Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Le paradoxe de la désinformation.

Où ! Comment augmenter pour réduire.

 

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Infos pour faire peur.

La Loire à sec ce n'est pas nouveau, le problème c'est le manque de mémoire, voulu ou non.

J'aime bien le titre "maintenir le réchauffement climatique" ! On ne se préoccupe plus de le réduire, il faut seulement le maintenir sous la barre des !!!! De quoi en fait.

Des normes, certainement, c'est une mode tenace ces normes, évaluées et décidées par quelques "scientifiques", juste savoir si la nature a prévu des normes pour réagir, puisque ce phénomène naturel est la réaction à une dégradation de l'équilibre de cette même nature.

Produire moins de nuisances dues à l'homme en augmentant toujours ceux qui génèrent ces nuisances voilà une contradiction étrange, la médiatisation d'un fait ne transforme ni n'améliore ce fait, responsabiliser des gens qui ne peuvent rien faire autre que de subir alors que ceux qui pourraient avoir un rôle se fichent éperdument des conséquences de tel ou tel comportement. 

Je doute que de remplacer quelques véhicules diesel par des électriques, dans un petit pays comme le notre, va avoir un impact sur les considérables gabegies énergétiques des très grands pays pollueurs comme la Chine, l'Inde et les USA, représentant à eux trois près de la moitié de la population mondiale.

Je doute fort qu'une photo d'un pont sur la Loire puisse faire réfléchir ceux qui ont un besoin indispensable de se développer, pour peu que la course à la surpopulation soit un développement, pas plus que ce n'est une évolution d'ailleurs, ce serait même plutôt le contraire. 

Alors des gens qui s'alarment d'une situation qu'ils ne maitrisent pas c'est aussi efficace que de faire du bouche à bouche à un crocodile.

    

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Une évidence.

Et même un bien, le déséquilibre génère des réactions qui vont rétablir cet équilibre, les maladies en sont les principales.

Ça pourrait paraitre monstrueux de dire que les maladies vont enfin rétablir l'équilibre humain mais c'est pourtant un des moyens les plus efficaces pour réduire la densité humaine, avec les guerres, ces dernières d'ailleurs de moins en moins meurtrières sauf si elles dégénèrent mondialement comme c'est arrivé et comme ça arrivera encore.

Fonction des espèces, elles mutent et prolifèrent suivant leur masse, plus un organisme est petit et plus il est "prolifique", les bactéries, les virus, ont cette capacité à se multiplier à très grande vitesse et à se transformer aussi vite, je ne vais pas faire un cour, d'une part je suis instructivement très réduit sur ce sujet et puis ce serait très long à développer avec des mots simples compréhensibles de tous.

Doit-on voir dans l'émergence des maladies un fléau pour l'homme !

Et bien non justement, ce serait même salvateur pour l'humanité, de toute les façons cette dernière produit ce qui la détruit, la multiplication d'organismes vivants implique la multiplication des destructions d'une partie de ces organismes, c'est basique, c'est ce qui se passe dans le monde animal en excluant l'homme puisqu'on fait partie de ce monde animal.

D'avoir un cerveau développé et de s'en servir n'est pas forcément gage d'évolution pour l'ensemble de l'espèce, dans la multitude un pourcentage plutôt réduit parvient à évoluer, le reste ne sert qu'a alimenter la société qui permet à cette minorité d'évoluer, c'est comme ça dans toutes les structures organisées.

C'est pour ça qu'on constate une quantité non négligeable de "boulons" parmi les humains, ils ne sont utiles que par le travail qu'ils produisent pour maintenir une cohésion sociétaire, rien de plus même si ça parait excessif à dire, ils ne sont que les excipients de la masse humaine qui sert de support aux "élites", les vrais, pas les fantoches politiques, ne pas confondre politique et science.

 

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Torch Tower à Dubaï.

Une dénomination qui se justifie, c'est la deuxième fois en peu de temps, je ne m'avancerai pas à en expliquer les circonstances, les "journaleux" sont là pour ça pour peu qu'il reproduisent la réalité, ces derniers se sont sérieusement discrédités ces dernières années par des montages médiatiques mensongers visant à désinformer.

Ce que j'en tire comme conclusion c'est que tout à une limite, si un grand incendie à l'horizontal permet de sauver des vies il en est autrement à la verticale, on a vu ce qu'il en est en 2001 à New-York et dans d'autres circonstances moins médiatisées, le dernier en date à Londres, quand on est en haut de la torche je doute qu'il y ait quelques chances d'en réchapper. 

C'est aussi une des particularités humaines que de vouloir aller au-delà de l'équilibre, la course aux tours géantes c'est un énorme risque, la fierté d'un peuple n'est pas dans son immobilier mais dans sa capacité à trouver l'équilibre, en dehors des rares tribus d'Amazonie encore vivantes plus aucune nation n'est en mesure de préserver son équilibre, d'où les problèmes sociétaires en augmentation au carré, qu'on attribue à du racisme ou du nationalisme.

On a dépassé la limite acceptable, pour la combattre on fonce tête baissée dans la continuité de l'autodestruction. Une logique quelque part, la chute va être douloureuse.

      

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Coma éthylique ?

Même pas. J'en ai ramassé des bitures, et des sévères, mais je ne crois pas qu'un jour j'aurai pu avoir un tel taux d'alcoolémie. S'il est toujours "conscient", s'il est encore debout, c'est qu'il a habitué son organisme à supporter de telles doses, je pensais qu'au dessus de 5 grammes on en mourrait.

Je me dis intérieurement qu'il fait certainement partie de ces "boulons" que je désigne plus avant, je prépare un livre sur la société, ses différences et son fonctionnement, ayant pas mal voyagé j'ai un aperçu assez pointu de ce que j'ai constaté, c'est édifiant, ce sera pour dans plusieurs mois, j'écris quatre livres en même temps, ça prend beaucoup heures.

Il déclare n'avoir bu que deux bières, ma foi c'est possible, savoir si ce sont deux verres ou deux citernes, ce n'est pas le contenu qui compte, c'est le contenant.

  

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Je vais tenter de moduler.

Neymar je ne connais pas, par contre j'en entends parler, j'ai cette extraordinaire chance de n'être pas téléphile, je serais plutôt téléphobe, ce sont deux pathologies neurologiques reconnues, j'échappe donc au lavage de cerveau quotidien, à l'imprégnation publicitaire qui amène à dépenser plus, mais je loupe aussi quelques informations qui pourraient être intéressantes pour peu que le football soit une information, ce serait plutôt assimilé aux anciens jeux du cirque romains sauf que le spectacle n'est plus au milieu mais dans les gradins, comme quoi l'évolution dégradante est aussi passée par là. 

Qu'une société se divertisse c'est logique, ça permet au cerveau de se "reposer" du labeur, qu'il y ait des gens pressentis pour amuser les foules c'est normal aussi, qu'on les admire à la rigueur, bien que j'ai plus de considération pour un chercheur scientifique à 2000 Euros par mois que pour un "boulon" marqueur de but à 500 000 Euros dans la même durée, et puis le scientifique travaille pour la société, le "boulon" s'enrichit sur la société, et il a bien raison, vu le nombre de "boulons" prêt à sacrifier des fortunes pour le voir taper dans un ballon.

Ces mêmes "boulons" qui chialent quand le gasoil prend un centime ou qu'on leur augmente le transport collectif de 2 Euros par mois, j'ignore combien coute une place dans un stade mais j'ai ouï dire que c'était plus de 50 Euros, soit un plein de gasoil. 

Personnellement je préfère les gamins qui jouent au foot pour se distraire, au moins ils sont sincères et ne courent pas après les chèques, du moins pas encore, ils ne sont pas frappés par la maladie des chutes feintes qui médiatisent tant de monde. 

L'adulation c'est la soumission d'une catégorie d'individus à un seul en excluant le reste, voir des files d'attente de gens qui vont acheter un tee-shirt à 140 Euros, made-in-china sorti à 0,5 Euro des chaines de Pékin et imprimé pour 1,50 Euro, le bénéfice n'est pas négligeable mais je je m'en fous, ça ne sort pas de mon porte-monnaie et comme on dit vulgairement "tant qu'il y a des cons qui payent il y a des moins cons qui se font payer."

Maintenant, quand une municipalité organise sur le plus célèbre monument du monde la représentation de l'avilissement national, c'est que le nombre de "boulons" est en augmentation et touche également les élus, bien que pour ces derniers on en remarque aussi un pourcentage non négligeable.

Un qui doit se régaler c'est l'intéressé, il doit se dire que dans des pays dit civilisés il y a encore du chemin à faire, il aurait tort de s'en priver de cette idolâtrie, c'est très enrichissant.

L'installation est prise en charge par le club arabe parisien, dommage qu'il n'y ait pas de chiffre, ce serait instructif et puis vu le nombre de tee-shirts vendus le Quatar, succursale française des sports et de l'immobilier de luxe, ne doit pas être déficitaire. Il n'y a pas de club arabe parisien ? Mais si, les banlieues regorgent de parisiens arabes, la majorité heureusement bien intégrée d'ailleurs.

   

Petite revue de presse rapide 08 08 2017
Petite revue de presse rapide 08 08 2017
Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Là, moins de sous.

Mais c'est franco-français, le Quatar n'investit pas dans les infrastructures ferroviaires, pas fou, c'est toujours déficitaire et géré par des illuminés du TGV, on a sacrifié le réseau français, si dense et si efficace, au profit de la notoriété, sauf que le TGV ne se vend pas à l'étranger, trop cher, comme nos Rafales qui restent des mirages qu'ils ont remplacé et nos bateaux "orage" qui déclenchent les foudres des Russes spoliés de ce qui leur appartenait, confisqué par l'Etat français pour être revendu aux arabes, comme par hasard.   

La SNCF s'est sabordée, minée par des syndicats terroristes les élus sans couille ont baissé les bras, le fret s'est écroulé à cause des syndicats, la mise en place de tarifs différents pour une même destination a détruit la tarification, plus beaucoup de voyageurs comprennent encore les méandres des différences de prix.

En 2000, j'avais mis sur pieds un projet de transport des camions sur trains, après différents échanges avec la direction du FRET SNCF  il m'a été finalement répondu que les tunnels ne se prêtaient pas à ce genre de transport. Pourtant, six mois après la SNCF lançait une étude pour transporter les camions sur les trains, il suffisait de mettre les tunnels au gabarit, ce que j'avais mis dans mon projet. Je n'irai pas jusqu'à dire que j'en suis l'instigateur mais je me pose quand-même des questions, la liaison France Italie par le tunnel ferroviaire du Fréjus en est le résultat.

Le canal Seine-Nord est en permanence repoussé et remis en question, pourtant ce serait une bouffée d'oxygène pour l'industrie française, le transport et l'économie, ce serait, à la clef, entre 200 000 et 300 000 emplois dans les cinq ans. 

Mais voilà, les gouvernements changent et les pressions européennes s'y opposent, encore une colossale erreur stratégique industrielle, la France est en perte de vitesse à cause de ces remises en question permanentes, pendant ce temps là les concurrents avancent et nous dépassent. 

Le maire du Havre opposé au canal c'est logique, sauf que si les autorités portuaires de ce grand port, dépendantes des directives municipales, n'avaient pas cédés aux chantages syndicaux une grosse partie du fret européen passerait pas nos ports, ce qui amène des voies de transit, la relance du transport ferroviaire marchandise et la création de dizaines de milliers d'emplois.

C'est Rotterdam qui a récupéré ce fret maritime, qui a permis d'agrandir ce complexe pour desservir l'Europe entière et a créé des centaines de milliers d'emplois, à l'étranger. 

Nos guignols gouvernementaux coulent la France depuis plus de trente ans, quand auront nous dans les ministères des gens compétents et ayant assez de couilles pour résister aux pressions et au miroir aux alouettes. 

Ce n'est pas le trafic voyageurs qui rééquilibrera les comptes de la SNCF, c'est le FRET en remettant en état les infrastructures existantes, en formant des conducteurs de train sur machine classique et en créant des marchés internationaux d'échanges.

 

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

La grave conséquence du chômage de masse.

Quand on commence à en arriver à cette situation c'est que le monde du travail est sur la corde raide.

Ce projet a d'abord été une étude du patronat, pas pour favoriser l'emploi mais pour permettre de pouvoir utiliser les salariés de façon aléatoire, comme des cotons tiges usagés.

Dans le secteurs des métiers stables l'idée vaut d'être approfondie, tout n'est pas négatif, le gros problème c'est le secteur sans qualification, une partie non négligeable des salariés, les plus fragiles justement, ceux qu'on peut utiliser comme des chiffons.

De toutes les façons, le grand gagnant c'est le patronat, très silencieux depuis quelques années à avoir des président de la république aussi dociles et obéissants.

       

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Et justement.

Les CDD à la carte mettront plus de monde à la rue, cette incompatibilité est étrange, on y a de plus en plus de monde, on accueille de plus en plus de "migrants" qui vont gonfler ce nombre, et on veut que plus personne ne soit à la rue.

Macron c'est Harry Potter, il aurait le pouvoir de faire ce qu'il dit s'il n'arrive pas à dire ce qu'il fait.

On en reparlera dans un an.

 

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Dans le domaine de l'étonnant.

Voilà qui devrait interpeller, des literies pour pièces surchauffées c'est inquiétant, baisser le chauffage est plus économique, une chambre c'est 17° pour bien dormir, cette stratégie commerciale pour vendre du vent (La couette c'est limite acceptable) alors qu'on parle de réchauffement climatique, d'économie d'énergie, etc. on nous fait miroiter la possibilité de trop chauffer en s'équipant léger, une aberration.     

 

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Dans le domaine sociétaire.

Qu'est-ce qui différencie un transgenre d'un individu dit "normal" ?

Qu'est-ce qu'un individu normal ? Qui peut en donner la définition, sur quel critère appuie-t-on la normalité ? Je mets une réponse partielle dans un de mes livres ADHOMO.

Cette décision de Mr TRUMP, pour peu qu'elle soit réelle, ne fait que fracturer une société.

Si j'écris cet article c'est parce que nos dirigeants européens ont la fâcheuse tendance à faire ce que fait le président des USA, déjà que Loukoum Premier a fracturé la société française par des décisions irréfléchies, voilà que va nous venir de l'Ouest un fonctionnement incompatible aux valeurs que défendent les pays démocratiques, c'est anachronique. 

 

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Sécurité routière.

Un élu de la ville que je connais un peu. Ça ne change rien, en ces périodes chargées partager une route déjà très insuffisante n'est pas chose facile, il y a des tas de facteurs aggravants qui rentrent en jeu, les "camionnettes", souvent d'artisans plus ou moins pressés et n'ayant pas toujours la maitrise correcte de leur conduite, les cyclistes qui ont, pour beaucoup, la fâcheuse tendance à oublier qu'une foi sur un vélo la réglementations s'applique toujours, le difficile réseau routier briançonnais qui a un siècle de retard en ses infrastructures, et d'autres critères comme la vitesse, l'alcoolémie au volant, etc.. 

Mes pages récentes sont révélatrices de ce que je constate tous les jours, changer les mentalités c'est mission impossible dans un monde ou chacun est persuadé d'avoir raison, d'ailleurs je suis en conflit avec mon voisin pour une toute autre mais qui résulte aussi de ce laxisme généralisé et cette sale manie à vouloir avoir toujours raison. 

L'augmentation d'une population dans des lieux qui restent immuablement vétustes et inadaptés ne peut qu'entrainer des problèmes, je n'y échappe pas, je ne suis ni parfait ni moralisateur, je m'efforce juste à respecter du mieux que je le peux les règlement et les gens, ce n'est pas toujours réciproque.

Alors un petit coup d'oeil sur mes deux précédentes pages et on comprendra mieux le colossal travail à effectuer pour que les choses aillent mieux.

 

Petite revue de presse rapide 08 08 2017
Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Les piétons non plus ne sont pas à la noce.

C'est l'avenue Vauban, de pire en pire, la note de réfection s'alourdit parce que c'est dégradé et ça se dégrade parce que la note est trop lourde pour réparer, c'est le serpent qui se mord la queue.

Accueillir des touristes dans ces conditions c'est vraiment se foutre de la gueule du monde, ces derniers le disent, j'ai quelques lecteurs parmi ces touristes, ils ne cachent pas leur déconvenue de voir, année après année, cette vieille ville se dégrader.

Les commerçants sont heureusement d'un grand secours pour minimiser l'impact, beaucoup m'ont révélé avoir perdu 30% de leur chiffre d'affaire depuis la barrièrage du parking, pourtant la vieille ville revit, de nouveaux commerces ont ouvert, c'est encourageant.

    

Petite revue de presse rapide 08 08 2017
Petite revue de presse rapide 08 08 2017
Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Livrer la vieille ville ce n'est pas simple.

Beaucoup de livreurs se sont pliés aux obligations, une grande partie utilisent "diable" et "transpalette", c'est vrai que c'est une contrainte mais c'est aussi salvateur pour l'état des rues.

19 tonnes jusqu'à la porte Méane pour livrer des colis qu'on peut amener au diable c'est vraiment s'emmerder à faire marche arrière dans des conditions périlleuses, j'en ai écrit des wagons à ce sujet pas la peine d'en rajouter, juste constater que la municipalité ne fait pas trop d'effort pour résoudre cet insoluble problème.

Et puis a dix heures passées au milieu des touristes ça fait désordre.

 

Petite revue de presse rapide 08 08 2017

Une signature.

Cette même municipalité ne pouvant pas arranger un peu l'aspect extérieur de ses bâtiments officiels, je me dis que là aussi il y a encore un long chemin à faire.

Des années que ces fils dégueulasses pendouillent comme des toiles d'araignées, l'image de la ville en prend un sacrée coup, ça aussi les touristes le disent.

On réduit les budgets qui augmentent les dégradations, ce qui augmente les coûts qui réduisent les budgets.

Bon, ça ira pour aujourd'hui.

A très bientôt pour autre chose.

Bonne soirée à tous.

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog, inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

Commenter cet article