A vous de juger

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Mon article "Ce qui va arriver"

En rubrique "commentaires" j'ai reçu un déroulement bien développé mais qui m'interroge.

Le voici à la suite.

 

 
Nous approchons à grands pas du 23 avril prochain, 1er tour de l'élection présidentielle .

Chacun de nous réalise l'importance de ce moment que j'ai eu envie de venir partager un instant avec vous.

Je précise tout de suite que je n'appartiens à aucune formation politique. Après 35 ans de vie professionnelle dans le public à des postes de responsabilité, je suis resté sensible aux événements démocratiques de mon pays. Je ne suis sympathisant que des valeurs d’humanisme, de tolérance, d'altruisme, et d'harmonie, essayant de mettre en lumière la notion d’intérêt général . A l'inverse , je reste » inféodé » à l'idéologie, au sectarisme, à toutes pression partisane, d'où qu'elle émane.

Si nous faisons le constat de la situation actuelle de notre pays, nous ne pouvons que nous rendre compte que celle-ci est très dégradée :

– domaine social : nous avons toujours et encore plus de pauvres

– de l'enseignement : nous sommes les tout derniers de la classe européenne.

– de l'économie : nous avons un taux record de chômeurs

– commercial et financier ; une balance commerciale très déficitaire. Une dette
exorbitante de + de 2000 milliards d'€.soit plus de 90% de notre PIB ( capacité de
ressources)

– artistique : Berlin et Londres sont aujourd'hui devant Paris ( concerts de qualité en
diminution ...De nombreux artistes français « d' excellence ».. .. non aidés et peu
reconnus... ) .

– A peu prés tous les clignotants sont au rouge.

La question essentielle qui se pose donc aujourd’hui est la suivante :

Allons-nous encore continuer ainsi cette « descente aux enfers » ?

L'un des tous premiers dangers qui menace de voir « imploser » notre démocratie est celui lié à notre niveau « pharaonique » de notre dette. Nous sommes aujourd'hui en situation inédite avec - à tout moment - le risque d'un relèvement des taux d'emprunt de l’État, qui est comme une épée de Damoclès au dessus de nos propres comptes d'épargne...et donc de notre pouvoir d'achat qui viendrait alors à s’effondrer.. Une situation financière saine – ainsi que l'on fait par ex les Allemands, est la seule façon de retrouver une légitimité nationale, une crédibilité Européenne, une capacité de faire...pour les plus démunis et les handicapés...N'oublions pas en effet : « avec rien, on ne fait rien » . Le tabou de « l'argent » qui reste bien français, nous a fait perdre la notion de responsabilité et de réalité.

En préalable, il est un autre point qui me tient à cœur, parce qu'il influence et conditionne profondément nos choix nos décisions. Je veux parler ici de nos institutions, du pouvoir politique en place et des médias.

Reportons nous à ce sujet à l'actualité « sur médiatisée » concernant le débat des présidentielles, réduit systématiquement par les médias au scoop « des affaires »... Il est possible que n'existe pas « un cabinet noir » à l’Élysée. Y en aurait-il un d'ailleurs, que cela serait improuvable. Et pourtant, l’analyse impartiale et pragmatique des faits, démontrent à l'évidence qu'une « opération anti-Fillon » ( FF) a bien été lancée - tel un missile destructeur – tout de suite après les primaires de la droite, c'est-à-dire au moment où FF a représenté une menace. ...Pour qui ?? ..Apportez vous même la réponse en vous inspirant de la méthode des investigations policières. : »A qui profite le crime ? »

Sont ici en cause plusieurs organes étatiques, dont le premier magistrat exécutif, et les médias qui ont relayé les informations ;

Que les choses soient claires. Mon propos ne vise pas à exonérer FF de ses fautes potentielles, lesquelles , si elles sont avérées, devront générer une peine. Il faux attendre pour cela que soit rendu le jugement. Le tribunal populaire et médiatique, qui a « jugé » et mit à terre l’intéressé a ignoré et donc foulé au pied le principe fondamental de droit qu'est la présomption d'innocence . De même, et ainsi que le relève E Dupont Moretti dans son ouvrage « Direct de droit », le tout aussi fondamental principe du secret de l'instruction est systématiquement bafoué, avec la connivence des services de justice, de police, et des médias. Tout cela rappelle curieusement les années de la Terreur (1793/94) qui ont envoyé à la guillotine plusieurs centaines de » citoyens » innocents.....ou coupable de ne pas être « de bons révolutionnaires ».. !!
« Il ne s'agit plus de punir les ennemis de la patrie, il faut les anéantir « déclarait le tribunal révolutionnaire de l'époque.

Il y a un faisceau de présomption - ou indices concordant - qui démontrent que FF est victime d'un coup à des fins de basses politique politicienne afin que ne se fasse pas l'alternance à droite. ( Soudaineté de l'information alors qu'elle était connue depuis des années, et pratiquée par quelques 100 autres députés ; soudaineté de l'auto- saisine du Parquet National Financier ( PNF) ; On peut aussi se demander pourquoi FF - politique en exercice dans diverses fonctions éminentes n'a jamais fait l'objet - en 35 ans de vie publique - du moindre soupçon, ni d'aucune mise en cause judiciaire ; ) Il y a donc autant de raisons - à priori – de croire en sa culpabilité qu'en son innocence . C'est le principe même de la présomption d'innocence. Et au nom de quoi repousser d'emblée l’hypothèse que soit rendu – dans quelques mois – un non-lieu pour les époux FF ?

S'agissant à présent d'un point capital touchant à la question de la moralité ou de la moralisation de la vie politique. Voici à peine quelque mois au lendemain de la primaire de la droite, 65 % de français souhaitaient l'alternance à droite, Le traitement médiatique « du coup » fait aussitôt «naître le « doute » ...dans nombre de têtes .les gens ne savent plus que faire à seulement quelques jours du 1er tour de scrutin. Cette situation nouvelle semble plutôt profiter à E. Macron EM.

Et pourtant :
– En quoi E Macron ( EM) est -il plus « blanc » que FF ? Mais ou sont donc passer les 3 millions d'€ qu'il aurait gagné chez Rothschild , que l’intéressé a déclaré avoir dépensé sans compter.... ce que personne ne croit, et dont on ne retrouve plus aucune trace....??

Curieux. !! Surprenant !! Ou sont donc passé le Canard et le ce très soi-disant » neutre » PNF ? EM est-il « ce magnifique chevalier tout blanc » que porte les médias , le protégé de F Hollande, de Bergé, patron du « monde » , d'accord avec tout le monde, et d'accord sur tout ?? Comme si cela était possible..?

– Le 1er lieutenant de EM - F Bayroud ( FB) - autre monsieur soi-disant « propre », préconise quant à lui la loi sur la moralisation de la vie politique . Savez-vous que FB - en 2014 - a employé 3 assistants parlementaire pour des fonctions au sein du Modem.. ?

.Savez-vous comment cela s'appelle ? Réponse : Ce sont des emplois fictifs. Mais , où sont donc encore passé le Canard et le PNF ? FB est-il ce politique moralisateur merveilleux , qu'il prétend être ? FB , après de longues année en politique, a pour seul résultat d'avoir crée le vide total autour de lui .Il n'a réussi à
subsister que grâce au coup de pouce d'Alain Juppé, maire de Bordeaux, qui l'a fait élire maire de Pau, mairie dont les Palois se plaignent de ne le voir d'ailleurs que très rarement .. !!!

– Il y a donc 2 poids 2 mesures à des fins de basse-politique politicienne. Ou est donc l'éthique et la morale dans tout cela ? Etc. etc...

Bien évidemment, cela ne veut pas dire que la vie politique française ne doit pas être profondément réformée et moralisée..Notons cependant qu'il ne faut pas non plus faire d’amalgame radical. J'ai personnellement connu des politiques parfaitement honnêtes et aimant sincèrement « la chose publique « . C'est indispensable pour exercer cette fonction très exposées.

Pourtant – à quelques jours seulement d'une échéance électorale capitale - nous devons nous déterminer. Le prochain scrutin du 23 avril nous laisse que peu de temps pour décider de l'avenir de notre pays et de nos enfants ; Il faut donc , selon moi , et dans un tel moment de désordres, privilégier le programme qui semble le mieux construit pour apporter des réponses aux graves problèmes qui sont les nôtres , aucun des porteurs des dits programmes ne pouvant prétendre – ainsi que démontré ci-dessus – être l »l'immaculée conception » !!

Voyons d'abord les propositions de B. Hamon.ou JL Mélachon. Construites sur des concepts idéologiques d'un autre temps – tout comme la théorie collectiviste de Marx qui conserve une grande valeur philosophique - ces programmes resteront du domaine du rêve , et de l'utopie.

Comme le disait le G. De Gaulle, : « Il n'est de politiques qui vaillent hors des réalités » .

S'agissant du programme au FN, J'ai de la peine à faire une analyse objective qui permette de croire que les propositions FN sont une solution aux problèmes de notre pays. Là encore, celles-ci me semblent plus relever du sectarisme , avec des approches irréalistes, voire dangereuses.

Les gens qui disent voter M.Le Pen votent par « dépit » ;..rejetant en bloc le monde de la politique, se laissant ainsi complètement « piéger » par le discours totalitaire et mensonger d'une candidate qui se dit « hors du système »... Ce qui est faux. . C'est d'ailleurs ce que les Le Pen ont toujours fait.. !!..( Députés Européens avec tous les avantages qu'ils en ont retiré depuis des années...ils tirent à boulets rouges sur l'Europe... ?? ). J'assume donc de dire que voter Le Pen est l'affirmation d'une méconnaissance profonde de la vie réelle de notre pays. Méconnaître est irresponsable dans la situation gravissime de notre pays.

Je ne vois pas non plus en l'offre de Emmanuel Macron ( EM) , lequel, au plan de son cursus politique, ne me convainc pas. Jamais élu,, on le voit mal être confronté aux difficiles « combats » tant internes, qu’internationaux ; Trop « frêle» manquant « d'épaisseur ». Son programme appréhende beaucoup de questions qui sont résolues par « leur contraire » !! ;...Cela rappelle beaucoup la quadrature du cercle.. ou à la théorie de l'eau tiède qui restera toujours entre le chaud et le froid.. ?? C'est exactement ainsi que F.Hollande.a trompé les Français en 2012 . Face à un malade qui ne va pas bien, il faut une véritable thérapie à notre pays, c'est-à dire de vraies réformes. ( EM ) me fait l'effet d'un opportunisme politicien, certes très habile, mais en trompe l’œil . 

Alors en effet, je pense que seules les propositions de FF sont crédibles. Elles sont sérieuses, étayées, travaillées. Certes, face à une crise française d'ampleur, les remèdes proposés sont parfois « purgatifs »...Cela prouve leur honnêteté et leurs sincérité. Elles ont une cohérence , une inter-dépendance . Elles ont le souci de leur financement.Elles embrassent tous les domaines de la vie sociétale. Elles trouvent leur logique dans une économie ouverte vers l'Europe et le monde extérieur.Elles veulent affirmer une diplomatie d'ouverture internationale.
Pourtant – à mon tour – j'ai un doute. Dans l’hypothèse d'une élection de FF, pourra-t-il mettre en œuvre les réformes préposées ? Ne va-t-on pas voir aussitôt le peuple descendre dans la rue ? En d'autres termes, notre pays est-il réformable ?

C'est une véritable question qui nous conduit à réfléchir à la réorganisation constitutionnelle de notre république laquelle se trouve paralysée par ce que j'appellerai « la sclérose idéologique d'une pensée unique .. ».que l'on retrouve aujourd'hui dans toutes les sphères administratives, politiques , judiciaires, et médiatique de notre pays. Cette « pensée unique » est à gauche depuis 68 . Elle est surtout « de gauche »... de cette gauche tellement sectaire qu’elle n'existe même plus nulle part ailleurs dans le monde... !! ( Ex URSS ; Chine ) Elle est profondément « inoculée » dans 'la conscience collective de nos concitoyens qui n'ont en pas le plus souvent conscience.
 
Remarquons objectivement que ces observations – idéologiquement parlant – seraient de la même façon formulées, s'il était fait le même constat d'une pensée « unique de droite ».

Ainsi donc :

Seule une véritable alternance qualitativement fondée sur l’intérêt général nous semble la voie la plus adaptée à une véritable démocratie.

Cela n'est surtout pas à confondre avec les pseudo-propositions de EM., lesquelles ont le méritent d'afficher une telle ambition...mais dont le contenu réel est inconsistant et trop opportuniste.

Merci à tous ceux et toutes celles qui auront pris le temps de me lire jusqu'au bout..J'espère leur avoir apporté des éléments de nature à nourrir leur propre réflexion qui fondera la décision et leur choix.
 
A vous de juger

Je fais réponse.

Mais en ayant d'autres repères et une autre optique.

Le déroulement est très intéressant et, en effet, il n'y a pas beaucoup d'alternatives pour sortir le pays du chaos actuel, puisqu'il faut bien réaliser que c'est le chaos.

Les causes ne sont plus à démontrer ni à prouver, le climat social est la réponse.

Toutefois, je prends quand même en compte un objectif préférentiel visé, c'est un des plus lucide et effectivement le plus opportuniste mais j'hésite sur la position à tenir.

Je veux bien qu'on puisse avoir des préférences et qu'on puisse, même sans y être attaché, naviguer pour un navire plutôt qu'un autre.

Sur le fond et le principe ce texte, certes long mais bien développé, tient bien la route, cependant je constate quand même certaines approches un peu trop tendancielles dans le détail comportemental, dire que le FN est dangereux relève de la fiction, on a effectivement eu l'occasion de constater le travail fait - ou pas fait - de la plupart des candidats, mais avancer que le danger réside dans ce qu'on ne connait pas, donc qu'on a jamais essayé, semble refléter une crainte injustifiée.

Si Marine Le Pen travaillait de concert avec François Fillon je pense que le résultat serait grandiose, et dans le bon sens.

Mais voilà, quand on parle du loup sans l'avoir jamais vu et quand on dit qu'il mord sans qu'il n'y ait de mordu je ne peux m'empêcher de penser que même en dehors de toute préséance partisane il y a un virage certain vers un candidat dit.

Je ne sais pas ce que va donner le premier tour, le capharnaüm indescriptible généré par les incessantes attaques émanentes du PS en place trouble plus d'un esprit, bien malin ceux qui suivent sans faillir.

La multiplication des candidats va déjà détruire le principe démocratique, un scrutin proportionnel serait, là, le plus à même de refléter le vrai paysage politique français mais ça dessert ceux qui ne font de la politique que pour le profit.

Ce texte semble plus s'insurger des méthodes déviantes d'une certaine magistrature que de cerner le fond du climat politique, on ne fait plus campagne pour élire quelqu'un apte à remettre la France sur les rails mais des campagnes diverses qui n'ont de but que de démolir un adversaire, ce n'est plus une campagne pour une présidentielle c'est un combat de coqs qui veulent en découdre en prenant les français à témoins.

A la limite c'est écoeurant et donne envie de vomir.

Il est presque probable que le résultat final sera loin d'être celui qui convient.

Si c'est Fillon qui passe, se sera une attaque en règle de la gauche débridée. Voter Fillon c'est une solidité dans la continuité.

Si c'est Le Pen qui passe, ce sera le déchainement de l'extrême gauche qui mettra le feu partout pour déstabiliser l'Etat et mettre la France en état de guerre. Voter Le Pen n'est pas un refuge, c'est un espoir.

Si c'est Macron qui passe, l'appareil d'Etat qui musèle la population sera renforcé pour détruire toute forme de contestation, légitime ou pas. Voter Macron c'est tirer un chèque en blanc, il saura vite y mettre la somme.

Si c'est Mélanchon qui passe, dans pas une année il y aura une épuration totale digne des plus sombres heures de l'URSS de Staline. Voter Mélanchon c'est créer des conflits et des milices d'Etat, d'ailleurs il ne s'en cache pas.

Si c'est Hamon qui passe, la politique suicidaire actuelle continuera en défavorisant le peuple au profit de l'étranger. Voter Hamon c'est revoter Hollande.

Mon opinion personnelle est que ; il est indéniable que seuls Fillon et Le Pen sont aptes à remettre la France debout, juste que les antagonismes font qu'une politique commune des deux est quasi impossible.

Ils ne l'ont pas compris pour des questions d'étique, les adversaires se complaisent dans les exemples du passé n'ayant pas d'exemple de l'avenir à proposer.

Quand on aura compris que le nazisme est mort avec Hitler et quand on aura compris qu'il faut cesser de se lamenter au nom de la shoah alors peut-être qu'on arrivera à travailler.

Moi-même j'ai du mal à situer mon choix, alors qu'en est-il de ceux, les plus nombreux, qui ne savent même pas faire la différence.

Une refonte des institutions devient indispensable, un épurement dans la magistrature aussi.

Quand aux médias quand on cessera de les sur-financer pour servir un maitre le vrai journalisme renaitra.

En finalité, ce seront les législatives qui vont déterminer la politique à venir, la France devient ingouvernable.

Pour conclure ; chacun se repère à son propre fonctionnement, chaque texte est donc la résurgence d'une idéologie propre, pour ceux qui ont arrêté leur position cette lecture ne changera rien, pour ceux qui n'ont pas de position, ce sera le plus beau parleur qui emportera leur voix.

A vous de juger.

Bonne soirée à tous.

 

Publié dans Politique française

Commenter cet article

Frédéric 20/04/2017 17:34

Bonjour François,
Comment ça va depuis le temps ?
Mélanchon comparé à Staline ? C'est pas un peu fort de café ça ?
Et d'accord avec vous sur tous les points en général à cette réponse et particulièrement sur le point qui concerne le FN ... Il est important de le rappeler encore et encore ... Je vois que vous avez (encore !! ?) choppé une saloperie alors soignez-vous vite, il faut-être en pleine forme pour le premier tour ... lol ...
Au fait, en ce moment je suis pas mal occupé mais j'arrive à bouquiner... vous savez quoi ?
A bientôt, peut-être pour ma critique ...
Au plaisir François,
Frédéric-D.

francois.ihuel15.over-blog.fr 20/04/2017 19:50

Bof, Staline était un trouillard, un tyran qui a eut de la chance, j'ai lu beaucoup sur lui, c'est captivant.
Allez voter ? j'irai sur une civière s'il le faut.
Ma laryngite me cloue à la maison, dans un sens ce n'est pas plus mal, j'écris.
A très bientôt