La troisième, reprise

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

On rallume des feux pas éteints.

Dans deux scoops distincts mais pas forcément éloignés. 

 

La troisième, reprise

Le pauvre Fillon.

Qui n'arrive même pas à économiser malgré plus de 20 000 Euros de revenus mensuels, il est obligé de moduler ses consommations ? Un nouveau pauvre riche victime de la politique qu'il a pourtant orchestré durant cinq ans.

Ce cynisme agressif vers la pauvreté des populations c'est une insulte au peuple, sait-il au moins ce que c'est qu'une fin de mois, sait-il ce que c'est que de n'avoir pas à manger Non, pardon, de n'avoir rien à manger, ce qui est pire.

Y-a-t-il un seul de ces hypocrites politiques qui a une seule fois manqué de nourriture, savent-ils ce que c'est que de ne pas avoir besoin de mettre la table parce qu'il n'y a rien à manger.

Savent-ils ce que c'est qu'un frigo vide, un buffet vide, un porte-monnaie vide !

Savent-ils ce que c'est que de mettre des chaussettes trouées, de planquer l'usure de ses fringues, de ne pouvoir acheter un jouet pour son enfant, de n'avoir pas de quoi payer l'eau, l'électricité, le chauffage.

Je suis écoeuré de ces phrases creuses, ineptes, indigne d'un homme qui veut gérer le pays, c'est une honte de ne serait-ce que prononcer de telles phrases.

L'augmentation incessante des taxes, des PV, des impôts, des prélèvements obligatoires à la source, des péages, des stationnements payants, etc. la diminution incessante du pouvoir d'achat des populations modestes, elles aussi en augmentation, détruisent la société et le pays. Ils n'ont même pas la pudeur, ces nantis voleurs du peuple et profiteurs, de laisser leurs illusions à ceux qui espéraient encore.

Il me dégoute Fillon, c'est un pauvre type, il rallume les conflits sociétaire même pas éteints. 

      

La troisième, reprise
La troisième, reprise

Les tensions internationales.

Frapper un pays sans preuve, attaquer sournoisement comme c'est leur habitude (Irak, Afghanistan) les USA ont un énorme potentiel militaire à écouler, les usines d'armement qui freinent la production c'est aussi freiner l'économie interne, c'est aussi créer du chômage donc du mécontentement.

Le prétexte est futile et déjà utilisé, le conseil de sécurité de l'ONU est devenu un cirque de marionnettes agitées par le sionisme américain.

Même pas attendre et s'assurer de savoir si les victimes des explosions chimiques ont pour origine des tirs ou des dépôts de la rébellion qui entasse de l'armement fourni par l'occident.

La Russie et la Chine ne sont pas d'humeur à accepter cette fausse évidence, une bonne partie des populations d'Europe non plus.

La guerre c'est la relance de l'économie, qu'ils la fassent chez eux, avant que d'autres ne la leur apporte, à vouloir trop on récolte beaucoup.

La réaction épidermique trop hâtive de Trump c'est un signe de grande instabilité, pour diriger un pays il faut garder la tête froide sauf si les intérêts priment.

Ils le veulent le feu mondial les "ricains", ils vont l'avoir mais je ne suis pas sûr qu'ils en sortent glorieux.

Et notre loukoum, notre guignol national prêt à faire semblant de prendre la porte en attendant l'élection de son poulain Macron, vient jouer les chefs de guerre avec une armée en déconfiture, une marine en dessous de tout et une aviation cloué au sol faute de finances et d'entretien de nos armées.
 

La troisième, reprise

Une version plus réaliste.

Il va y avoir pas mal d'explications à donner, je doute que le monde entier accepte cette désinvolture et ces attaques insensées.

Un gosse abandonné mort sur une plage avec une mise en scène savante à imposé aux populations d'Europe d'accepter une migration sans précédent malgré eux.

Des photos douteuses d'enfants morts, brandies en conseil et voilà le feu qui se déclenche.

Mais entre quelles mains a-t-on confié le monde ?

La suite dans quelques jours.

Bonne journée à tous.

 

Commenter cet article