Briançon et politique

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Tout un chacun, à Briançon, a pu pester de ces travaux innombrables et incessants depuis des années.

La circulation s'en ressent bien que l'imminence du passage du Tour de France en fasse activer certains.

Il faut bien que ça se fasse et avec le projet coeur de ville on en a pour dix ans minimum.

On aurait aussi aimé en voir en vieille ville et ailleurs, tant qu'à faire de galérer autant que ce soit pour tout le monde.

 

Briançon et politique

Dans le domaine de "j'vous emmerde".

On a les éternels contrevenants, ceux qui ont cette chance de pouvoir disposer da la totalité du domaine public au détriment du plus élémentaire respect des autres et de l'environnement.

Bref, passons, considérons certains égaux à eux-mêmes.

C'est juste pour dire puisque c'est récurent et indécrottable.

 

Briançon et politiqueBriançon et politique

Dans le domaine de l'incontournable.

Et/ou de l'incohérence, surpoids de véhicules ne pouvant faire autrement.

C'est la municipalité de droite qui a installées les Molocks à l'intérieur des murs d'enceinte de la vieille ville, comme quoi la négligence du patrimoine ne dépends pas que d'une politique dite mais d'un manque flagrant de concertations.

Les conséquences sont là, et bien là, chaque année les services techniques tentent de pallier ces inconvénients mais soigner sans traiter la cause ça ne sert à rien, on ne guérit rien.

Maintenant, il est difficile d'avoir un patrimoine habité sans ces incontournables nécessités, juste un choix de lieu et une autodiscipline des riverains, la grande majorité récents.

Parmi eux, hélas, ceux qui n'en n'ont rien à branler, toujours les mêmes, on vit d'abord pour soit mais surtout pas pour les autres, le contraire d'une société organisée et intelligente.

Il y a bien d'autres causes mais à quoi bon y revenir.

Il y a aussi les conséquences de certains de ces "négligents" pour rester correct.

 

Briançon et politiqueBriançon et politique

Je ne vais pas toutes les photographier.

Ça me prendrait trop de temps.

C'est au matin de la fête médiévale, qui n'a pas connu le succès escompté d'après les dires, mais comme j'ai été opéré de la gorge je n'ai pas pu y être présent.

Et puis je fatigue plus vite qu'avant.

Malheureusement c'est le triste spectacle qu'offre la presque totalité des rues de la vieille ville, des merdes anciennes écrasées maintes fois, ce qui les rend difficile à ôter, j'avais ouï dire que les rues seraient lavées, comme ce l'était il n'y a pas si longtemps, je n'ai rien vu en ce sens bien qu'il m'ait été dit que ce serait fait.

De la même façon le projet de Mr le Maire de verbaliser les propriétaires de chiens vagabonds ou incontrôlés - voir pour qui les qualificatifs sont à cibler - par une amende dissuasive serait en effet une très bonne chose, marcher un peu pour faire descendre ces braves bâtes dans les fossés ne présentant pas un effort surhumain, pas plus que d'utiliser les sacs à disposition, à condition d'en trouver dans les distributeurs vidés régulièrement par ceux qui en font soit commerce soit collection.

On en revient, là, au fonctionnement sociétaire plus avant cité et au partage social qui n'a pas la même valeur pour tous. Juste à déterminer la dénomination "social".

Juste savoir si la molle opposition municipale avalisera cette excellente initiative sortant du contexte politico-politique.

 

Briançon et politique
Briançon et politique

Comme çà.

C'est la première incongruité qu'on voit en entrant en vieille ville, un de ces véhicules du seul salon de l'auto français permanent de véhicules d'occasion, permanent du 1er janvier au 31 décembre tous les ans.

Ce ne sont pourtant pas les efforts municipaux réalisés pour enfin exclure le stationnement anarchique de cette vieille ville qui font défaut, là encore je salue le travail, revêtement en bon état, plot de ciment, heureusement qu'il y a la fontaine, on pourrait y mettre deux voitures.

Ça ne fait que rejoindre ce que je marque précédemment, j'entends tellement de riverains me dire que la vieille ville est délaissée, alors qu'il y en a tant qui font tout pour ça, qu'il parait presque logique qu'un certain découragement induirait ce délaissement.

C'est vrai que marcher demande un effort conséquent, un parking distant de son logement de plus de cent mètres c'est une honte. 

 

Briançon et politique
Briançon et politiqueBriançon et politique

Là aussi.

Une amélioration longtemps attendue, juste savoir combien de temps ça va durer.

Le problème c'est que c'est le seul point de passage entre la France et l'Italie, pas facile de concilier trafic et environnement.

Il y a bien sûr une solution, ce serait une déviation de Briançon, mais là on peut compter en siècles.

Rien qu'à voir la Roche de Rame on peut comprendre que le trou du cul du monde passe bien après d'autres urgences, comme la culture, qui engouffre des sommes considérables pour du vent.

Mais bon, l'impact n'est pas le même et il est plus difficile de détourner des finances constructives qu'instructives pour peu que certaines formes de "cultures" instruisent quelque chose.

Quand j'écris détourner c'est une réalité même si tout le monde se voile la face, s'enrichir rapidement sur le dos des contribuables doit se faire rapidement et dans la plus grande opacité, la culture en est un des meilleurs rapport.

 

Briançon et politiqueBriançon et politique

Dans le domaine de l'inculture.

Ou de l'habitude, ou de "j't'emmerde", ou de "moi d'abord les autres après", etc. Etc. 

Bref, cette réfection récente pour permettre aux camions desservant la poste de pouvoir le faire plus aisément, il est vrai que vu l'état de la presque totalité des rues de Briançon, quand on peu offrir à ses pneus un aussi beau support la tentation est grande, c'est très rare dans cette double ville.

Mais il n'y est resté que trois quart d'heure.

Il est vrai que la poste n'ouvre qu'à 9h30, soit une grosse demi-heure avant les commerces de la vieille ville.

 

Briançon et politique

C'est le seul jour de l'année....

....où on peu constater la totalité de l'état de la chaussée de l'avenue Vauban.

On peut comprendre la tentation du sujet précédent, pas besoin d'écrire, tout est sur la photo.

Maintenant, j'ai vu des géomètres il y a peu, il semblerait que des projets de réfections voient le jour, l'an prochain m'a-t-on dit. Mais comme ça fait quinze ans que j'entends tous les ans que ce sera fait au printemps il ne suffit que d'en déterminer la date éternellement indéterminée.

Mais déjà un espoir, après trente cinq ans d'attente le boulevard du Lautaret est presque entièrement terminé, il ne reste qu'au dessus du chemin Fanton à faire.

Ça fait partie de ces travaux puzzle spécifiques de la ville, il y a des urgences superflues qui n'attendent pas.

 

Briançon et politiqueBriançon et politique
Briançon et politiqueBriançon et politique

Les urgences indispensables peuvent attendre.

Que ça s'écroule par exemple.

Ce sont les conséquences du mouvement du rempart cité dans une précédente page, mais bon, je ne suis pas un spécialiste des Bâtiments de France, mon avis ne compte pas, d'ailleurs il n'est même pas sollicité, juste que je me dis que j'ai déjà vu des édifices moins dégradés qui soulevaient plus d'inquiétudes, mais c'est ailleurs.

Pourtant, depuis peu ça bouge bien plus vite qu'avant.

C'est l'échauguette de droite derrière le choeur de la Collégiale.

 

Briançon et politique

Là aussi c'est récent.

Et ça va très vite à se dégrader, en une semaine ça a beaucoup bougé. 

Ce "point de vue" en lave se dégrade à très grande vitesse, il fait partie du patrimoine.

Cependant, vu la vitesse d'exécution de cette institution municipale pour la Collégiale ce sera en bas des fossés bien avant. 

Ou volé, un collectionneur en ferait bon usage, un brocanteur peu scrupuleux aussi.

Il restera les photos.

 

Briançon et politique

Là, pas besoins de photo souvenir.

C'est en permanence, à visiter toute l'année, jour et nuit du 1er janvier au 31 décembre.

C'est aussi le patrimoine.

Inclus dans les visites.

Tantôt des voitures, tantôt des motos, donc c'est que ça vend à ce salon permanent.

 

Briançon et politique
Briançon et politique

Fontaines abandonnées.

Plus d'eau, question de coût peut-être. 

Pourtant, il y a des couts qui passerait largement après.

Pour ceux qui ont connu ces fontaines il y a quinze-vingt  ans on se souvient qu'elles ont toujours été en eau, y compris la fontaine sans nom du haut de la gargouille, qui n'a jamais été remise en état en dehors d'une réfection des murs.

Les touristes appréciaient.

Il est vrai qu'il n'y a plus de touristes, donc pas besoin de laisser couler de l'eau, une des raisons pour laquelle il ne viennent plus, la boucle est bouclée.

 

Briançon et politique

Changement de sujet.

J'ai conduit les trains, entre autres boulots, j'ai effectivement pu constater quelques unes de ces extraordinaires situations chez certains "collègues".

Ce sera dans un de mes livres à venir "mes boulots" quand j'étais conducteur sur le RER à la RATP et plus avant à la SNCF.

Mais bon, 3,34 grammes il a fait fait fort le bonhomme.

Heureusement que les trains sont pourvus de systèmes de sécurité ultra performant, on ose imaginer ce que serait une collision entre deux trains si ces sécurités n'existaient pas.

Les autres sujets de cet encart sont très inquiétants, on se plait, à travers les médias, à monter en épingle la découverte d'arsenaux neutralisés, d'armes anciennes la plupart du temps, on se plait à évoquer un état d'urgence absolument obsolète et totalement inefficace, on délite la véritable actualité dans des scoops fabriqués mais on constate pratiquement tous les jours des meurtres qui laissent douter sur l'efficacité des actions entreprises.

A la limite on se demande si ce n'est pas volontairement qu'on laisserait "flotter les rubans" histoire de focaliser l'attention sur de sensationnel afin de camoufler les véritables maux bien plus importants.

Il faut hélas constater la jeunesse des intervenants et aussi leur provenance, sans aller faire du ciblage ethnique ou racial, comme certains se plaisent à le dire, on ne peux pas éviter de faire la relation de causes à effets.

 

Briançon et politique

Ces associations antiracistes.

En fait ça ne veut rien dire puisque le racisme s'est révélé justement du jour où ces fameuses associations on été créées, la première SOS RACISME ne fonctionnant qu'à sens unique.

Le racisme vient de l'extérieur, depuis des siècles la France est cosmopolite, il y a bien entendu toujours eu des différents entre les communautés, c'est incontournable, le mélange des cultures génère des conflits.

Toutefois ça restait très localisé, ça ne dépassait jamais les faits divers, surtout ce n'était pas médiatisé pour justement exciter les différents, c'est la médiatisation qui génère les conflits, quoi de mieux qu'une propagande télévisuelle pour transporter la haine à travers le pays, et l'entretenir, surtout l'entretenir.

Et puis fonder une association c'est l'assurance de percevoir des émoluments facile à ne rien branler, aux frais des contribuables.

Ça aussi c'est attirant.

La suite est dans l'article.

 

Briançon et politique

Le nouveau Néron.

Auto-satisfait, rien de moins que ce qu'il a fait pour parvenir sans rien, juste acheter les médias, ils sont si sensibles ces médias, l'actualité ne dépend en fait que de la somme qui leur est versé pour influer dans un sens ou dans un autre, juste se dire que le journalisme, le vrai, passe largement au second plan.

62% des français ? Je n'en fais pas partie.

Maintenant, la communication qui fait l'éloge de la communication c'est presque comique, la suffisance par l'adulation, savoir ce qui pourrait justifier, en même pas deux mois, qu'une quantité non négligeable de français, donc aussi de ceux qui ne sont pas allés voter, puisse se satisfaire d'un travail qui n'a pas encore été fait.

C'est bien, en effet, de la communication médiatique, on en connait beaucoup de ces élus portés aux nues avant même d'être connus, on a vu ce que ça a donné.

Maintenant, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il se la pète grave ce jeune débutant, quand la poussée de la propulsion - je sais c'est un lapsus - est trop forte on dépasse souvent le mur du son ou de ses capacités, pour peu qu'il y en ait.

Macron c'est le produit hollande, rien de plus en dehors de sa particularité financière, un banquier reste un banquier, les vrais l'ont bien compris et ils vont l'exploiter un maximum.

 

Briançon et politique

Dans ces 62%.

Y-a-t-il des gens qui ne sont rien ?

Sans doute, connaissant le nombre de chômeurs, d'assistés, de migrants, et j'en passe, je doute qu'il puisse y avoir encore 62% de la population active à aduler Néron-Macron.

S'il ne joue pas de la lyre il joue bien la comédie, il est vrai qu'au royaume des aveugles les borgnes sont rois.

Et des aveugles en France il y en a énormément.

Il y a les "sans dent" de Hollande, auxquels il faut ajouter les "ploucs" de Sarkozy et enfin les improductifs français qui font de l'ombre à Néron-Macron.

Ça commence à faire pas mal de monde, ayant obtenu 63% de 48% de votant on se demande si sa parfaite maitrise des chiffres ne lui joue pas un tour.

Les gens qui ne sont rien sont donc cette lie de la société qui semble lui faire de l'ombre, il faut dire qu'un banquier ne s'embarrasse pas de l'improductif, la finance ne vient que de ceux qui peuvent payer, même s'il ne leur reste rien, ce qui les met de facto dans ceux qui ne font rien donc qui ne sont rien. Il les fabrique ?

C'est une insulte.

Mais, les migrants, les allocataires bigames, trigames ayant trente gosses ou plus qui leur rapportent, sont-ils inclus dans cette fustigation malsaine !

Je ne sais pas s'il a le pied marin mais il nous mène en bateau.

Et puis il aime bien l'islam Néron-Macron, il veut nous les imposer, et tant pis si sa conception de la laïcité en prend un coup, la laïcité à la mode socialiste, donc Macron, puisque c'est la même chose, c'est détruire la religion chrétienne au profit de la religion musulmane, on pourrait appeler ça de la laïcité négative.

 

Briançon et politique

D'ailleurs....

....le petit nerveux de service en sait quelque chose, devenu député par défaut, encore un, il ne semble toujours pas avoir trouvé le moyen de sourire, il affiche toujours cette haine caractéristique de ceux qui n'arrivent pas à imposer leur point de vue.

Il a trouvé un nouvel os à ronger, il délaisse le FN pour s'en prendre à Mélanchon.

C'est vrai que ce dernier n'est pas spécialement tendre dans ses propos et déclarations mais quand on apporte de l'eau au moulin il faut en récolter la farine, il ne faut pas tout "mélancher".

Valls c'est aussi un des acteurs qui ont fait que l'islam s'installe en France par des avantages d'Etat devenus incontestables. Pourtant, quand on a une épouse juive, on n'épouse pas des idées contraires sauf si elles rapportent. L'islam doit rapporter beaucoup à cette armée de faux-culs avides au point de trahir leur pays.

 

Briançon et politique

Un froid va saisir les fonctionnaires.

Dont je fais partiellement partie d'ailleurs. 

Ce gel qui perdure va à l'encontre de la légende qui laisse entendre que les fonctionnaires sont des nantis, depuis dix ans mes prestations en ce sens ont augmenté de 1,7% alors que le cout de la vie a augmenté de 9,6%. Cherchez l'erreur.

Heureusement qu'à 67 ans je bosse encore.

Cependant, ce ministre des comptes publics semble ne pas revenir sur l'augmentation non négligeable de la CSG-RDS imputable aux retraités, en attendant de s'attaquer aux salariés mais il est trop tôt pour l'annoncer, il faut que l'état de grâce dure un peu.

Le cout de l'immigration et de l'assistanat, ce qui est un peu la même chose, plombe des finances qui ne seront jamais en équilibre tant que la France jouera les Saint-Bernard. On ne peut donner que ce qu'on a, avec une dette supérieure au PIB il n'y a plus rien à donner depuis bien longtemps.

 

Briançon et politique

Pour les finances il y a des tuyaux.

La vache à lait automobile, l'inépuisable tirelire de l'Etat, mieux qu'au loto, on gagne à tous les coups.

Mais, je constate que la branlette au volant n'est pas interdite, c'est déjà ça.

Non je déconne mais franchement tout est prétexte à tirer du fric, surtout quand je vois ce que je vois sur la route, ça laisse rêveur.

 

Briançon et politique

Là aussi, il y a des tuyaux.

Mais il ne fonctionnent pas dans le même sens.

Ceux là ils refoulent les saloperies industrielles.

N'ayant pas la télé je ne peux pas en suivre les péripéties mais je me dis juste que ce chauffeur aurait peut-être dû avoir ce cas de conscience avant de déverser cette merde dans la nature.

Moi, chauffeur routier professionnel, j'aurais refusé ce déversement et me serais rendu dans la première gendarmerie avec les bons de transport pour faire constater et analyser les produits afin de faire faire un constat officiel de pollution volontaire.

Dénoncer c'est bien dans ce cas de figure, mais avoir attendu d'en déverser avant de réagir pose une question, un salaire vaut-il un silence ? Oui, le chantage à l'emploi ça marche très fort en ces temps de chômage intense.

Mais bon, ARCELOR-MITTAL c'est la boite qui a les reins solide et le portefeuille généreux, surtout les petites enveloppes conciliantes, comme toutes les entreprises un peu juste sur la réglementation.

En fin de compte, ce chauffeur va se retrouver en difficulté de n'avoir pas réagit plus tôt, il va se retrouver responsable de ce déversement. En fait une réalité, je ne doute pas que les Avocats de l'usine ne saisissent une aussi simple procédure.

Et puis d'après ARCELOR-MITTAL ces produits ne sont pas nocifs pour la nature, c'est vrai quoi, de loin on dirait presque du Pastis.

 

Briançon et politique

Retour à Briançon.

Il y a bien longtemps que j'attendais cette rénovation.

C'est quand même plus joli et plus fonctionnel.

Les portes automatiques ont encore quelques problèmes mais si la poste voit ses services se dégrader très sérieusement au moins les bâtiments en bénéficient.

 

Briançon et politique

Un technicien est passé.

Il a légèrement amélioré le débit.

Mais il faut que France télécom rénove ses lignes et surtout que le département politique s'occupe enfin de ses administrés pour rénover ses divers réseaux d'énergie.

Donc pour le moment ça fonctionne, ce n'est pas le pied mais c'est mieux.

 

Briançon et politique
Briançon et politique

Pour le plaisir des yeux.

Les Trois Evêchés, hiver et été.

Bonne journée à tous.

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

Publié dans Briançon et politique

Commenter cet article