Anecdotes briançonnaises 1

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

C'est un titre, pas une évidence.

 

Anecdotes briançonnaises 1

Je ne connais pas ce monsieur.

 

Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire.

 

J'ai lu l'article, c'est creux, je pensais trouver plus fourni mais pour faire la promotion d'un livre il ne faut pas en étaler son contenu dans les journaux.

 

J'ai, moi aussi, quelques anecdotes briançonnaises, en fait j'en ai souvent mais je n'en fait pas un livre, après tout, si ça rapporte autant voir de ce côté pour mettre du beurre dans les épinards.

 

Et puis mes anecdotes ne sont pas au gout de tout le monde, surtout pas des journaux qui sont "engagés" pour ne faire que de la promotion, pas de l'actualité, ça se saurait.

 

Je vais donc mettre une anecdote de plus aujourd'hui.

 

Anecdotes briançonnaises 1

Ici, tout le monde connait. (La caméra n'est pas à jour, c'est dimanche 14/08/2016)

 

C'est un des mystères insolubles de la ville.

 

Une route internationale empruntée par plusieurs milliers de véhicules chaque jour dont environs 200 camions, la recrudescence de ces derniers est à mettre au crédit de l'Etat d'urgence, les frontières officiellement réservées au trafic intense, trop surveillées ces temps-ci, on privilégie les "passoires" montagnardes, mais c'est Mr le Préfet qui décide, le clientélisme l'emportant sur la sécurité intérieure du pays.

 

Et puis le préfet ne vient jamais à Briançon, il n'est pas fou.

 

Anecdotes briançonnaises 1

Plus près.

 

On n'a rien à envier à La Roche de Rame.

 

Anecdotes briançonnaises 1

Pas de trottoir.

 

De toutes les façons impossible d'en faire un.

 

Sauf peut-être !!!  Mais non, pour ça il faut des couilles, nos élus n'en n'ont pas, ça se saurait.

 

Anecdotes briançonnaises 1

Un papy imprudent.

 

Ou suicidaire, ou inconscient, ou fataliste ou n'ayant pas le choix.

 

Anecdotes briançonnaises 1

Il se fait une frayeur.

 

Certainement une de plus, ce n'est pas sa première tentative de "suicide".

 

Parce que tous ceux qui passent à cet endroit, doivent être considérés comme des potentiels suicidaires.

 

Mais à Briançon il y a des tas d'endroits ou les tentatives de suicide peuvent réussir.

 

Anecdotes briançonnaises 1

Raté.

 

Tant mieux pour moi, et puis il n'y a pas trop de circulation ce jour et surtout pas de camion.

 

Papy a mis son bras en avant pour conjurer le sort ou pour se protéger d'une collision, reste juste à savoir si, contre une voiture ou un camion, se sera efficace et suffisant. (Ou l'inverse, suffisant et efficace)

 

Et bien vous ne savez pas, c'est la vie quotidienne à Briançon, ville où les impôts locaux sont des plus élevés pour ne pas servir autre que la démagogie municipale.

 

 

C'est vrai que prévoir 5 000 000 d'Euros (Cinq millions, plus de deux fois le pris d'un IRM pour l'hôpital, par exemple) dans une médiathèque inutile (il y a trois ans nous n'en étions qu'à 3 000 000 d'Euros et ce n'est pas encore construit) c'est mieux que de mettre les rues en sécurité, et puis c'est plus médiatiquement porteur, si on peut lire dans les journaux que la médiathèque est une réussite socialiste (Comme le garage à vélos de la gare (60 000 Euros mais bon, l'argent des autres c'est gratuit) on n'y lira jamais que l'imposition briançonnaise est un échec, pour les contribuables bien sûr.

 

C'est aussi fait pour çà les médias, mettre en valeur le racket permanent des autorités au détriment de la plus basique mesure de fonctionnement.

 

Et puis un vieux ! Ce n'est pas une grosse perte, un vieux ça coute de l'argent, ça ne rapporte plus, ça ne vote pas socialiste, et puis il nous font chier ces putains de piétons, ils ne peuvent pas passer ailleurs non !

 

C'est certainement la réflexion silencieuse de ceux qui sont élus pour ne pas faire leur "travail".

 

N'est-ce pas Mr le Maire !

 

Est-ce que ma petite "sortie" du jour est une anecdote briançonnaise ?

 

A très bientôt, pour autre chose.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,

inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

 

Commenter cet article

Frédéric 16/08/2016 22:17

Effectivement, si je passe à cet endroit avec ma femme qui est en "fauteuil à propulsion électrique", on a de fortes chances que cette fois elle ne s'en remette pas et que moi, à mon tour, je finisse mes jours sur un fauteuil ou je ne sais quel autre scénario pas très beau à voir ...
Bref, s'il n'y avait que cet endroit à Briançon mais comme je vous l'ai déjà dit François, pour ma femme il est très difficile voire impossible d'accéder à certains lieux au risque d'un potentiel accident ...
Croyez-moi (Mr le Maire), nous nous promenons avec le stress, l'angoisse, l'appréhension, bref ... pour une balade, ce n'est pas ce qui se fait de mieux ...
Dernièrement j'ai filmé notre promenade, et j'ai montré le long de la route qui suit le chemin de fer pour aller direction la Zone Sud (ou a eu lieu le très regrettable accident de la jeune Océane), que sans trottoir c'est dangereux pour elle (aussi avec les fous du volant) mais il est vrai que je ne vois pas comment il est possible de construire des trottoirs à cet endroit donc nous empruntons un côté complet de la route ...
Par contre la route pourrait être goudronnée car c'est un véritable "nid de poule" tout le long et encore je pèse mon terme ...
Merci pour ce constat de plus dont le maire devrait sérieusement se soucier ...
Je crois, qui plus est, qu'il a le devoir de sécuriser ses citoyens avant tout .
Au plaisir !