériences vécus par certains de son entourage.

Une projection de personnalité à travers laquelle on retrouvera vite les instigateurs.

Mr Murgiat écrit, à travers le journal, qu'il a proposé d'importantes responsabilités à Mr Gryzka, lesquelles ? Il semble ne pas être en mesure de juger de ce qui doit être ou pas au sein de sa liste, il écrit "Mais je ne suis pas le président de l'UMP" (Troisième colonne quatrième ligne) petite phrase qui veut tout dire, en fait c'est Mr Copé qui décide qui fera quoi à Briançon puisque la tête de liste, parachuté de l'UMP, n'est pas en mesure de savoir ce qui sera utile à une ville qu'il ne connait pas !

C'est avec de pareilles personnages qu'on va rendre la ville aux briançonnais ?

Le texte est édifiant, je ne prend pas la défense de Mr Gryzka je me pose en administré qui se voit imposé un candidat par un parti politique, candidat prétentieux et avide de notoriété nouvelle. 

Je vais faire une liste à Briançon, je serais assis dans ma décision dès mi-septembre.

Je ferais, bien sûr, appel aux bonnes volontés qui veulent servir leur ville et non un parti politique, ce qui n'empêche nullement d'être partisan et d'avoir des idées bien assises, de quel que bord que ce soit.

Ensuite, effectivement on peut servir un parti politique en travaillant pour une population, c'est la population d'une ville qui décide de faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre, ça c'est le travail du maire que de servir ses citoyens pour leur apporter ce qu'ils attendent.

Sur un commentaire facebook concernant le sujet j'ai répondu ceci : 

Mr Gryzka n'a pas à craindre les gesticulations de Mr Murgiat, ce dernier se voit très fragilisé par sa prétention à vouloir à tout prix. Cet ultimatum lancé à Mr Gryzka est un aveux de faiblesse de Mr Murgiat. L'UMP a joué à l'amateur en propulsant un parfait inconnu pour les municipales de 2014. L'UMP veut récupérer Briançon, non pour satisfaire les briançonnais mais par ambition et volonté de "virer" Mr Fromm. Si ce dernier est loin de satisfaire ce qu'attendent les briançonnais il est quand même bien placé pour "damer" le pion à ce Mr Murgiat qui m'a prouvé qu'il était incompétent par son attitude dédaigneuse. Quand on veut être le maire d'une ville on ne se comporte pas de façon franchement hostile envers une partie de la population. Si jamais Mr Murgiat arrive au second tour et si je ne fais pas une liste je voterais pour Mr Fromm, "un tient vaut mieux que tu l'auras". Il faut finir le travail commencé et surtout mettre en oeuvre ce qu'attendent les briançonnais, dans mes projets j'en ai un qui me tient particulièrement à coeur, je le proposerais à celui qui arrivera aux élections (Sauf si je me présente) Je crois à la liste dissidente de Mr Gryzka, Mr Murgiat se répond de Mme Estachy qui est loin de faire l'unanimité à droite, elle est plus encline à s'accrocher à une branche par ambition personnelle que par volonté d'action. Et puis il faut être réaliste, il arrive un âge où il est préférable d'être observateur qu'acteur. Si Mr Gryzka "fricote" avec Mr Murgiat il va s'aliéner beaucoup de monde, il ne mérite pas çà.

A bientôt pour autre chose.                  

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article