Briançon avant l'hiver 2

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

 DSCN0070Le Mélézin.

Hier.

DSCN0141.JPGLe Mélézin.

Ce matin.

DSCN0073Lever du soleil sur le fort des Trois têtes.

Hier.

DSCN0074Le bas de la petite Gargouille.

Rue Mercerie.

A droite, la maison en jaune, il y avait un petit restaurant maghrébin où j'allais manger du vrai couscous, dans les années 1990.

A l'époque où la vieille ville était encore une ville, une vraie ville avec ses commerces, bouchers, boulangers (Pas dépôt de pains ou réchauffement de pains congelés, non, des vrais boulangeries), coiffeurs, pharmaciens, épiceries (Il en reste une qui englobe d'ailleurs la surface des deux dernières restantes dans les années 2000 après qu'une ait été, un temps, magasin de savons entre autres) Etc..

Maintenant, il ne reste plus beaucoup de commerces de proximité mais il subsiste une mercerie à l'ancienne dans laquelle on trouve encore ce qui n'existe plus dans les grandes surfaces, certaines marchandises introuvables ailleurs, le contact et le renseignement précieux et la vente au détail.

DSCN0075Trois échauguettes.

Dont deux déjà "allumées", deux flammes de bougies place Eberlé.

DSCN0076Le grand Aréa.

DSCN0077Premier porche de la porte d'Embrun.

Qui en compte trois.

Celui-ci, qui sépare la ville du premier bastion avec des portes très solides, un autre qui sépare les deux bastions, un de repos et un de combat avec un corps de garde, et le troisième qu'on verra plus loin.

Sous ce porche, à gauche sur la photo, il y avait un accès au deuxième bastion, comblé depuis longtemps (L'accès, pas le bastion), il permettait le passage des hommes et des munitions.

Récemment restaurée (La porte d'Embrun), c'est avec un plaisir non dissimulé que je souligne l'attention portée aux portes, dégagées de la gangue d'asphalte dans lesquelles elles était prisonnières, et leur nettoyage qui devenait une urgence.

Un point très positif pour la municipalité.

Ce revêtement de bois est plus en rapport avec le patrimoine et souligne l'importance des portes de la vieille ville, trois à l'époque, cette dernière, la porte de Pignerol et la porte Durance qui donne accès au fort des Trois Têtes par le pont d'Asfeld.

La porte Dauphine n'ayant été percée qu'en 1933, la modernité ayant profondément changé les moyens de locomotions la porte de Pignerol ne suffisait plus.

DSCN0078Le deuxième bastion.

A son angle, une échauguette totalement inaccessible, ce qui n'est pas plus mal, ça lui permet de rester en état.

Echauguette surplombant la Durance par un "à-pic" de plusieurs dizaines de mètres.

A droite était un glacis, à l'époque, remplacé petit à petit par l'extension de la ville, juste dessous l'école des Artaillauds entre autres.

DSCN0079Le corps de garde.

Aujourd'hui utilisé par un luthier en saison d'été.

Il est situé entre le deuxième et le troisième porche de la porte d'Embrun.

DSCN0080Troisième porche.

Qui comporte aussi des portes, ces dernières n'ont pas encore fait l'objet de restauration alors que l'accès, lui, l'a été.

Maintenant, tout cela a un coût et ce regain d'effort à l'égard du patrimoine, s'il est poursuivi, redonnera à cette cité Vauban l'image qu'elle a partiellement perdu.

DSCN0081La Collégiale Saint Nicolas.

Vue du parking Freud.

A droite la place Eberlé et l'échauguette de laquelle je prends, de temps en temps, des photos de la "Chaussée" ou rue de la République.

DSCN0083Passerelle d'accès porte d'Embrun.

Pour répondre à une question récente, il n'y a jamais eu de pont-levis à cette porte.

Seule la porte de Pignerol en était pourvue entre le Grand Colombier et la demi-Lune.

DSCN0084Parking Jean Freud.

Des arbres ont été coupés, dommage mais ils devaient être malades.

DSCN0085En été c'était super d'être à l'ombre.

DSCN0086La Collégiale.

Vu du chemin du Barry.

DSCN0088La Collégiale vue du jardin d'été.

Derrière, le Mélézin.

DSCN0089Accès au jardin d'été.

En bas le chemin du Barry, interdit dans les deux sens sauf aux riverains, extrêmement nombreux dans ce quartier. (On verra plus loin)

DSCN0090Aire de jeux du jardin d'été. 

Pour les enfants pas trop petits.

DSCN0091Autre aire de jeux du jardin d'été.

Pour les plus petits.

Les deux sont clos.

DSCN0092Coin détente.

Ce qui manquait le plus, ces tables "pique-nique".

Du moins je n'ai vu que celle-là mais il doit y en avoir ailleurs.

DSCN0095Sens interdit autorisé.

Ou plutôt le moins respecté de toute la ville, autrefois autorisé à la descente, ce chemin, goudronné, a été mis en sens interdit pour pallier aux dangers que courent les nombreux collégiens et lycéens qui empruntent cette voie.

Autorisé aux riverains, c'est fou la quantité impressionnante de riverains de ce chemin du Barry.

En fait un raccourci pour aller directement à la rue de la République la circulation étant assez dense à certaines heures, comme dans toutes les villes.

Un temps réprimé à juste titre c'est devenu une "très mauvaise" habitude jusqu'au jour où un accident impliquant un ou des piétons refera prendre conscience aux autorités que le respect c'est dans tous les domaines.

Peut-être trop tard.

DSCN0139.JPG??????????????????

Agréable surprise, les chaises ont disparus.

C'est quand-même mieux comme çà, encore un peu de patience et on aura de l'eau.

Bonne soirée à tous.

Demain ou après-demain une autre page.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article

Romain GRYZKA 05/11/2012 08:41


Cher Monsieur IHUEL, pourriez-vous m'envoyer votre adresse postale par mail privé afin de vous faire parvenir un document ? 


 


Bien à vous, 


Romain GRYZKA

francois.ihuel15.over-blog.fr 05/11/2012 17:18



Aucun problème sauf que je n'ai pas votre adresse mail que vous pouvez m'envoyer par SMS au 0619562046. Cordialement