Petite revue de presse 28 06 2017

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Entre étonnements politiques et navrances briançonnaises.

 

Petite revue de presse 28 06 2017Petite revue de presse 28 06 2017

Bien trop tôt pour se prononcer mais !

Bien que certains syndicats commencent à ruer dans les brancards, comme à chaque fois qu'on change de ministre, je constate que ce dernier en place, dans cette fonction, avance dans la voie du raisonnable en prenant quelques mesures, ou voulant les prendre, rien n'est fait, qui renouent avec la culture française et qui rétabli une certaine discipline. Il était temps.

Maintenant, les syndicats n'ont que l'éternel et immuable dénie pour garder une certaine légitimité auprès d'une infime minorité d'enseignants. Sachant que l'Etat leur verse des subventions confortables, cette manne sur le dos des contribuables reste une aberration de notre système financier.

D'ailleurs, si les subventions accordées un peu anarchiquement par l'Etat étaient plus soigneusement étudiées, les finances publiques s'en trouveraient soulagées.

Le problème c'est le clientélisme et les pressions communautaires comme industrielles, le chantage submerge la bonne volonté, ce qui veut dire, en clair, que des élus sincères voulant réellement "travailler" pour le pays se voient contraints de suivre les directives allant à l'encontre de leur bonne volonté.

La suite on la connait.

 

Petite revue de presse 28 06 2017

Comme cet exemple cynique.

Ce ministre semble avoir trouvé la bonne voie pour s'enrichir personnellement en allant dans le sens des industriels fabricants des produits phytosanitaires. (Bien entendu ces suppositions n'engagent que moi)

Il est logique de penser qu'un changement de gouvernement implique des changements d'attitudes, sans aller jusqu'à dire qu'un ministre est choisi pour ses prises de positions favorites, on ne peut s'empêcher de penser que la coïncidence est troublante, juste savoir qui "arrose" qui.

Alors avancer que l'alignement sur les directives européennes en est le motif prouve deux choses, la première c'est que l'Etat n'a plus aucune souveraineté, donc plus de réelle légitimité, la deuxième que la France doit subir encore et toujours des directives aberrantes allant à l'encontre de son bon fonctionnement.

Les ministres aux ordres de Bruxelles prouvent que plus rien ne fonctionne, se demander même à quoi servent les élections puisque chaque élu est soumis à l'Europe.

Maintenant, sachant que le pays dysfonctionne depuis plus de trente ans on ne peut que se lamenter de la dégradation incessante de nos industries et de notre agriculture, l'apiculture en faisant partie.

 

Petite revue de presse 28 06 2017

Comment le cerner cet homme.

Il veut réduire la dette (il n'est pas le premier), ma foi c'est absolument indispensable sauf que la population va avoir du mal à comprendre qu'il faille encore mettre la main au porte-monnaie pour réduire une dette augmentée de façon exponentielle depuis des années alors que les impôts ont explosé.

Ce cercle infernal matraque la population alors qu'on constate, semaine après semaine, les dépenses inconsidérées pour des raisons obscures et/ou injustifiées.

Quand l'Etat consacre plus de 200 millions d'Euros à subventionner des associations, dont beaucoup très douteuses, on se pose la question de savoir ce qu'en pense Mr le Ministre des Finances.

Il a pour objectif de reprendre la raison puérile de Mme Royal, aligner le prix du diesel sur celui de l'essence qui va augmenter de façon à justifier des rentrées d'argent.

Donc, une fois de plus, les automobilistes vaches à lait vont être pénalisés mais c'est la roue de secours de tous les gouvernements successifs depuis 1974, taxer et encore taxer l'automobile.

Ce moyen de locomotion qu'on a rendu pratiquement indispensable pour exercer le racket d'Etat.

Et puis ça va à l'encontre de la volonté de Mr Hulot, ce clown télévisuel qui se prend pour le Christ rédempteur, vouloir remettre le peuple dans le droit chemin de l'écologie, même si cet écologiste politique roule en 4x4 hyper polluant.

Son objectif zéro carbone semble lui tenir à coeur, il semblerait donc qu'il ne suive pas les directives européennes, contrairement à son collègue, Mr Travert, Ministre de l'agriculture, un adorateur de Mme Merkel, chef de l'Allememagne, locomotive de l'Europe et semblant vouloir imposer ses directives aux autres Etats.

Seulement ça ne cadre pas avec l'explosion des émissions de carbone que ce pays disperse très généreusement dans l'atmosphère pour ne pas être incommodé par l'énergie la plus propre de la planète, le nucléaire.

On voit bien que les intérêts politico-financiers s'exonèrent d'une logique de fonctionnement aux détriments des populations européennes. 

Ces dissonances entre les ministres d'un même gouvernement nous ramènent très rapidement aux fonctionnements antérieurs des gouvernements antérieurs.

C'est l'exemple flagrant de l'impuissance de ces nommés - puisque les ministres ne sont pas élus - pour ne pas dire incompétences. Juste à savoir si les enveloppes si généreusement distribuées par les multinationales ne sont pas plus efficaces que le suffrage universel ridiculisé aux dernières élections.

Le peuple otage de ses manipulateurs c'est connu, maintenant, on est aussi en droit de se demander, du moins pour ceux qui réfléchissent, si ce peuple devenu si veule n'est pas non plus devenu masochiste puisqu'on va fonctionner comme avec les socialistes sauf que pour une fois il y a des gens intelligents à la tête de l'Etat, ce qui les rend plus dangereux, un banquier ne s'entoure pas d'imbéciles même s'il en a nommé un furtif par inadvertance.

Maintenant, sachant que Mr Hulot avait déjà été pressenti par Mr Hollande, que Mr Macron est le pur fruit du socialisme dissident, ce n'est, en fin de compte, qu'un retour à la case départ.

Comme au Monopoly on y touche de l'argent, les élus bien entendu, les électeurs payent.  

 

Petite revue de presse 28 06 2017

Les enfants deviennent des adultes. (Hélas) 

Ce ministre éclair - donc furtif - celui qui devait diriger les magistrats qui vont s'occuper de lui, semble en effet rater tout ce qu'il entreprend.

Maintenant, ce type, suffisant jusqu'au mépris, persuadé qu'il est indispensable, déjeunant à toutes les tables pour bouffer à toutes les gamelles, a eu au moins un mérite, celui d'avoir très rapidement induit dans la tête des français encore lucides que Mr Macron, comme son prédécesseur, case les petits copains avant de fonctionner avec cohérence.

Juste savoir comment ça va aller dans les mois à venir et combien de miséreux de plus va produire le chef de la France qui est aussi celui de la finance, celle des banques bien entendu. je n'ai jamais vu un banquier faire de cadeau, alors quand on a les mains libres et la colossale tirelire des contribuables pour se servir et servir l'aristocratie, toutes les portes sont ouvertes. 

Je sens qu'on va la sentir passer la note.

 

Petite revue de presse 28 06 2017

Là aussi il y a une note.

Cette fuite, interne, laisse s'écouler l'eau potable depuis des années, je l'avais déjà mis, ça a été signalé, pourtant l'eau continue de saper les remparts, puisqu'elle s'y infiltre.

Mais là aussi, l'argent du contribuable c'est le gaspillage autorisé, ça sert aussi à ça des élus, briller pour eux sans avoir les capacités de briller pour leurs électeurs.

Après on constatera que ces mêmes remparts nécessitent des interventions, cette vieille ville étant en constant état de dégradation.

 

Petite revue de presse 28 06 2017
Petite revue de presse 28 06 2017Petite revue de presse 28 06 2017

Lent et insidieux.

Depuis des années je vois ce mur se déplacer vers l'extérieur.

Il y a des signes qui ne trompent pas, les fissures qui s'écartent, les enrobés qui s'affaissent, les trottoirs qui se déforment.

Il n'y a pas besoin d'être ingénieur des ponts et chaussées pour en déduire que ce rempart à un mouvement s'écartant de l'ensemble, il y a quelques mois j'ai déjà fait une page en ce sens, les fissures sont plus importantes.

Maintenant, vu le nombre de véhicules qui y stationnent en quasi-permanence je me dis que ce seront aussi ceux qui descendront dans les fossés quand ce rempart va céder, parce qu'il va céder, quand, on ne le sait pas mais les déplacements de plus en plus visibles sont annonciateurs d'un très grave problème.

En y ajoutant les passages des camions de fort tonnage et ceux qui y stationnent pour décharger la marchandise, il n'est pas impossible que les dégâts ne soient pas que matériels, s'il y a des victimes il y aura enquête pour rechercher les responsabilités.

Moi je n'en connais qu'une seule qui englobe toutes les autres, la déresponsabilisation municipale.

Sauf imaginer qu'aucun élu ne soit informé, qu'aucun responsable des ST ne se soit manifesté, qu'aucun employé ne se serait rendu compte de cet effondrement annoncé, il va être difficile de se défiler.

Et puis tous ces gens y vont sur mon blog, j'ai du retour, même en étant le roi des emmerdeurs si je fais une page alarmante c'est qu'elle est justifiée.

On va me dire le stationnement est interdit.

Ah ! Oui, effectivement il y a des panneaux, beaucoup même, ça coute cher un panneau, maintenant, connaissant la considération qu'ont certains envers la réglementation, il serait judicieux de consacrer cet argent à acheter des sucettes pour les écoles maternelles, au moins les dépenses aurait une justification plausible.

Et puis Mr le Maire qui est le chef de la ville, qui avalise des dépenses de fonctionnement, pourtant très réduites, dont une partie pour des panneaux couteux qui ne servent à rien, admet lui-même que s'il y a des panneaux il n'est pas forcément obligatoire de les respecter, c'est du moins le sens de la lettre qu'il m'a fait parvenir concernant les sens interdits du chemin du Barry.

Le garant des institutions qui encourage à les bafouer c'est assez paradoxal.

 

Petite revue de presse 28 06 2017
Petite revue de presse 28 06 2017Petite revue de presse 28 06 2017
Petite revue de presse 28 06 2017Petite revue de presse 28 06 2017

Il m'a été induit....

....par un autochtone, que d'occuper un stationnement payant sans s'acquitter de la somme du racket municipal obligatoire amenait à l'intervention rapide des agents verbalisateurs.

Dans la demi-heure, voire moins, le PV est en place, PV irréversible qui pénalise les briançonnais obligé de payer pour acheter timbres, pains, et autres nécessités auprès des commerces qui n'ont pas encore baissé les bras, ce racket, accompagné des péages municipaux, pénalisant gravement le commerce local.

Ce brave homme a donc constaté, et il n'est pas le seul, que le meilleurs moyen de ne pas payer de stationnement c'est de se garer sous un panneau de stationnement interdit, autorisé complaisamment par Mr le Maire fort du courrier qu'il m'a fait parvenir.

Le stationnement sous panneau d'interdiction est une institution briançonnaise, non que je sois avide de faire rentrer des finances de PV dans les caisses (je ne suis pas client municipal), mais juste pour constater que dégradations et stationnements interdits ne sont pas incompatibles.

  

Petite revue de presse 28 06 2017

Le souci est ailleurs.

Je suis très touché de l'importance qu'accorde la municipalité à tous ce qui touche l'inutile.

Cette passerelle très couteuse pour les administrés qui ne l'utilisent pas, semble avoir la même importance que la garage à vélos de la gare qui est vide 364 jours sur 365.

La vidéosurveillance, unique à Briançon, semble ne pas être de grande utilité. Les neuneus débiles en mal de distraction il y en aura toujours, surtout depuis que les baffes sur la gueule ont désertés les commissariats pour ne pas brutaliser ceux qui brutalisent sous toutes les formes. Une bonne branlée ça remet les idées en place et c'est plus utile qu'un sermon de magistrat peureux.

Ces dépenses superflues et parfaitement inutiles on aurait préféré les voir investies ailleurs, pour sécuriser le bas de la chaussée par exemple, ou réglementer la circulation de cette même chaussée aux heures scolaires, histoire de protéger un peu les petits poumons de nos enfants et petits enfants qui respirent profondément, inclinaison de rue oblige, les gaz d'échappement de redémarrage des véhicules à l'ascension interrompue par ceux qui sont chargé de les canaliser.

A la limite on pourrait déposer une plainte pour mise en danger de la vie des enfants par ingestions de gaz nocifs pouvant entrainer des cancers.

Mais pour ça il faut des parents responsables qui ont des couilles, donc pas ceux qui font la queue pendant trente minutes tous les jours pour déposer, à la porte de la classe, ces pauvres petits qui en respirent encore plus que les piétons, l'intérieur des véhicules ayant cette particularité de canaliser les gaz d'échappement. 

Mais bon, si on fume dans le véhicule ça camoufle.

 

Petite revue de presse 28 06 2017
Petite revue de presse 28 06 2017

Le patrimoine.

Un vieux gargouillard briançonnais s'émeut de la dégradation de la collégiale.

On peut le comprendre.

Entre ce tableau des années 1960 et la photo du jour on constate en effet des changements, ou plutôt des disparitions.

Les anges, deux tableaux de grande taille et le tabernacle ouvragé.

En 1960 je n'avais que 10 ans, je trainais dans les rues de Paris comme tous les titis parisiens de cette époque, donc je n'avais pas souci du patrimoine, même si ça me prendra de bonne heure.

Toutefois, depuis six ans je signale à ce même patrimoine, situé sous le porche du Grand Colombier, qu'un des tableaux du chemin de croix est perforé. 

J'y suis allé deux fois au service du patrimoine et j'ai également fait deux pages sur mon blog.

Je n'y vais plus, on me regarde comme si j'étais une merde et avec un certain dédain, c'est très touristique comme attitude. Il est vrai que je ne suis pas très fréquentable.

Cependant, ces gens, avisés, ne se sont même pas déplacés pour constater, pourtant c'est le patrimoine classé à l'UNESCO, dont un élu est responsable d'ailleurs. Je ne suis pas le seul à aller à la Collégiale.

Je veux bien que socialisme et œcuménisme ne soient pas compatibles mais quand ça concerne le patrimoine il y a des obligations à suivre.

 

Petite revue de presse 28 06 2017
Petite revue de presse 28 06 2017

Pour adoucir cette page.

Deux photos de celles que j'ai prises ce matin.

Vous les retrouverez sur le site http://briancon-vauban.com/ avec bien d'autres.

 

Petite revue de presse 28 06 2017

Ce samedimanche. (Ou week-end)

N'oubliez pas la fête médiévale.

Venez nombreux, tout n'est pas sombre à Briançon.

 

Petite revue de presse 28 06 2017

Autosatisfaction.

J'ai un défaut, je m'aime bien.

Bon, d'accord, je suis le seul mais ça n'a pas d'importance.

Alors, ayant eu quelques retours de mes livres, dont des compliments et des encouragements, étant rentré dans le cercle des écrivains, même si je n'écris que des conneries - bien que j'ai deux romans en préparation - beaucoup me considèrent maintenant comme tel.

Très instable, changeant très souvent de domicile, j'ai fait faire des cartes de visite ne mentionnant pas cette dernière, j'ai juste précisé ma dernière occupation.

Comme j'envisage finir mes jours là où je suis né, à Paris donc, je n'emmerderai plus bien longtemps les minables locaux qui se prennent pour des élites, les élites ayant conscience que les autres, donc les administrés, comptent aussi.

Mais comme j'aime cette ville qui hélas se dégrade, j'égaye donc ma carte d'un paysage local.

Que ça ne plaise pas à certains, je n'en n'ai strictement rien à foutre.

Putain je n'en peux plus tellement je m'admire.

Bonne soirée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog, inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

Publié dans Briançon et politique

Commenter cet article