Hôtels de luxe interdits aux indigents

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Les contribuables à la peine ?

 

Les délinquants et les terroristes en "vacances" dorées ?

 

Mais si, ça existe.

 

Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents

Trop et trop peu.

 

S'il n'y a pas assez de prison il semble qu'il y ait trop de bracelets électroniques.

 

En prison on ne bouge pas, il n'y a aucun moyen d'en sortir (Théoriquement) sauf être libéré.

 

Le bracelet, en liberté, on le balade avec soit, savoir si des informaticiens ingénieux n'ont pas trouvé la parade pour les neutraliser comme pour en brouiller l'émission, ce ne sont certainement pas les autorités qui en feront la révélation mais on constate quand même que leur efficacité est loin de ce qu'il en est attendu.

 

Mr Valls et un de ses clowns de service, Urvoas, un breton (J'en ai de ce nom dans ma famille) qui semble dépassé donc incompétent en ce domaine, la subtilité journalistique consistant à appeler un chat un chien pour en cacher la merde (Au chat bien sûr).

 

La surpopulation carcérale est un des signes flagrants d'un dysfonctionnement sociétaire, je passe nos délinquants bien de chez nous qui sont en minorité, je passe aussi les grands truants qui sont infimes dans les prisons, ils sont presque tous élus et payés par les contribuables, il y en a partout, dans les mairies, aux Conseils Départementaux, aux Conseils Généraux, à la présidence de régions, au Sénat et à l'Assemblée Nationale, les plus truants des truants ont des places préférentielles à Matignon et à l'Elysée.

 

Mais comme ils s'auto-protègent par les lois qu'ils pondent plus vite que le temps de les voter ils sont assurés de rester à truander le peuple en toute impunité tout en se gavant chaque fois un peu plus des impôts qui les enrichissent.

 

Toutefois, si le vent parvient à tourner un jour, si le peuple reprend enfin le contrôle du pays, il est préférable de préparer des prisons haut de gamme, voire  de luxe, pour en accueillir quelques-uns, ceux qui n'auront pas eut le temps de se mettre à l'abri.

 

Donc, dans le doute, Mr Valls privilégie des "appartements" de luxe des fois que lui aussi, un jour, se retrouve du bon côté de la porte, là où il sera nourri, entretenu, bénéficiera des loisirs du sport, du cinéma, et autres avantages des prisons qu'on ne trouve pas dehors, chez les esclaves libres qui s'avilissent devant ces pourris de la politique.

 

Par définition, en taule, quand on y va c'est pour un motif précis, pas pour avoir servit la messe du dimanche (Ce qui va devenir très dangereux), d'autant qu'une partie non négligeable de la magistrature semble encline à une mansuétude presque complice, les représailles qui leurs sont promises jouant dans le sens du laxisme, au grand "dam" de la police et de la gendarmerie qui font un travail souvent réduit à néant à cause de cette mansuétude.

 

Alors les conditions de vie dégradantes de certains détenus restent à comparer aux conditions de vie de leurs victimes, à vie celles-là, le travail des Avocats ce n'est pas de trouver et prouver la justesse d'une peine mais de faire en sorte que les agresseurs deviennent les victimes d'une société qui n'aurait rien compris.

 

Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents

Quelques exemples de prisonniers dans le monde.

 

Certainement l'image que se fait, notre Premier Sinistre, de l'incarcération.

 

Il est évident que ces prisonniers vivent dans des conditions très précaires mais chaque pays reste libre d'appliquer ce qui lui semble le plus approprié sauf les pays européens qui n'ont plus de souveraineté.

 

Savoir aussi que parmi ces prisonniers, d'autres pays, certains ne le sont que par idéologie, donc pas forcément à la bonne place.

 

D'ailleurs, l'actuel Etat totalitaire français aimerait bien pouvoir incarcérer tous ses opposants politiques (J'y serais certainement) mais on ne peut être en même temps truants, voleurs, menteurs et faux-cul officiel pour appliquer une peine dont on serait les premières victimes dans ce cas de figure.

 

Fort de ce constat, voyant ces pauvres agresseurs victimes des conséquences des maux créés sur leurs victimes propres, Mr Valls s'apitoie sur les conditions de vie épouvantables des prisonniers de France.

 

Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents

C'est terrible, inadmissible.

 

Comment des hommes peuvent-ils survivre à de telles conditions !

 

Les prisons françaises ne sont pas toutes comme celle-là, c'est bien pourquoi notre Premier Ministre voudrait bien que ce le soit, aux frais des contribuables bien entendu, vous savez, cette caisse jamais tarie.

 

Comment peut-on infliger à des hommes l'obligation de faire du sport, de jouer au Baby-foot, de regarder la télévision et en plus les "obliger" à disposer d'un téléphone portable en fermant les yeux sur un règlement aussi fantaisiste que la réglementation à Briançon.

 

Avec le prix de revient de cette prison ultra moderne de Nancy on en construit trois classiques, mais voilà ce serait indigne dans le pays des droits de l'homme, d'ailleurs on les voit les hommes, ceux qui sont incarcérés et ceux qui devraient l'être, la plupart des élus actuels donc.

 

Les militaires, logés dans des conditions spartiates, devant payer leur paquetage sur leur solde, seraient bien content d'avoir de telles installations et de tels bâtiments, avec les barreaux bien sûr, pour éviter que la racaille ne viennent leur faire du mal, nos dirigeants ayant une armée de façade à laquelle on interdit de répliquer en cas d'attaque et qu'on ne fait briller qu'une fois par an sur les Champs Elysées pour amuser notre minable national.

 

D'ailleurs les commissariats de police et les locaux de gendarmerie sont grillagés, justement pour qu'on ne vienne pas leur faire du mal à eux aussi, puisque leurs "chefs" les obligent à tendre l'autre joue.

 

Heureusement, il y a le peuple libre.

 

Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents

Celui qui est abandonné par l'Etat.

 

Ces images ne sont pas exceptionnelles, elles sont même de plus en plus courantes.

 

Les "indigents" sont de plus en plus nombreux depuis l'avènement socialiste, c'est à dire ceux qui sont censés faire du "social" pour le peuple (Elus sur ces critères) et qui ne font que du social international avec l'argent volé au peuple.

 

Peu de ces gens disposent du minimum vital, vivant d'allocations diverses, obtenues qu'à des conditions draconiennes bien précises, ils représentent plusieurs millions d'individus, les assistantes sociales, complètement dépassées et ne pouvant pas apporter grand-chose connaissent bien le problème, mais elles sont tenues à un devoir de réserve qui va à l'encontre de leurs fonctions. 

 

Bien entendu, quand on vit dans un monde "supérieur", quand on n'a jamais connu la faim et le besoin, la référence de nos dirigeants c'est la classe au-dessus, celle qui peut encore payer pour engraisser les riches qui ne veulent pas payer et alimenter la caisse de l'assistanat pour ceux qui ne peuvent pas payer.

 

De ces indigents sortent régulièrement des délinquants, de quelle qu'origine qu'ils soient, les français libres ne disposent que de ce qu'ils parviennent à avoir, les "français" emprisonnés disposent de tout ce qui existe en matière de loisir, de nourriture, de sport, ils disposent aussi d'un revenu (En plus des allocations diverses qu'ils perçoivent de l'Etat, la quasi totalité ne travaille pas) payé par les contribuables, à leur sortie de prison ils sont pris en charge par des structures de réinsertion (Toujours aux frais des contribuables), bénéficient de priorité d'emploi, sont aidés pour obtenir un logement décent qui soit au moins au niveau de l'établissement pénitentiaire qu'ils viennent de quitter (provisoirement pour beaucoup) et sont soignés gratuitement.

 

Les innombrables immigrés illégaux régularisés font, pour beaucoup, un stage dans ces centres, la prison c'est en fait le "TOP" de l'idéal.

 

Les cas exceptionnels sont sous vidéo-surveillance, ce qu'abominent leurs Avocats, l'intimité semblant n'être pas respectée, l'intimité des victimes l'est, elle, de façon définitive.

 

Et puis si c'est juste pour la branlette du matin il y a moyen de se faire plaisir sans que ça voit, quand on a vécu en confinement à plusieurs on apprend vite.

               

Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents

Une relation de cause à effet.

 

Quand j'étais gamin il y avait des musulmans en France (En fait il y en a toujours eut) mais jamais on n'entendait parler de problèmes majeurs les concernant, on plaisantait, ils étaient couramment surnommés "bicots" mais pas de façon péjorative, de la même façon on appelait les noirs des "bougnoules" sans que ne soit ciblée une connotation raciste, c'était un langage qui permettait de différencier certains statuts raciaux sans pour autant faire de racisme, cette notion n'ayant pris un sens péjoratif et haineux qu'avec la création de SOS RACISME. 

 

A Paris, quand ma mère m'envoyait chercher des courses après les heures de fermeture des autres commerces, elle me disait "va chez l'arabe", non pas pour le désigner comme un étranger (Qu'ils n'étaient pas d'ailleurs) mais pour le situer sachant que leurs commerces restaient ouverts beaucoup plus tard, comme le rémouleur qui passait régulièrement, c'était un noir (Comme l'ébène) qui trimballait sa charrette à bras dans les rues, tout le monde l'aimait bien, on l'appelait le bougnoule et ça lui plaisait, un homme d'une grande gentillesse qui avait toujours des histoires à nous raconter.

 

Alors que s'est-il passé pour qu'en si peu d'années des communautés vivant en parfaite harmonie en soit aujourd'hui à vivre dans un climat de défiance et de violence ?  

 

La politique et le fric sont passés par là, juste réaliser que beaucoup d'arabes issus d'Algérie, de Tunisie et du Maroc se sont installés en France pour y vivre de meilleure façon que dans leur pays d'origine, quoi de plus logique que d'essayer d'améliorer sa condition !

 

Il y a deux courants distincts aujourd'hui dans le rejet de la France par ceux qui pourtant en vivent, les petits enfants de ces arabes si bien intégrés et les autres qui arrivent par trains entiers afin d'abuser du système créé, non pour eux à l'origine, et qui permet de ne rien branler de leur temps en étant entretenu par la France.

 

Les violences urbaines résultent de l'embrigadement des jeunes désoeuvrés par des "imams" vérolés insérés dans le pays pour ce faire, c'est compliqué à expliquer en quelques lignes mais en fait c'est le retour d'un service que l'Etat français rend à certains dirigeants du Maghreb et d'Afrique noire, mais il est interdit de le dire.

 

La paradoxe c'est que plus il y a d'immigrés et moins il y a de travail, ce qui multiplie les désoeuvrés donc les potentiels terroristes formés sur notre sol.

 

La situation actuelle du pays est de l'entière responsabilité de nos dirigeants depuis trente ans passés, en échange de contrats et autres avantages divers ils ont prostitué la France à accepter l'inacceptable, bien entendu ce ne sont pas eux qui en subissent les conséquences, du moins pas encore.

 

Alors tout ce cinéma de radicalisation, de bracelets électroniques absolument inutiles et inefficaces, de prisons surchargées c'est une stratégie d'Etat qui a déraillé, nos dirigeants se sont fait baiser par leur jouet et ne savent plus comment l'arrêter.

 

L'augmentation carcérale suit la même courbe ascendante que l'immigration, il faut être débile ou aveugle pour ne pas le réaliser.

 

Le reste, le cirque médiatique et le cinéma Elyséen, c'est juste pour rassurer un peuple qui se pose des questions, trop tard bien sûr.

 

Les Imams radicalisés servent une stratégie qui a déraillé, les prêches haineux envers la France c'était une des phases de diversion organisée, c'est aussi pour çà que nos deux derniers dirigeants ont intégré des "étrangers" dans leur gouvernement, pour répondre à une demande communautaire, Sarkozy et Hollande se sont fait baiser par leur joujou, la seule façon de pouvoir tenter de contrôler ce qui leur échappe c'est de rester aux rennes de l'Etat, la fuite en avant, un très grand danger pour la France. 

 

Hôtels de luxe interdits aux indigents

Ciblé au niveau départemental.

 

Bien que le sujet de l'article soit tout autre il est très représentatif de ce que la politique induit comme erreur.

 

Si, à l'heure actuelle, les socialistes font du social alors le Pape tient une maison de passe (Quoi que !), le social c'est à la portée de n'importe qui à condition de savoir ce qu'est le social.

 

Hors tous ces gens nés avec une cuillère dorée dans la bouche ne savent même pas ce qu'est la société, pour eux le peuple c'est la masse qui fournit les finances, ce qui est une définition logique sauf que les finances du peuple devraient servir à satisfaire les demandes du peuple, l'origine de l'impôt c'est ça.

 

Dans pratiquement tous les pays du monde le peuple paye des impôts qui deviennent propriété de l'Etat qui en dispose comme bon lui semble, ce qui est un abus de confiance mais comme les pourris vérolés (Définition la plus appropriée, actuellement, pour désigner des dirigeants truants) qui nous dirigent se montrent persuasifs envers des électeurs qui ont totalement déconnectés, ces derniers ne réalisent même plus qu'ils se font baiser par ceux qui les exploitent, ils en redemandent même, c'est là que se justifie l'expression "Quand on aime on en redemande".

 

Si je dis que beaucoup de français sont des enculés c'est parce qu'ils se font violer par ceux qui vivent de leur crédulité, en fin de compte se faire enculer péjorativement c'est plus douloureux que physiquement, tous les adeptes vous le diront.

 

Les socialistes actuels font du social international en prenant bien soin de ne pas passer la frontière, mais pas dans le bon sens, comme notre maire de Briançon qui reste persuadé qu'une partie de l'argent des briançonnais c'est pour entretenir les migrants qui n'ont pas le droit de travailler (Et qui n'en n'ont certainement pas envie, ils ne sont pas venus pour ça).

 

La droite actuelle, et assimilés, se targue de faire du social autre que la gauche qui fait de l'auto-social, c'est d'ailleurs ce qu'ont très bien compris les Présidents de droite, VGE, Chirac, Sarkozy.

 

En fait le seul réel social est fait par les différentes associations caritatives auxquelles on donne quelques miettes pour faire semblant, on appelle aussi cela des subventions.

          

Hôtels de luxe interdits aux indigents
Hôtels de luxe interdits aux indigents

Une belle carotte.

 

"Protection des domiciles et résidences", plusieurs résidences pour contrebalancer ceux qui n'en n'ont pas du tout.

 

"Frais de personnel", comme un coiffeur qui est mieux payé qu'un ministre.

 

Pas étonnant qu'autant de monde se bouscule au portillon de l'Elysée, un train de vie de monarque jusqu'à la fin de ses jours ce n'est pas négligeable, ce qui est négligeable ce sont ceux qui financent tout ça. 

 

Quand on vit de cette façon je doute fort qu'on sache et qu'on se préoccupe de ceux qui n'ont rien, à lire ces diverses informations on comprend mieux ce qu'est la "politique", c'est d'abord ce qu'elle rapporte.

 

Evidement, on ne va pas payer au SMIC un représentant de l'Etat (Quoi que, le SMIC et des primes au mérite ! Déclarées les primes) juste savoir que les actuels élus sont plus nantis, comparativement, que les nobles du XVIème et XVIIème siècle, la monarchie n'est pas morte, elle a juste changé de statut.

              

Des prisons pour qui ? (Cliquez sur la photo ou le bandeau blanc)

 

Quand on constate l'expression d'un ministre on se dit que les chaussures de certains sont trop petites, il fait semblant de sourire mais se sent très gêné de cette parade si réaliste.

 

Jean de La Fontaine vivait aussi dans un monde pourri, en effet rien ne change, nous n'avons rien à envier au siècle de Louis XIV. (1638 - 1715)

 

Hôtels de luxe interdits aux indigents

Non, la Justice n'est pas égale.

 

Je passerai sur cette histoire de saucisson déposé dans un rayon halal, un de ces nombreux montages faux qui inondent les réseaux sociaux, mais on ne peut s'empêcher de penser que ceux qui devraient y aller, en taule, paradent effectivement dans les magasines et bénéficient d'une impunité couverte par l'Etat.

 

En définitive, pour ceux qui n'ont rien, qui veulent tout, qui se retrouvent en taule, dorée ou pas, l'exemple, une fois de plus, vient du haut.

 

 

Hôtels de luxe interdits aux indigents

Ça te fait marrer ?

 

Profite en encore un peu, des fois que tu y ailles aussi, en taule.

 

La devise de la France c'est Liberté, Egalité, Fraternité.

 

La liberté c'est celle du fric, l'égalité c'est celle des "puissants" et la fraternité a été détruite par ceux qui sont censés en être garants.

 

Une revue de presse bientôt.

 

Bonne soirée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,

inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

 

Commenter cet article