Ma petite revue de presse 01 12 2016

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

La route ça roule, ça s'enroule, ça défoule, ça déroule, ça coule, ça s'écoule, ça s'éboule et ça s'écroule. 

Ça fout les boules.

Ma petite revue de presse 01 12 2016

Incontournable.

Il n'y a pas d'autres solutions en effet que de "sacrifier" la circulation pour un temps limité afin d'aller vite.

Juste savoir que ça recommencera.

Ma petite revue de presse 01 12 2016
Ma petite revue de presse 01 12 2016
Ma petite revue de presse 01 12 2016

Pour çà.

Et çà, ce n'est que ce qui est descendu, ce n'est que la partie visible de ce remblais, le reste est toujours en place sous quelques centimètres de terre et sous la masse rocheuse sapée par les eaux.

Il y a aussi des bâches en plastique dans ces remblais, puis quelques éléments de décharges.

Le mur en moellons, grillagé, est récent, le remblaiement au-dessus aussi.

Ce dernier est constitué de détritus divers, dont les pneus de camions et des bâches plastiques, ce qui laisseraient à croire que c'est une déchetterie sauvage à ciel ouvert.

Si le travail d'experts est consciencieux il ne devrait pas être difficile d'en trouver la provenance et de savoir pourquoi cet endroit si délicat a fait l'objet de si graves négligences, quand on voit la taille de certains blocs on frémit de se dire qu'il aurait pu y avoir des morts.

Soit le Conseil Général est instruit de ces déchets, donc faire d'une pierre deux coups, on camoufle des éléments encombrants coutant cher à recycler et on fait des économies sur les matériaux originellement prévus, soit il n'est pas informé et il y a malversation dans l'édification de ce remblais qui court sur plus de 500 mètres.

Je pensais que le Dauphiné aurait été précis dans cette exceptionnelle présence de matériaux de déchetterie, j'ai personnellement appelé pour ce faire.

Comme il n'y a pas une seule ligne qui soulève le problème je m'interroge en me demandant justement si les autorités ne sont pas instruites de ces graves défauts, ce qui pourrait les inciter à minimiser l'impact médiatique avant les travaux pour cacher la merde au chat, parce qu'il est fort probable que la totalité de cette partie de route, protégée par ce mur de moellons, soit à l'identique.

Ce qui revient à dire que, soit le Conseil Général détruit la totalité de cette partie de route pour refaire du solide, du vrai avec un mur en moellon en rapport avec les parties à protéger, soit on effectue quelques bouchons de colmatage rapide pour satisfaire le commerce local et on recommence le même bordel aux prochaines pluies conséquentes en espérant que personne ne se trouve au mauvais endroit au mauvais moment.

Ma petite revue de presse 01 12 2016
Ma petite revue de presse 01 12 2016
Ma petite revue de presse 01 12 2016
Ma petite revue de presse 01 12 2016

Un surplomb peu sécurisé.

Cette "falaise", qui fait partie du Mélézin, est assez abrupte, sur 350 mètres de hauteurs on devine facilement les roches qui risquent de tomber.

C'est ce qui s'est produit sauf que le remblais qui devait amortir l'impact était lui aussi imbibé d'eau, non parce qu'il en est tombé beaucoup (Ce n'est pas d'aujourd'hui qu'il pleut en abondance) mais parce que ce remblais s'est trouvé dans l'incapacité d'évacuer les eaux par infiltration, les divers éléments de décharge servant de "bassin" de rétention.

Qui plus est le manque d'homogénéité de l'ensemble a fragilisé la structure, le compactage par inertie n'a pas pu se faire à cause des nombreux pneus et autres éléments plastiques enfouis, le terrain n'ayant pas pu se solidariser la moindre pluie un peu forte a raison de l'ouvrage

Le gros impact des roches de plusieurs dizaines de tonnes a donc entrainé la partie fragilisée de ce remblais ce qui a déclenché une coulée de boue, la boue c'est très porteur de lourdes charges, le résultat est sur les photos.

Il y a deux solutions pour ces routes à flanc de falaise, soit on crée un toit en béton comme le paravalanche du Lautaret, soit on creuse un tunnel comme le font les italiens bien plus avancé que nous en ce domaine.

Seulement on ne peut pas dépenser l'argent public en culture douteuse et conneries médiatiques et effectuer le travail que ces impôts appellent, parce que si le Conseil Général n'y est pour rien il va falloir se retourner contre la société qui a réalisé ces travaux à l'origine, le contribuable n'est pas là pour payer toujours et encore les malversations de quelques industriels peu scrupuleux.

 

Ma petite revue de presse 01 12 2016
Ma petite revue de presse 01 12 2016

Du vieux grillage usagé enfoui.

C'est un de ces nombreux éléments qui étaient enterrés dans ce remblais, il y a fort à parier que c'est comme çà tout du long.

Un "caillou" d'une trentaine de tonnes, sur le toit d'une "Clio" ça doit laisser quelques traces.

C'est presque criminel de jouer comme ça avec la sécurité des automobilistes.

Ma petite revue de presse 01 12 2016

La politique c'est dur.

Suivant qu'on est ou pas dans les petits papiers de l'un ou de l'autre on est adulé ou évincé.

Mr Murgiat en ferait-il les frais ?

Pour ceux qui suivent de près cette politique, surtout le cinéma de ces dernières années, il faut savoir que les copains des copains ne sont pas forcément des copains, Valérie Pécresse vient d'en faire l'amère expérience mais il faut vraiment qu'elle soit conne pour retourner sa veste juste dans l'espoir caché d'avoir un ministère au cas où !

Quand un homme arrive à être élu avec un tel pourcentage alors que personne ne le voyait trois mois plus tôt, il faut s'attendre à une épuration interne vengeresse, il n'y a pas qu'à gauche que la bonne soupe attire les arrivistes opportunistes.

Il semble que le chantage de l'UDI prenne sa pleine évidence, sachant qu'en dehors du Front national les alliances contre nature sont indispensables pour faire passer des idées pas forcément les nôtres, je m'attends à des combats internes grandioses, François Fillon vient de se faire greffer des ailes gigantesques qui risques de faire pas mal de dégâts.

Il va y avoir des gueules de bois de lendemain de victoires mais aussi de lendemain de défaites.

Alors chacun y va de sa prose, y compris moi-même à travers mon blog.

Ma petite revue de presse 01 12 2016

"Primaire à droite."

Une utopie qui court sur Facebook en ce moment. assurément il y a des élus qui ne servent à rien d'autre que de se goberger à des postes "fantômes", toutefois, entre diviser les députés par deux et économiser sur 500 000 fonctionnaires il y a un gouffre que tout le monde ne saisit pas. 

"Hypocrisie". Ça revient à ce que j'écris dans mon article précédent, le champion c'est François Bayrou. 

"François Fillon". Cet article est plein de bon sens, ce bon sens qui manque tant à ceux qui en sont l'objet. Le peuple a toujours été le peuple, les élus aussi, en admettant qu'on inverse les rôles les avantages seront toujours du côté des mêmes.

"Port du voile Etc".. La laïcité c'est l'égalité de tout dans tous les domaines, ce n'est pas l'imposition de certains sur d'autres. Pourtant sous la bannière de la laïcité certains imposent aux autres. Le couillon, c'est toujours le même. 

"Morale solidaire."  Il est criant de réalisme cet article, mais qui va le lire ? Pas nos élus, eux ils construisent les articles.   

Ma petite revue de presse 01 12 2016

L'obscurantisme.

On veut bien de l'évolution à condition que tout reste identique, on développe le tourisme mais on ne change rien, déjà que ce dernier est en chute libre, s'opposer à la modernisation c'est rester au moyen-äge.

La nouvelle ligne THT va permettre de supprimer des centaines de kilomètres d'autres lignes haute tension vétustes et devenues insuffisantes, au lieu d'avoir des pylones partout il n'y en aura plus que sur un tracé unique et très haute tension.

On ne peut enfouir cette dernière sous nos contrées très accidentées et puis le voltage (On dit tension dans le métier) est trop important.

Le TGV est un atout mal exploité, les exemples passés prouvent qu'il est préférable d'avoir des infrastructures modernes intégrées plutôt que des accumulations de nuisances par d'autres désuètes. Mais ceux qui manifestent sont-ils impactés par les infrastructures vétustes ?

Ma petite revue de presse 01 12 2016

Briançon cherche vieux désespérément.

C'est vrai quoi, on prévoit de construire des résidences senior mais on n'arrive pas à remplir celles qui existent déjà.

Mais bon, les promoteurs se frottent les mains et puis quand on investi dans la pierre on fait baisser ses impôts, contrairement à ceux qui ne peuvent pas investir.

Briançon, résidence secondaire des résidents secondaires, un havre de paix pour les adepte de la villégiature en montagne, pollution garantie mais ce n'est pas dans les dépliants, pas plus que l'état catastrophique de la ville et du réseau routier urbain.

Mme Poyau veut plein de résidences à Briançon, il faut dire que quand on a de la famille dans les travaux publics autant faire travailler les copains, même si le secteur local est en crise, après tout le socialisme c'est d'abord pour soi avant d'être pour les autres, quand il en reste, mais comme il n'en reste jamais !    

Ma petite revue de presse 01 12 2016

Quelle question idiote.

Toujours les mêmes, il est vrai que pour encourager le tourisme d'hiver on augmente drastiquement les prix surtout en période de crise, c'est très porteur la crise.

Et puis insatisfait de pouvoir accueillir tout le monde on fait payer tous les stationnements, c'est vrai quoi, ces nantis de la glisse qui ne viennent que pour çà ils peuvent bien payer la moindre place à exploiter pour faire du fric, même si la place de stationnement est défoncée et loin de tout.

C'est la politique du pigeon payeur, une fois que le touriste s'est fait éponger sur le stationnement et sur les locations aux tarifs défiant l'entendement les touristes n'ont plus que la neige, quand il y en a, pour se consoler, il ne reste même plus de quoi se payer un bon restaurant ou acheter quelques souvenirs chez nos commerçants locaux assommés par les taxes qu'ils ne peuvent plus payer.

C'est beau le socialisme.

Ah si, il y a les migrants, logés à l'oeil, nourris à l'oeil, rémunéré gracieusement par la CAF à hauteur de 50 Euros par jour grâce à une carte magique qu'aucun smicard ne verra jamais, ils envoient cet argent au pays, pas fous les pauvres réfugiés, la manne française qui entretient la famille de là-bas ce n'est pas pour faire fonctionner le commerce local qui d'ailleurs est aussi lourdement imposé pour que les pauvres réfugiés puissent vivres convenablement, pas comme nos SDF de plus en plus nombreux.

Il n'y a pas à chier, le socialisme c'est le pied.... pas pour les autres.

Ces autres qui doivent aller bosser en saison, ceux de la vieille ville et du haut de Briançon à pieds, du moins jusqu'à l'arrêt de bus de La Bérard puisque les lignes ne passent pas au Champ de Mars.

C'est une de mes demandes récentes, j'ai écrit à Mr le Maire qui a délégué sa "ministre" du transport local qui m'a répondu, un pas en avant donc.

On attend la réunion (Peut-être celle passée) pour savoir s'il y a assez de finances pour détourner trois bus le matin et trois bus le soir de La Bérard au Champ de Mars, 24 kilomètres de plus chaque jour pour la totalité de ces six détours ça consomme du gasoil, peut-être pas autant que les véhicules de la ville qui tournent parfois en rond, ou les autres gaspillages municipaux dont il faut surtout ne jamais parler.

Ma petite revue de presse 01 12 2016

Pour finir.

Le summum du ridicule, ce pauvre petit chien doit être bien emmerdé avec cet attirail, heureusement qu'il a une capuche, s'il pleut il lève les pattes avant, il la met sur sa tête et le voilà déguisé en schtroumpf.

Mais bon, si ça se vend c'est qu'il y a des égarés qui l'achètent, il faut bien que tout le monde bosse. 

Ma petite revue de presse 01 12 2016

La vieille ville de Briançon.

Ses rues animées, ses commerces ouverts de bonne heure (Dix heures), ses crottes de chiens légendaires.

Bon, d'accord, fin Novembre c'est très calme, comme dix des autres mois de l'année. 

Ma petite revue de presse 01 12 2016
Ma petite revue de presse 01 12 2016

Tient allez....

....pour attirer les touristes quelques clichés de mon cru.

Bonne soirée à tous et à très bientôt.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Publié dans Revues de presse

Commenter cet article

fred 02/12/2016 06:31

bonjours monsieur je suis votre blog et vous remercie pour celui .ci. sachez que je viens d’apprendre qu'une énorme fissure (1 m de large sur 100 metre delong) c'est formée au dessus de la route entre monetier et le lauzet !!!!!! et ça continu

francois.ihuel15.over-blog.fr 02/12/2016 06:40

Je l'ignorais mais ça confirme la responsabilité de certains entrepreneurs de travaux publics, je pense qu'on n'est pas au bout de nos surprises, se débarrasser de ses déchets industriels dans les remblais c'est une pratique connue (et impunie) pour ceux qui décrochent un contrat juteux, beaucoup de profits pour faire des bénéfices sur le recyclage et la mise en décharges autorisées de leurs saloperies. Je pense qu'une grande concertation régionale devient indispensable.