Arnaque d'Etat avec effet rétroactif

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

L'avantage d'un monopole d'Etat c'est de pouvoir puiser sans vergogne dans toutes les possibilités financières qui viendrait à enrichir cet Etat.

 

Arnaque d'Etat avec effet rétroactif

Beaucoup de monde l'a reçue.

Ces factures anciennes, revalorisées avec effet rétroactif, c'est du vrai beurre pour un Etat en faillite.

J'ai réalisé aussitôt que Mr Macron, devenu président de la République, était, dans ce laps de temps, ministre des finances et de l'industrie (entre autres) de Aout 2014 à Août 2016.

Coincidence ?

Pas sûr. Ce qu'on peut retenir aussi c'est qu'EDF a de graves dysfonctionnement à Flamanville depuis quatre ans, entre les défauts de conception, les devis multipliés par trois, les remplacements d'appareillages au dernier moment, et l'énorme problème de la cuve du réacteur nucléaire qui n'est pas assez épaisse. Rien que pour changer cette dernière, mise en place et enchâssée dans le béton alors que le problème était connu, va couter près d'un demi milliard d'Euros, un défaut qui serait imputable à Creusot-Loire, du moins pour les responsables EDF.

Quand on est ministre de deux portefeuilles qui englobent finances et industrie on est forcément responsable des deux, pour que l'industrie fasse fonctionner les finances il faut que les finances suivent l'industrie, même si le suicide financier est au bout de la route.

 

Arnaque d'Etat avec effet rétroactif

AREVA et ses pharaoniques dépassement de budget.

Les sommes déficitaires dès 2015, à cause d'une mauvaise gestion et de prise d'intérêts que les médias ont soigneusement occulté, se situent déjà au-delà du milliard d'Euros, de quoi construire un porte avion nucléaire.

Cette cuve, au coût astronomique, est déficiente dès son arrivée à Flamanville, pourtant, les ingénieurs informés persistent à la mettre en place avec force engins de levage et monstrueux bétonnage.

Ce qui fait qu'il faut tout casser pour ressortir cette cuve déficiente qui sera "jetée" pour être remplacée par une autre conforme, du moins espérons-le.

Inutile de décrire l'ampleur du chantier, avec dégagement des gravas de béton, plusieurs milliers de tonne, la noria des camions pour emmener ce béton gâché et en ramener du frais pour un autre enfouissement de la future nouvelle cuve. Sans comter les retards  qui génèrent des frais d'intérêts de retard.

Coût envisagé environ un milliard d'Euros, coût final encore inconnu mais on peut multiplier par deux.

L'argent du contribuable, ne pouvant tout couvrir, il faut recourir à des expédients hors normes.

L'Etat, étant l'actionnaire majoritaire d'EDF (C'est plus compliqué mais je simplifie), ne peut que poursuivre dans les dépenses, arrêter un projet arrivé à ce stade couterait plus cher que sa poursuite, un retour en arrière n'est plus possible à ce stade.

 

Arnaque d'Etat avec effet rétroactif
Arnaque d'Etat avec effet rétroactif
Arnaque d'Etat avec effet rétroactif

Environ 30 millions d'abonnés.

Auxquels on demande de mettre la main à la poche pour régler une surfacturation avec effet rétroactif sur la période de Août 2014 à Juin 2016, comme par hasard en plein mandat Macron à son ministère de l'économie.

C'est donc à sa demande que sera étudié, puis accepté, l'effet rétroactif de complément de facture, pour se faire il suffit que l'Etat, qui a tout pouvoir, s'autorise à justifier cette surfacturation.

Ne pouvant plus "pomper" dans les taxes carburant, qui représentent 78% du prix payé à la distribution, nos chers gouvernants profitent donc du monopole d'Etat pour imposer une taxe déguisée.

Je suis un de ceux qui payent le moins, je suis très attentif à mes dépenses d'énergie et n'utilise ces dernieres que dans la limite de l'indispensable.

La majorité des foyers n'ont pas cette chance, on peut estimer à environ 150 Euros de "rattrapage" par foyer clients EDF (sans compter l'industrie), soit 4 450 000 000 d'Euros (quatre milliards quatre cent cinquante millions d'euros.

Si on déduit les frais de procédure et de dossier, on enlève 1 million d'Euros, dérisoire par rapport à la manne considérable que ces petites factures vicieuses rapportent.

Si le fonctionnement de l'Etat qui vient d'être mis en place est de la même lignée, on n'a pas fini de se faire du souci.

Et puis on remarquera que ces factures n'ont été émises qu'après les élections, pas mal de monde aurait fait le rapprochement entre la présence du ministre Macron aux finances et à l'industrie avec ces décisions digne d'un banquier avisé, ce qu'il est d'abord et avant tout.

Ce coup d'essai n'est que le premier, un banquier ne manque pas de ressource pour faire renter de l'argent, je sens que les mois à venir vont être difficiles pour les populations imposables, très difficiles.

Vous avez voté ?

Vous en vouliez ?

Et bien vous allez être servi, parce que je n'ai jamais vu un banquier travailler pour un peuple.

C'est aussi pourquoi le MEDEF se démène pour que la majorité législatives soit macroniste, la porte ouverte à un retour aux heures les plus sombres de l'exploitation d'un peuple.

L'actuel Premier Ministre avance le spectre de la peur du retour à la quatrième République, il ne réalise même pas qu'il en est le nouveau chef et qu'il fonctionne comme tel, on va fonctionner exactement de la même façon.

Evidemment, pour les moins de cinquante ans la quatrième c'est de l'histoire ancienne, sauf que la France s'est écroulée à cause d'un fonctionnement identique, monter un parti pour fustiger et éliminer les autres c'est de la haute voltige politique.

Avec des syndicats devenus inutiles - mais subventionnés par nos impôts pour qu'ils ferment leur gueule - et un peuple pris à la gorge par ses dettes, je ne doute pas un instant que la population de remplacement, qui est arrivée et qui arrive toujours chaque jour - plus personne n'en parle - est l'objectif prioritaire du grand patronat afin de débaucher des français couteux pour embaucher des esclaves noirs qu'on fait venir d'Afrique afin de leur donner la même charge de travail pour un salaire nettement inférieur.

Il suffit juste d'attendre, les français viennent de nommer à leur tête le bourreau qui va faire tomber les leurs.

Ce n'est pas pour rien qu'un secrétaire d'Etat d'origine étrangère est devenu responsable du numérique afin de s'octroyer ce dernier à des fins de censure et d'hégémonie. La surveillance par le numérique, puis l'épuration, façon Himmler, afin d'éliminer tout ce qui va faire de l'ombre à Macron, c'est gros comme une cathédrale. 

L'heure est grave, elle va être catastrophique, les français viennent de se lier les mains et les pieds pour cinq ans au moins, peut-être plus si le nouveau président s'aventure à se procurer tous les pouvoir et rester le temps qui lui plaira, ça s'appellera une dictature. 

Il en a l'étoffe, la vindicte et maintenant les pouvoirs.

Qui est le plus dangereux, le FN qui veut préserver le peuple de France ou le banquier européen qui veut s'en servir ?

A très bientôt pour autre chose.

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog, inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

 

Publié dans Politique française

Commenter cet article

Frédéric.D 23/05/2017 10:23

Bonjour François,
Un bon moment que je ne suis pas venu lire votre blog car j'ai plus urgent, et là vous me faites cette belle surprise ! Merci pour l'info, j'espère que la facture ne sera pas trop salée pour nous.
Quant a Mr le Président de la République et son Ministère, nous verrons si l'État de la France s'est amélioré durant son quinquennat puisqu'il veut aller vite dit-il, et si rien ne s'est arrangé je pense que les Français auront compris qui voter pour 2022 .. Quoique, d'ici là, peut-être qu'un nouveau parti politique aura vu le jour pour convaincre les Français de voter pour lui et ainsi toujours éviter "la Bête immonde".
Observons, et nous verrons bien... au point ou nous en sommes.
Frédéric.D
Bien à vous.

francois.ihuel15.over-blog.fr 23/05/2017 18:24

Et puis à Briançon c'est EDSB, donc pas de surfacturation. Du moins pour le moment, ce genre d'idée c'est toujours bon à prendre

francois.ihuel15.over-blog.fr 23/05/2017 10:40

La bête immonde est en place, elle s'appelle démocratie fantaisiste à la française