Règlementation lituanienne

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

La France, ce beau pays où tout est permis.

 

Règlementation lituanienne

Un "semi" dans la chaussée.

Cette rue de la République à 12% de pente.

Toutefois, aucun panneau ne limite l'accès à cette Chaussée qui est le théâtre de bien des bizarreries.

Dans le doute je me suis rapproché.

 

Règlementation lituanienne

Du moins, j'ai essayé.

Il monte fort le bonhomme.

Limitée à 30 km/h cette rue est pénible à monter, soit on monte en première en faisant "gueuler" le moteur, donc pollutions et nuisances sonores, soit on monte en seconde en sous-régime et on pollue également avec des gaz d'échappement non brulés, mais ça, ça échappe à ceux qui ne s'échappent pas des incongruités environnementales. 

Donc, ce camion de 42 tonnes monte à au moins 50.

Moi aussi donc pour la raison précédente, mais comme nous sommes des milliers chaque jour ça passe inaperçu.

 

Règlementation lituanienne

Dubitatif....

....je ne parviens à le rejoindre qu'au Champ de Mars.

Lituanie ! Sauf erreur c'est un pays de la communauté européenne depuis 2004, la réglementation des transports s'applique donc à ses ressortissants.

 

Règlementation lituanienne

Il a des chevaux.

J'ai du mal à le suivre en respectant la réglementation locale, même si elle est guignolesque, puisqu'inutile, je m'efforce de la respecter.

 

Règlementation lituanienne

Pas de chaine.

Troisième infraction si on tient compte que le centre ville de Briançon est limité. (Je vérifierai)

Equipements spéciaux obligatoire au plus de 3,5 T, il neige dans le col.

 

Règlementation lituanienne

C'est marqué dessus.

Comme le Port Salut.

Mais en français.

 

Règlementation lituanienne

La aussi.

Toujours en français.

Ce qui laisserait supposer que les chauffeurs étrangers en soient dispensés, la réglementation n'étant déjà pas respectée par les populations du pays.

 

Règlementation lituanienne

Il va bien en Italie.

Donc passe par le poste frontière où il y a un dispositif policier conséquent vu l'état d'urgence.

Je ne vais pas le suivre, je serais navré d'écrire ce qui ne plairait pas.

Ces permanentes infractions, qu'on remarque par plusieurs centaines chaque jour, sont une des causes de la page qui sortira ce soir.

A très bientôt donc.

 

 

Publié dans Société

Commenter cet article

Frédéric 09/02/2017 10:50

Bonjour François,
Et encore un ! On ne les compte plus ... Quand vous tenez quelque chose vous ! Le moins que l'on puisse dire (c'est un PLUS) c'est que vous allez jusqu'au bout ... Encore un peu vous étiez capable de le suivre en Italie ... Enfin, j'ose espérer que la police à la frontière lui aura collé une belle contredanse ... comment ça "en rêve" ?
Je vois votre livre en reflet dans le pare brise, ça peut aller, discrète la publicité ... En attendant, je l'ai commander qu'il ne devrait pas tarder à arriver ... ça va me changer les idées.
A ce soir pour vous lire.
Cordialement.

francois.ihuel15.over-blog.fr 09/02/2017 11:13

Règlementation lituanienne
Non, je ne vais pas pousser le vice jusque là et puis ce n'est pas de mon ressort, je me dis juste qu'il est plus facile de verbaliser un non port de ceinture de sécurité envers un contrevenant solvable que de faire de la prévention en instruisant ces étrangers qui mettent la vie des autres en péril, c'est moins juteux puisque l'Etat français a transformé les forces de l'ordre en percepteurs d'impôts, indirects et tellement lucratifs.
Le but ce n'est pas qu'il prenne un PV (Qu'il ne paiera pas d'ailleurs) mais que les autorités prennent conscience que la réglementation qu'elles mettent en place doit servir à autre chose que de dépenser l'argent public en infrastructures réglementaires inutiles bien que couteuses.
Mon premier livre c'est un essai, fonction des retours je changerai de contexte ou perfectionnerai ce qui ne plairait pas.
La "PUB" dans le pare-brise c'est bien involontaire mais en effet, c'est bien vu.
Bien à vous.