Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Chaque jour apporte sa petite touche de bizarre.

Sur la route, les bizarreries sont fréquentes, si fréquentes qu'elles sont devenues incontournables.

Au hasard de mes déplacements j'en relève certaines.

Des "cassoss" ou des criminels en puissances ?

Pour les premiers c'est insoluble, pour les second c'est un acte délibéré.

Il y a aussi des "professionnels" de la route, du moins se considérant comme tel.

 

Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!

Zone d'Activités Sud.

Briançon ce matin.

Les "cassoss".

Pour aller chercher du pain pas cuit et une tartelette pas plus cuite (Que j'ai laissé, on aurait dit un gant de toilette mouillé) chez "Marie Blachère", ou "Marie pas chère" ou "Marie trop chère" vu la dégradation de l'établissement ces derniers mois.

Un camion manoeuvre, je m'arrête pour le laisser finir sa manoeuvre, personne à ces heures et l'ayant vu au dernier moment je suis engagé sur la file de gauche.

D'un coup, en très peu de temps, 8 secondes exactement, une bombe arrive à fond de ballon face à moi, me fait des appels de phares agressifs en massacrant son klakson. 

Je vais pour reculer mais un autre arrive derrière, le camion termine sa manoeuvre, quelques secondes à attendre.

J'ai eut droit à mes insultes quotidiennes, dans ce cas de figure je facilite les choses, je ne les complique pas par un comportement agressif.

Ce gars a parcouru 250 mètres en 8 secondes dans un secteur limité à 30 km/h, soit plus de 110 km/h si on prend en compte son temps de freinage.

Pas mal pour un samedi matin, il commence la journée par de la haine cet automobiliste pressé.

Jeudi soir, conduisant mon car scolaire, je ramenait l'accompagnatrice des petits de Pramorel vers la Caisse d'Epargne, lieu de dépose, avant d'aller chercher mes collégiens de Vauban.

Au cisaillement, de l'Avenue de Provence avec l'Avenue du Général Barbot, je laisse passer les véhicules venant face à moi dans ce secteur, limité à 30 km/h pour seulement 2% des automobilistes.

Plus personne en face je m'engage, à gauche donc et coupe la route d'en face comme c'est l'usage dans ce secteur abandonné de l'équipement départemental et de la municipalité.

Arrive un gars en tenue de moniteur de ski du coin, appel de phares et aboiements que je n'entends pas mais que je perçois.

L'accompagnatrice est restée sidérée de ce comportement limite psychiatrique, ce gars arrivait dans un véhicule roulant à vive allure, au lieu de gentiment ralentir, le contexte routier du secteur ne permettant pas de tourner à gauche en toute sécurité.

Elle a constaté, comme moi, le faciès de dégénéré de ce "chauffeur" le visage défiguré par la haine routière, une maladie très grave de la société automobiliste et extrêmement contagieuse, surtout en soirée.   

 

Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!
Briançon, les "cassoss" de la route. Où alors !!!!!

Me rendant à "Les Alberts".

Les criminels de la route.

Je suis à 90 km/h au régulateur, depuis le début du Champ de Mars je suis talonné par un véhicule que je ne détermine pas, comme je suis un putain d'emmerdeur qui respecte les vitesses, donc classé dans la catégorie des anormaux de la route, il me colle au cul pour que j'aille plus vite.

C'est à dire l'exact contraire de ce qu'il faut faire dans ces conditions, la distance de sécurité réduite à néant.

Il me suit comme çà un bon moment, toujours collé au cul de ma voiture, jusqu'à cette fameuse mini ligne droite au droit de La Vachette, la piste d'accélération des cinglés de la route qui prennent de l'élan (Inutile à cause des virages) afin de monter le col du Montgenèvre. 

Il me double en montant sa vitesse à 120/125 km/h pour me faire une queue de poisson, le véhicule venant en face arrivant également assez fort.

Dans ce secteur qui comporte deux accès de La Vachette par la gauche dans ce sens de circulation, c'est une pratique dangereuse.

C'est là que je constate la raison sociale de ce très pressé, "Taxi Vallée" de serre-Chevalier, en 5 secondes il m'a doublé alors que je roule à 90 km/h en prenant le risque d'obliger le car qui arrive en face à ralentir, voire à freiner pour éviter la collision.

Ce malade a donc mis en danger son passager-client, moi-même, les passagers et le chauffeur du car qui arrive en face.

Par définition un chauffeur de taxi c'est un professionnel de la route, comment doivent être les autres !

Je marque sa raison sociale puisque de toutes les façon son comportement est remarquable à tous les niveaux, pas besoin de préciser donc ni de faire de la "délation" comme certains se complaisent à en tirer des conclusions hâtives, il se fait sa contre-publicité tout seul.

Je me demande, s'il lit mon blog ou s'il a échos de ma petite page, s'il ne me balancera pas volontairement un jour histoire de m'envoyer dans les décors, on dit aussi "représailles", parce que quand on se comporte comme un criminel de la route on est classé dans les criminels, donc potentiellement capable de provoquer un accident volontaire, c'est courant et parfois mortel.

Mais ! Ai-je l'autorisation d'en faire état ?

Non, c'est quand l'accident à eut lieu qu'on se lamente et qu'on cherche les causes et les responsabilités, jamais avant qu'il y ait des morts et des blessés, les journaux locaux en regorgent.

Je vais encore me faire mal voir et m'attirer les foudres de ceux qui se sentent concernés, je n'en ai rien à branler, j'ai des enfants, des petits enfants, des amis, je ne tolère pas que quelques abruti(e)s s'appropriant la route mettent en permanence leur vie en jeu.

Je suis vraiment une grosse pute de casse-couilles.

A bientôt pour une page "mes boulots".

Bonne journée à tous, bonne fin de semaine et gaffe sur la route, les fous sont de sortie.

     

Commenter cet article

Loulou 16/02/2017 01:29

Bonjour , il me semble que vous vous trompez sur plusieurs point, sur vos images on voit bien que le véhicule taxi était largement rabattu bien avant l arrive du bus, de plus il me semble aussi que prendre des photos en conduisant ou filmer doit être dangereux avec un GPS ou autre instrument, je pense aussi que de de parler de dépassement sans savoir les ou les raisons de son dépassement et faire passer les autres pour des salaud et montrer du doigt comme cela n est pas très correct, je suis ok avec le premier récit et le camion , à bon entendeur , au plaisir de vous croisez pour en parlez

francois.ihuel15.over-blog.fr 16/02/2017 06:01

Entre une vidéo et la réalité ça fait deux. D'une part je ne vise personne, comme précisé c'est marqué dessus comme le port salut. Les facteurs de vitesse et d'approche sont faussés sur des images, pour en causer il faut y être. Qui est dangereux ? Mon appareil fixe indépendant de mes mouvements ou ceux qui s'y trouvent accidentellement ? Je ne traite personne de salaud, ce qui ressort de vos lignes n'est que le reflet de la déduction que vous en faites, donc pour vous c'est un salaud. Les raisons de son dépassement lui appartiennent, si je le remarque c'est qu'il y a matière à être remarqué. Si je devais montrer du doigt tout ce que je vois d'anormal sur la route je passerai ma vie sur mon ordinateur. Je ne "publie" que ce qui me semble très excessif et évitable, donc une situation dangereuse pour les autres que j'avise de ces dangers, ce que vous semblez ne pas voir. Je me fous de la vitesse des autres, je ne suis pas des forces de l'ordre, il est si facile de dénoncer une situation sans en reconnaitre l'aberration. En ces périodes de laxisme généralisé, où il semble plus facile d'accepter l'évidence que de la combattre, mettre les autres en garde sur un danger potentiel est presque un "devoir", vous ne voyez qu'un véhicule et une situation que vous analysez sans l'avoir vécu. C'est hélas aussi ce qui entraine de tels abus dangereux pour les autres, parce qu'à travers mes rares "scoops" ce sont les autres que je mets en garde, pas celui qui se rend responsable d'une situation accidentogène que vous ne percevez même pas, et c'est dommage. Nous rencontrer ? Pourquoi pas mais je ne connais personne qui se nomme Loulou, désolé. Bien à vous, sur la route.

Frédéric 09/01/2017 01:58

Les fous sont de sortie ? oui et c'est tous les jours ! pas seulement ce jour là ... Et je le répète François, nous sommes deux à être des putes casse-couilles ...
Merci .

francois.ihuel15.over-blog.fr 09/01/2017 11:35

J'ai été interpelé verbalement pour cette page, par un de ceux qui se sentent concernés bien sûr, il m'a vertement dit que je n'avais pas à relever la vitesse des autres, en effet, ce n'est pas mon rôle mais je lui ai précisé que ce n'est pas la vitesse que je soulignais mais l'irresponsabilité flagrante de ceux qui sont "seuls au monde" sur la route et le comportement dangereux de certains, qui ne s'en rendent même pas compte, c'est surtout çà qui est grave. Merci du petit commentaire.