Spécial élections américaines

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

L'insidieuse vassalité occidentale dont les peuples occidentaux ne peuvent plus se passer.

Spécial élections américaines

Elections américaines.

Une scène de liesse comme il en existe partout au monde sauf dans les pays totalitaires.

Trump a été élu démocratiquement comme le veut la démocratie, on peut comprendre les sympathisants exultants et les autres avec des mines défaites, comme en France.

Jusqu'ici rien d'anormal.

L'anormal est à la suite.

Spécial élections américaines

Un bandit célèbre.

Qui a, envers d'autres, des avis plutôt étonnants, un fraudeur qui est resté en cavale plus de trois ans au Canada pour échapper à la Justice française et qui vient critiquer un fonctionnement outre Atlantique ça laisse songeur.

Déjà, on ne voit pas l'état du monde, on le constate, s'il arrive à voir de l'abstrait il est exceptionnel, il n'a donc pas vu venir sa condamnation ni la manne financière islamique dont il profite largement, raison de ses bassesses obséquieuses envers les musulmans de la ville qu'il gère.

Pour un homme en cavale à l'étranger il lui est effectivement facile d'avoir une vision du monde autre que celle de ceux qui galèrent tous les jours pour survivre, je me demande même comment un "bandit" condamné par la Justice française, après trois ans de cavale, puisse être en mesure de solliciter du peuple le plus haut mandat électif du pays, il y a quelque chose de pourri dans le royaume de France

Il a peur. De quoi ?

Il commence à réaliser que les peuples ont une limite d'acceptation à ne pas dépasser, ce qui se produit aux USA peut se produire en France.

Il n'a pas spécialement peur de voir un élu(e) du peuple devenir président(e) il a peur que ce peuple lui enlève ses colossaux privilèges dont il s'enrichit en permanence comme son mentor Sarkozy et la cellule franc-maçonne à laquelle il appartient.

Il accumule l'argent et les biens comme s'il lui restait 500 ans à vivre et 2000 membres de sa famille à assumer pour la même durée.

Alors qu'il amasse autant de pognon qu'il lui plaira, qu'il s'en fasse des indigestions, on s'en fout mais qu'il ne vienne pas se présenter en "sauveur" de la France alors qu'il est un des plus grand requin qui la trahit.

C'est un des exemples de ceux qui refusent que le peuple soit souverain.

Il n'est pas le seul.

Spécial élections américaines

BHL ou Bernard-Henri Lévy.

Rien que son nom c'est déjà un programme.

Lui il a d'autres raisons de trembler, les USA démocrates sont dirigés par le sionisme, tout le monde le sait, ce que tout le monde ne sait pas c'est justement la politique qui ne plait pas à Donald Trump, on peut comprendre sa réaction, habituelle d'ailleurs, ce type si ça ne va pas comme il le veut il dénonce tout ce qui ne rentre pas dans le moule d'Israël.

Il fait partie de cette caste intouchable, de ceux dont il ne faut pas prononcer le nom, de ceux qui veulent diriger le monde, qui méprisent les peuples non juifs et qui geignent en permanence d'être victimes de leurs victimes.

Le pays Israël sans les démocrates américains c'est le danger de voir les sionistes attaqués de tous les bords arabes qui les entourent, la presque totalité du Moyen-Orient en fait.

Monsieur "sur tous les front" a la morale facile et le dédain haineux, il se verrait bien président de la république.

Ce type, je le conchie. (Opinion personnelle)

Spécial élections américaines

Les nantis du showbiz. 

Dont la majorité est d'ailleurs issu de la même ethnie que BHL.

Se goberger de la France pour s'enrichir, avec ou sans talent, c'est de bonne guerre si ça marche, après tout tant qu'il y aura des gogos pour aduler quelques égarés qui profitent de leur crédulité, ces derniers auraient tort de s'en priver, ce n'est pas ma petite retraite qui les enrichit, c'est toujours ça de gagné.

Depuis l'avènement Mitterrand les "stars" issues du Maghreb se sentent pousser des ailes, ils méprisent ceux qui les font vivre et s'immiscent dans la politique comme s'ils étaient les conseillers incontournables de nos dirigeants hélas corrompus.

L'impact sur les foules qui les adulent est important surtout quand ces foules sont obnubilées par les navrances artistiques de ces guignols, c'est ce qui intéresse les politiques qui s'en servent, le reste c'est la crédulité du peuple qui s'en charge.

Ces trois types de personnages, politiciens, "philosophes" et "artistes" commencent à se demander si l'effet Trump ne va pas déborder et faire tache d'huile en Europe et surtout en France, le pays qui accepte tout même l'ignoble.

Je me dis que si Marine Le Pen arrivait à être élue au premier tour des Présidentielles on aurait le plus gigantesque raz-de-marée contestataire jamais vu au monde, la démocratie ne fonctionnant qu'à sens unique, ce qu'on constate aussi aux USA qui se réveillent enfin.

Spécial élections américaines

Une différence inaperçue.

Marine Le Pen et Donald Trump ne fonctionnement pas de la même façon, s'il y a des similitudes générales le peuple américain n'est pas le peuple français.

Toutefois on ne peut s'empêcher de constater qu'aux USA ce n'est pas "l'Amérique" comme aurait tendance à le croire beaucoup, les misérables y sont nettement plus nombreux (En pourcentage) et l'assistanat n'est pas automatique comme en France.

C'est le peuple laborieux des USA qui a élu Trump, c'est le peuple miséreux de France qui élira Marine Le Pen parce que les miséreux (Plouc sans dent) n'ont pas de nationalité ils sont tous soumis aux nantis, aux aristocrates et aux profiteurs.

Çà ça fait peur à nos politiques de maintenant mais ne l'ont-il pas cherché ?

    

Spécial élections américaines
Spécial élections américaines

Notre minable national.

Dit aussi Loukoum, Flamby (Pas une bonne pub pour Danone), ou parfois Mr le Président, etc..

Il est pris au dépourvu, il avait préparé un beau discours pour encenser Mme Clinton dès son élection, il n'avait même pas prévu de texte en cas de victoire de Trump, il marche sur des oeufs, après avoir insidieusement fustigé Trump voilà qu'il l'a en homologue, il semble même être sûr d'être réélu puisqu'il programme déjà de futures rencontres, il est de plus en plus hors courses notre fossoyeur d'Etat.

Incapable d'exercer ses fonctions de Président, toujours à la traine des autres chefs de gouvernements européens, son ambassadeur au USA qui "insulte" Trump avant les élections sans s'imaginer qu'en cas de victoire, dont acte, il risque des représailles, méritées d'ailleurs.

Flamby qui fait état des inquiétudes provoquées par les désordres du monde, apparemment il n'est pas inquiet des désordres de France dont il est un des responsables (Sarkozy lui a ouvert les portes).

"Il faut dépasser ses peurs". Juste savoir où est la peur et pourquoi.

Le Front National s'érige en rempart de la dégradation sociétaire en proposant de rétablir l'ordre, le vrai et de remettre en vigueur les lois françaises bafouées en permanence par une partie des diverses communautés vivant en France.

Il faudrait donc avoir peur du FN qui voudrait bien que n'importe quel citoyen soit en mesure de circuler librement partout en France, la peur qui habite les habitants de nombreuses régions de France ne semble pas alarmer outre mesure le chef de l'Etat, d'ailleurs il entretient cette peur pour stigmatiser les populations.

Aujourd'hui, dans certains quartiers de Paris et d'autres grandes villes, il faut raser les murs, montrer patte blanche aux dealers, ne pas regarder un "musulman" de crainte de le provoquer donc de risquer un coup de couteau, il faut éviter les zones non françaises en France pour laisser le champ libre aux racailles de tous bords, même la police n'y va pas.

C'est la liberté de Hollande, il trouve normal qu'un français dusse baisser les yeux mais il trouve anormal qu'un policier fasse son travail s'il interpelle rudement un délinquant agité et vindicatif, c'est ça la justice sociale de Hollande et d'une partie du PS qui est devenu le parti de la honte.

Il trouve normal de taxer les travailleurs français pour entretenir des hordes de fainéant ayant trouvé le pays le plus laxiste de la terre, pays qui accepte tout, même l'inimaginable.

Trump veut remettre l'Amérique à l'heure, il a raison et je ne vois pas en quoi la France viendrait lui donner des leçons.

Juppé qui dénonce "l'ignorance" de Trump mais qui veut devenir président de la République, donc être directement confronté à son homologue américain. Ces gens là réfléchissent-ils à ce qu'ils disent !

Je ne suis pas sûr que de provoquer le prochain président des USA soit bon pour les relations internationales à venir pas plus que pour le commerce extérieur, ce n'est plus de l'imprudence politique c'est du suicide qui entraine la totalité du peuple français.

Spécial élections américaines

En matière de politique internationale....

....il y a des chefs d'Etat responsables qui sont préventifs, qui ne racontent pas des conneries comme nos dirigeants, pour se préparer à travailler avec les USA on ne commence pas par en dénigrer son président même s'il n'est pas encore investit.

Mais la politique c'est un exercice acrobatique, il ne suffit pas de savoir entretenir toute la misère de l'Afrique aux frais des contribuables français pour paraitre sur la scène internationale, même si on n'a plus que quelques chefs d'etat africains pour se faire admirer.

Parce que si Vladimir Poutine est critiqué par quelques chefs d'Etat européens litigieux il est le seul à avoir pu rassembler la totalité de son peuple, sans employer la force ou la peur, depuis  Lénine.

Il serait inconcevable de comparer la politique russe à la politique française comme à la politique américaine, mais si des chefs d'Etat il y a des leçons à recevoir c'est bien à ceux d'Europe d'en prendre, cette Europe en déliquescence, surendettée et incapable de se construire.

Il est loin le temps où on citait la France ou l'Allemagne en exemple.

François Hollande ne fait pas de la politique internationale, il lèche les bottes et suit comme un mouton en entrainant le peuple avec lui, s'il se targue de contrats juteux il oublie de préciser que la majorité ont été annulés et que beaucoup de pays se désintéressent de la France, ce n'est pas comme çà qu'on reconstruit une économie de marché pas plus que de laminer le peuple avec des impôts ne solidifie l'économie intérieure.

Donald Trump je ne le connais pas vraiment, je suis juste son parcours sur Internet, c'est un chef d'entreprise qui sait où il met les pieds, c'est un gestionnaire avertit, on aimerait bien avoir un chef d'Etat qui sache en faire autant. 

Maintenant, si les peuples veulent un dirigeant parfait il leur reste l'Eglise parce qu'aucun homme n'est parfait, heureusement d'ailleurs.

Laissons travailler Trump pour son peuple sans nous en mêler, il y a de fortes probabilités pour que l'Europe en tire la leçon, si l'Europe reste moins à la traine des USA actuels elle ne s'en portera que mieux.

La France, comme l'Europe, a tout intérêt à renouer des relations avec la Russie, en deux ans on retrouvera le sourire et une économie plus saine.

Spécial élections américaines

Les conséquences d'un laxisme européen.

L'élection de Trump aux USA semble faire réfléchir les dirigeants européens, ces derniers sentent que le vent tourne, ils vont réaliser que la politique jusqu'au-boutiste suicidaire c'est l'impasse qui va les laminer.

Les énormes masses de migrants qui ont investi l'Europe présentent un gros problème, si certains entrepreneurs, surtout allemands, se frottent les mains en proposant d'embaucher des migrants à la place des autochtones, pour 500 Euros par mois (C'est un projet du patronat allemand mais aucun médias n'en parle), ça ne va pas résoudre le problème des emplois européens, attiser les tensions en remplaçant les populations c'est dangereux, l'explosion humanitaire et sociétaire ne restera pas cantonné en France ou en Allemagne, elle va s'étendre et il y a des peuples moins patients et bien moins soumis que ces deux peuples, français et allemand.

Le "printemps" blanc risque d'être dévastateur, surtout pour tous ces guignols dirigeants européens, s'ils ne sentent pas venir la tempête ils vont la subir, les populations sont au maximum des tensions, même si les médias le dissimulent. 

Je n'irai pas plus loin dans mon développement, il y a tant à dire et écrire que j'y serai encore demain matin, il y a des solutions, plus elles attendent et plus elles seront douloureuses à mettre en place, mais seront mises en place tôt ou tard.

Un coup d'oeil sur le journal du jour.

Spécial élections américaines

Les revers de la médiatisation négative.

De tout cacher au peuple ne sert pas ceux qui se servent de la presse pour asservir, il y a aussi des médias qui vont disparaître, de mépriser les peuples ne sert pas une cause mais elle détruit des institutions, les politiciens s'en exonèrent, quelle erreur. 

Avec l'avènement d'Internet les médias sont shuntés, on a bien plus d'informations intelligentes et réalistes sur le Web que dans un journal qui doit traiter de tous les sujets, acheter un quotidien pour n'en lire que quelques lignes c'est une stratégie qui détruit la presse, un journal qui fonctionnerait en partitionnant ses éditions, fonction de la clientèle ce qui n'est pas difficile à cibler, trouverait plus de lecteurs, ça se fait bien pour les pages sportives !

De toujours camoufler ou éviter des sujets nuit à un quotidien, quand le vent tourne le journal tombe, les gens n'aiment pas être trompés ou menés en bateau, tout se sait un jour.

La presse américaine a négligé le phénomène Trump, certains aujourd'hui doivent s'en bouffer les doigts.

Spécial élections américaines

Le président du "peuple".

C'est exactement ce que réclament les peuples des pays d'Europe, retrouver une souveraineté et reprendre le contrôle de leur pays à travers un chef d'Etat qui est à leur écoute et à leur service, ce qui n'existe plus chez nous.

Spécial élections américaines

Je retiens deux thèmes d'importance pour nous.

Renégocier le traité de libre échange et revoir la politique de l'OTAN qui n'est devenue qu'une politique au service d'Israël. (C'est plus compliqué mais c'est un résumé, ce qui fait frémir BHL)

Le gouvernement français installe la peur parce qu'il a peur, et non l'inverse.

Le réveil du peuple américain est amorcé, ce peuple négligé par des technocrates avides qui ont ridiculisé les USA.

Spécial élections américaines

C'est ce qu'on appelle une page chargée.

C'est une page sensiblement identique à celle qui est parue quand Jean-Marie Le Pen a accédé au deuxième tour de la présidentielle de 2002.

Croire que l'effet Trump peut se produire en France est dans la logique, maintenant, Valls et sa clique sont tellement agressifs qu'ils vont répandre la peur du FN comme ils savent si bien le faire depuis le début, comme sait aussi le faire la droite traditionnelle qui, elle aussi, a peur de perdre ses privilèges de roi.

Quand le peuple aura compris qu'il est manipulé par ceux qui leur fait peur il aura gagné.

Les peuples d'Europe sont vassalisés par leurs dirigeants, ce cocon faussement sécurisant c'est la chaine du bagnard qu'il faut briser, on fait croire aux peuples qu'ils sont heureux en leur mentant et leur faisant miroiter les chaines en Or.

Une chaine, même en Or, reste une chaine, la liberté c'est rompre ses chaines.

Bonne soirée à tous et à très bientôt pour une page frivole que j'ai différé.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,

inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre, merci et continuez à partager, certains me plébiscitent.

Commenter cet article