Petite revue de presse 23 06 2017

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Actualité étonnante et détonante.

 

Petite revue de presse 23 06 2017
Petite revue de presse 23 06 2017

En 2001.

Il y a eu les effondrements en cascade de plusieurs immeubles à New-York, et pas seulement ceux "percutés" par les avions.

Depuis il y a une polémique plausible et crédible aux USA, mais quand ça touche la haute finance et les hautes autorités le statut quo est de rigueur. 

Le terrible incendie de cet immeuble londonien vient conforter la thèse de la mise en scène programmée du World-Trade-Center, depuis qu'il y a des incendies monstrueux aucun immeuble ne s'est effondré, sauf ceux de New-York. 

De la même façon on entend énormément de rumeurs concernant un éventuel attentat, donc un incendie volontaire qui a fait plus de 60 morts, toutes nationalités et confessions confondues.

Depuis plusieurs années on instille la peur dans les populations, ce n'est pas pour rien, ajouté à cela la systématique récupération du moindre attentat pour conforter cette peur et on entre dans un système de soumission des populations.

De la même façon les dirigeants de certains pays se voient contraints de prendre des mesures internes allant à l'encontre de la volonté des peuples concernés, là non plus, ce n'est pas pour rien.  

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Alors forcément....

....On ne peut s'empêcher de faire la relation de causes à effets d'avec certaines déclarations.

Si encore on lisait "Macron modère l'islam pour le rendre compatible", ça passerait mieux puisque la terre est à tout le monde et que chacun est libre de ses opinions et de ses préférences, à condition de ne pas les imposer aux autres, mais s'il veut un islam c'est qu'il a l'intention de nous imposer un islam déjà trop présent politiquement, soit c'est un ignare qui ne voit rien venir, ce qui m'étonnerait, soit il est soumis aux énormes pressions islamiques qui lui dictent sa ligne de conduite, ce qui est le plus probable.

Bien entendu il va bien se garder d'en faire état, il a été élu sur des promesses en mettant en place, dans les ministères, des gens que le vote populaire à rejeté, c'est aussi une tromperie envers le peuple, un abus de confiance officiel autorisé.

Macron, c'est un pion de plus manipulé par les communautés qui font la pluie et le beau temps.  

Je sens que les mois, puis les années à venir, vont être décisifs, l'installation officielle et définitive d'un Etat islamique français qui va s'approprier le pouvoir en quelques mandats présidentiels. 

Les musulmans intégristes ne sont pas pressés, ils travaillent dans la longueur, gage d'efficacité, ils auraient d'ailleurs tort de ne pas profiter de l'aubaine et de la veulerie française.

 

Petite revue de presse 23 06 2017

François Bayrou.

Le caméléon de la politique, l'arriviste jamais rassasié, le faux-cul de service, l'homme qui bouffe à toute les gamelles, celui qui a permis l'élection de Hollande avec les conséquences qu'on connait, nommé Ministre alors que personne n'en veut, un des paradoxes de notre constitution, pouvoir mettre à un poste d'Etat quelqu'un que le peuple refuse à chaque élection.

Il démissionne, ou plutôt on lui a conseillé de démissionner, quand on veut rendre la Justice on doit pouvoir s'en répondre, non en dépendre et en découdre.

Ce type, imbus de sa personne, méprisant envers les autres, s'estimant supérieur, n'a rien à faire dans un poste aussi sensible que la magistrature.

On sent que le fonctionnement de la France ne prend pas un bon chemin, ou plutôt ne va pas retrouver le bon chemin, perdu depuis maintenant 36 ans.

      

Petite revue de presse 23 06 2017

Une mise en garde.

Un remaniement ministériel après les législatives c'est normal, le problème est plus complexe, les socialistes, estimant que pour gouverner il faut une majorité, ont précipité les évènements en les déguisant en avantages, c'est à dire élire sensiblement au même moment Président de la république et soutiens législatifs tendancieux.

Auparavant, les législatives, en milieu de mandat présidentiel, permettaient au peuple de désavouer ou de plébisciter l'action du Président, ce dernier devait donc assurer la gestion nationale en tenant compte de cette potentielle sanction, maintenant il dispose pratiquement des pleins pouvoir dissimulés pour passer ce qu'il veut sur toute la durée de son mandat, c'est aussi ce qui confortent ceux qui s'immiscent dans les affaires de la France, du parlement européen aux extrémistes islamiques, qui voudraient installer une république islamiste, en passant par le haute finances qui fonctionne dans l'ombre.

Je ne reste pas persuadé que ce futur gouvernement parvienne à fonctionner normalement. 

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Illusions perdues.

En fait une confirmation.

Celle de réaliser qu'effectivement on a été dirigé par des gens niais et incompétents, qui plus est, semblant ne pas posséder assez d'intelligence pour réaliser que leur présence à la tête de l'Etat a été néfaste, persévérer à s'accrocher dans des circonstances aussi défavorables dénote, soit une forme de débilité, soit un culot monstre qui est aussi représentatif d'une certaine débilité.

Quand on met en place, à des postes de hautes responsabilités, des gens menteurs et dissimulateurs, au point de produire des faux diplômes pour occuper des fonctions sensibles, on peut légitimement se dire que ce n'est pas fini, la présidence Macron semblant aussi choisir des éléments ne rassemblants pas toutes les qualités requises.  

    

Petite revue de presse 23 06 2017

Les moralisateurs de la morale.

J'ai pu constater, depuis des décennies, que certains partis politiques, dont le MODEM, avaient cette particularité de pouvoir se faire accepter de l'un ou l'autre bord, cette situation couleuvre a cet avantage de pouvoir en même temps critiquer et encenser les mêmes personnes, François Bayrou ayant aussi cette chance de pouvoir fustiger un prétendant au trône qui va le placer à un ministère, il est vrai que les quelques voix gagnées permettent à un président élu de pouvoir gouverner le pays avec à peine 30% d'opinions favorables réelles, c'est la particularité de la législation française.

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Idem pour les députés.

Le paradoxe du fonctionnement français, pouvoir obtenir des sièges avec un pourcentage pratiquement nul alors que d'autres, en possédant un confortable, se voient sanctionnés par ce fonctionnement en n'en n'obtenant que peu, voire pas du tout.  

C'est une distortion parlementaire qui en est la cause, en fait une "manipulation" interne à l'Assemblée qui reste très opaque pour le commun des électeurs.

Le scrutin proportionnel résoudrait ce problème mais ce n'est pas du gout de ceux qui tirent profit de ce système, qui plus est ça neutralise la formation d'un groupe parlementaire, donc neutralise la parole d'une partie du peuple à travers ses élus.
  

Petite revue de presse 23 06 2017

Sans surprise.

Mr Murgiat battu à plate couture. 

Pour moi trois erreurs.

La première une campagne commencée bien trop tôt, un affichage massif plus de six mois avant les élections, ça donne trop le temps de réfléchir.

La deuxième la faute de son parti, le désavouer pour le remplacer, quand on sait ce que vaut le MODEM c'est presque une insulte, qui plus est les faux-cul LR le réintègrent, il accepte, il s'abaisse donc à leur niveau devenu lamentable.

La troisième c'est de ne pas avoir d'idées nouvelles, le rabâchage des trente dernière années ça ne fonctionne plus.

Bien entendu ça n'engage que moi, et ceux qui m'en parlent. 

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Juste une précision.

Il a percuté d'autres véhicules parce qu'il n'a pas maitrisé le sien, si le barrage est la cause du bouchon le chauffeur décédé est le seul responsable de la collision. Ce genre de véhicule, ceux qui remplacent les transporteurs français, n'est pas équipé de chronotachygraphe enregistreur (plus communément appelé "boite noire"), rien ne peut donc préciser pourquoi il a percuté des véhicules à l'arrêt, si le barrage des migrants avait été la cause, alors qu'il n'en ait que l'objet, d'autres véhicules se seraient trouvés dans la même situation. 

Vouloir faire porter le chapeau à une personne, ou un groupe de personnes, ne sert qu'à favoriser des campagnes de propagandes, celles qui nous submergent en ce moment.

Si je combat et fustige cette immigration incontrôlée, c'est d'abord à l'encontre de ceux qui facilitent cette immigration, pas contre ceux qui en tirent profit, franchement ils auraient bien tort de ne pas profiter de cette aubaine française unique au monde d'être pris en charge à 100% par un Etat sans aucune contrepartie.

Des bouchons ils s'en créés des centaines tous les jours sur les routes et autoroutes de France, ce n'est pas pour autant qu'à chaque fois il y a collisions entrainant incendie et décès.

 

Petite revue de presse 23 06 2017Petite revue de presse 23 06 2017

Les migrants....

....Ce ne sont pas des demandeurs d'asile, ce ne sont pas des fuyards de la guerre, ce ne sont pas des familles éplorées, seuls les jeunes hommes sont migrants.

Ce sont les esclaves modernes de la haute finance mondiale, ils sont manipulés, parqués, exploités par certains organismes, ces organismes sont eux-même dépendants des plus hautes instances politiques et financières internationales, les peuples d'Europe se laissent submerger sans bouger, d'une part parce que le parlement européen à installé des barrages, sous forme de lois et décrets, empêchant les européens de s'exprimer mais aussi parce que le haut patronat européen à besoin d'une main-d'oeuvre d'esclaves modernes à exploiter, les populations autochtones ne s'en laissant plus conter.

Le reste est dans l'article, très succinct d'ailleurs.

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Ces banques "pourries"....

.... qui font la pluie et le beau temps.

Il n'y a pas que la BNP à niquer les populations à travers ses filiales, c'est la presque totalité du système bancaire qui exploite les populations.

Il y a une possibilité très simple pour niquer les banques, c'est que tous leurs clients, petits et gros, retirent leur argent dès que celui-ci est disponible, c'est aussi une façon de niquer les traders qui spéculent et s'enrichissent sur le dos des petits clients. 

La parade des banques, qui savent que ce scénario catastrophe, pour elles, peut se produire, c'est de supprimer les liquidités, c'est pourquoi cette idée fait son chemin, tout le monde sera entièrement dépendant du bon vouloir des banques, tout passera par les banques. Le système "monéo" en est un des essais. 

D'ailleurs, le système actuel qui consiste à limiter les retraits aux distributeurs c'est une forme de racket, officieux d'ailleurs, empêchant les gens de profiter de leurs bien financiers comme ils en ont envie, pour vivre les populations sont donc obligées de rendre des comptes à ceux qui les exploitent.

Elle n'est pas belle la vie... des banquiers !

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Et çà, ce n'est pas beau !

Rattrapage avec effet rétroactif invérifiable par les abonnés.

Après les factures de rattrapage, voilà la deuxième phase. 

Tout ça décidé par un "régulateur".

C'est qui le régulateur ? 

Celui qui achève, pas les comptes mais ceux qui sont à la peine, comme nos gouvernants achèvent le peuple par des dispositions de plus en plus draconiennes que la presque totalité des français acceptent sans broncher.

On dit aussi se faire enculer à sec jusqu'à la garde, mais mon langage gaulois n'est pas admissible pour la bonne société.

Si, dans mes livres, pour ceux qui les liront, qui les lisent ou qui les ont lu.

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Franchement ce n'est pas une surprise.

La magistrature, aux ordres du pouvoir, même si elle s'en défend, doit laisser "flotter les rubans", le pouvoir à besoin de désordre pour garder son ordre.

Non que nos gouvernants soient directement responsables, il ne sont que complaisants à travers des textes qui ne servent qu'à eux.

Parce que des gens hautement radicalisés, faisant l'objet de fichages divers, et autres fadaises qu'on nous fait avaler à la louche, qui sont aussi libres, voire plus, que n'importe quel citoyen classique, c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas quelque part. 

Ces individus, fichés, suivis mais jamais appréhendés, ne feraient pas dans leur pays, légitime ou d'origine (peine de mort assurée dans certains), un centième de ce qu'ils font en France, les textes des droits de l'homme ne protègent, en France, que ceux qui s'en exonèrent.

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Jusqu'au délire.

Accorder un permis de détention d'armes à un "fiché "S"" dénote de la part de nos autorité une complaisance coupable qui, en cas d'attaque avec victimes, est plus assimilé à de la complicité qu'à de l'incompréhension.

Ou alors ils sont tous cons à bouffer de la merde et appliquent des directives sans même les étudier, c'est très administratif.

On va médiatiser un collectionneur d'armes, bien de chez nous, le mettre en garde à vue, voir l'incarcérer (mais lui n'a personne pour faire pressions sur le gouvernement) alors que des potentiels terroristes font absolument ce qu'il veulent en se permettant même un doigt d'honneur aux autorités de police.

Il parait que ça s'appelle la démocratie.      

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Il est vrai....

....que des procédures trentenaires sont toujours d'actualité, et puis pendant qu'on parle de ça on ne parle pas d'autres choses, surtout celles qui fâchent.

Toucher à un môme c'est ignoble, le tuer c'est la pire des choses.

Seulement le système juridique français ne permet pas d'avancer dans une enquête sans y introduire les bâtons d'usage, ceux que préfèrent les avocats.

J'aimerai bien le tenir (ou la tenir) l'assassin de ce gosse, je lui ferai sa fête moi-même, avec des raffinements qui rendraient jalouses les plus hautes instances de la Gestapo de Himmler.

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Tout autre chose.

Les dernières informations font état d'un "déséquilibré", certainement, mais à quel degré.

Le vrai problème est ailleurs, il semble très facile de pénétrer dans les nombreuses ruines municipales comme il semble que des quantités de détritus (dixit Le dauphiné) stagnent dans toutes ces ruines de la ville.

Mais ce n'est pas une surprise, et puis ces anciens abattoirs occupent un terrain que des promoteurs verraient bien "acheter", le feu, c'est si pratique, et puis ça efface les traces.

Mais ça n'engage que moi.

 

Petite revue de presse 23 06 2017
Petite revue de presse 23 06 2017Petite revue de presse 23 06 2017

Ça risque de chauffer.

Bien que la polémique laisse entrevoir un report, voire une annulation, de la chaufferie bois, il semble que la municipalité a les moyens de poursuivre les travaux d'enfouissement des conduites de chauffage.

Au moins, si une grande partie de la ville est en ruine, elle aussi, si c'est le bordel monstre dans les rues aux heures fatidiques, faute de gestionnaire lucide, il y a des avancées qui n'attendent pas.

Il est vrai que les administrés qui galèrent tous les jours payent des impôts pour faciliter la mise en oeuvre de ce qui ne leur apportent rien. Du moins dans leur quotidien.

Encore dix ans de travaux, de bouleversements, de galère, de pollution, de maux en tous genres, histoire de dire qu'un élu qui n'en peut plus de suffisance a laissé sa trace.

On s'en passerait.

J'ajouterai bien des traces de merde mais ça va les faire chier, pourtant ce n'est pas incompatible.

Bonne soirée à tous et à bientôt.

 

 Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog, inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

Petite revue de presse 23 06 2017

Mes livres parus.

Ça parle aussi de merde d'ailleurs, mais comme il y a du cul c'est normal.

Trois autres à paraître prochainement.

Disponibles aux éditions Saint Honoré, à la FNAC, AMAZON et autres.

Versions Ebook et papier.

Commenter cet article