Un coup en avant, un coup en arrière.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Difficile de cerner un personnage qui est aussi vassal des musulmans.

 

Comment savoir.

Un discours qui sonne juste mais sera-t-il suivi d'effet !

C'est la grande question, depuis des décennies que tous les hommes politiques, élus et nommés sans être élus, nous mènent en bateau on est en droit de douter de la sincérité de ceux qui se présentent comme les possesseurs de la solution.

Parce qu'en fin de compte la solution-réponse était avant la question, c'est à dire avant que les différents politiciens de tous bords, depuis la première élection de François Mitterand, ne se complaisent à être complaisants avec ce qui va à l'encontre de notre culture.

Le problème majeur c'est celui de la désagrégation des communautés qui ne sont pas de souche française par l'acceptation de cultures anti-culture.

La laïcité d'un pays ce n'est pas l'imposition d'une culture sur les autres mais l'acceptation de toutes les cultures par les cultures et le respect réciproque.

Trop tard, c'est du passé.

Comment savoir si la sincérité de ceux qui prétendent représenter la France en s'appuyant sur un mouvement politique sont sincères ou ne recherchent, comme depuis trop longtemps, que le confort politique qui enrichi et protège ?

J'avais des contacts avec certains d'eux, s'ils ne sont pas en capacité d'accepter la critique ou la controverse alors ils ne sont pas capables d'être élus, un représentant du peuple se doit d'écouter tout le monde, pas seulement quelques sympathisants qui, finalement, ne représentent rien d'autre qu'une autosatisfaction passagère histoire de passer à l'étape suivante.

De ces personnages j'en retiens deux locaux, Mr Gryzka qui ne daigne pas considérer ses semblables autre que pour sa propre satisfaction et Mr Murgiat qui ne donne plus signe depuis que j'ai émis des réserves sur son parcours à venir.

Ce n'est certainement pas de cette façon qu'on se répond de la totalité d'une population en considérant aussi que d'autres puissent être autrement. 

A suivre donc.

 

Publié dans Politique française

Commenter cet article