Nos tables, nos prix. n° 1

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Sauf empêchement je ferai, de temps en temps, une petite comparaison des produits qu'on nous propose.

Et ceux qu'on nous impose, ça dépend de l'épaisseur du porte-monnaie.

 

Nos tables, nos prix. n° 1

Sur You-Tube.

Je regarde des documentaires, surtout ceux concernant notre vie quotidienne.

Le dernier visionné concerne les arnaques de l'industrie alimentaire.

Je suis friand des jus de fruits, surtout mon verre de jus d'orange du matin, j'ai donc vérifié ce que je consomme, l'apprentissage se faisant tous les jours à n'importe quel âge.

Je n'avais pas réellement fait attention à l'apport nutritionnel ni vitaminique de ce produit de grande consommation, c'est en découvrant les différentes façons de presser les fruits que j'ai vérifié sur celui que je prend habituellement.

JAFADEN, bouteille de droite sur la photo, produit israélien conditionné en France, du moins le suppose-t-on, certainement du concentré de jus d'orange reconditionné en France en y ajoutant de l'eau mais en perdant une quantité non négligeable de calories et de vitamines.

Raison pour laquelle il est indiqué "naturellement source de vitamines C, donc pauvre de ces vitamines dissoutes par la chauffe que nécessite la concentration du produit, ce qui oblige les industriels à en rajouter chimiquement, de ce jus il ne reste plus grand chose de naturel en dehors du gout et de la couleur.

A 1,59 Euro le litre on ne peut exiger mieux, donc un produit à l'origine douteuse puisque rien n'indique la provenance des fruits à destination d'une population pas très argentée, pauvre en vitamine C le conditionneur en rajoute.
 

Nos tables, nos prix. n° 1

Jus d'orange (ou d'oranges partant du principe qu'il en faut plusieurs)

TROPICANA, produit brésilien, conditionné en Belgique, donc par des moyens autres qu'en France et sous des critères différents bien que conformes aux normes européennes.

Pas de rajout de vitamines, le produit garde celles d'origines moins l'inévitable perte naturelle dès que les fruits sont pressés, pasteurisé pour tenir le transport c'est nettement mieux que le précédent produit.

Les valeurs énergétiques sont nettement supérieures.

A 2,55 Euros le litre c'est évidemment moins à portée de certaines bourses, tout dépend comment on gère sa bourse mais ça ce sera une autre page en rapport avec les "déconnades" de François Fillon à propos de la modulation des dépenses, considérant que pour moduler des dépenses il faut d'abord avoir des recettes, ce qui semble lui échapper. 

De la même façon je prends des plats cuisinés Fleury Michon, pour moi le meilleurs dans le domaine, après c'est le restaurant, à condition que le restaurant soit aussi de bonne qualité et honnête. (Une autre page à venir également)

Par contre je bannis les produits "MARIE" qui sont, pour moi, de la vraie merde, pas chers bien sûr, histoire de faire comprendre à ceux qui sont désargentés que c'est çà ou rien.

Produits insipides gavés de sel et d'arômes dissimulateurs pour cacher la merde au chat, des quiches ne contenant pratiquement aucune charcuterie, une vague sauce trop salée, qui remplit la  barquette mais pas les estomacs, dans laquelle baignent deux petits lardons qui ne sont certainement pas les meilleurs morceaux d'une barde, surtout dans la valeur nutritionnelle.

Bref, je prends plus cher mais au moins j'en ai pour mon fric.

Bientôt d'autres comparaisons.

Bien entendu ces lignes n'engagent que moi, mais j'ai constaté que c'est largement partagé dans mon entourage.

A bientôt pour autre chose. Bonne journée à tous et bon samedimanche. 

Post Scriptum : Samedimanche est une élucubration personnelle qui remplace Week-End mais qui veut dire la même chose, mon rejet naturel de tout ce qui vient contrer la si riche langue française, détruite par la mondialisation et quelques Ministres ignares qui devraient s'imposer ce qu'ils évitent.

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog, inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

Publié dans Société

Commenter cet article