Ma petite revue de presse 08/07/2016

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

La presse relaie une évidence, tant mieux mais c'est trop tard.

 

Ma petite revue de presse 08/07/2016

Faut-il en rire !

 

Mais qui est le cynique débile qui met en avant la vitesse sur autoroute pour exemplariser une situation ?

 

Je lis "un monospace met plus de 110 mètres pour s'arrêter" en justifiant la percussion d'un véhicule à l'arrêt !

 

Sur autoroute ?

 

L'Etat veut-il nous prendre pour des gugusses ou a t-il l'intention de multiplier les radars sur autoroutes, voies les plus sécurisantes ?

 

On est à côté de la plaque, si les accidents sur autoroute sont les plus graves c'est effectivement dû à la vitesse mais ce sont aussi les plus rares.

 

La mortalité routière incombe en grande majorité aux accident sur voie secondaires, là où justement il est quasi impossible de gérer des radars parce qu'il en faudrait un tous les 100 mètres sur l'ensemble du réseau.

 

Les débiles profonds qui s'exonèrent de la réglementation le font sur voies secondaires, presque sûrs de l'impunité sauf à mettre un gendarme derrière chaque citoyen, je vois ça tous les jours plusieurs dizaines de fois par jour.

 

Les deux derniers paragraphes de l'article précisent les cibles et les causes, mais pas sur autoroute.

 

Je fais, tous les jours, les constatations suivantes :

 

Beaucoup des infractions de grande vitesse sur nationales et départementales se font entre 5h30 et 8h30 du matin, par des gens pressés s'exonérant de la plus basique prudence, les dépassement en plein virage sans visibilité ne se comptent plus, les franchissements de lignes continues non plus.

 

Il est fréquent de constater des dépassements en danger absolu, hier encore entre Saint Clément sur Durance et Châteauroux, route sinueuse à flanc de montagne surplombant un ravin de plusieurs centaines de mètres, un cinglé en retard qui dépasse face à un touriste qui arrive en face, c'est miracle que le choc a été évité.

 

Savoir que les "contrevenants" sont en presque totalité des autochtones qui connaissent bien la route, ce sont les plus dangereux et ce ne sont pas toujours des jeunes comme semble l'accuser l'article, bien souvent des chauffeurs de camionnettes se sentant en état de sécurité apparente parce que leur véhicule est trente centimètres plus haut que les voitures.

 

Que dire, c'est consternant de voir ça TOUS LES JOURS", AUX MÊMES HEURES, AUX MÊMES ENDROITS ET PAR LES MÊMES CINGLÉS.

 

Dommage que les contrôles de police et de gendarmerie ne soient focalisés qu'en soirée, la plupart du temps, pour ceux qui roulent en état d'alcoolisation certainement mais ce ne sont pas forcément ceux qui roulent les plus vite, j'en vois, et ils sont connus, qui se trainent justement à cause de cet état d'ébriété, ils sont tout aussi dangereux à petite vitesse impliquant la nécessité de dépasser pour d'autres, parfois dans des conditions hyper dangereuses.

 

Je ne vais pas critiquer l'article, je pense seulement qu'il est incomplet ou dévié de sa destination.

 

Ma petite revue de presse 08/07/2016

Un fait divers récurent. (Les taches c'est de l'eau)

 

Pour les briançonnais cette route c'est la mort brutale de l'ancien maire de la ville mais il y a deux choses primordiales dans ces accidents.

 

La première c'est en effet la non sécurisation d'une route qu'empruntent des milliers d'automobilistes et motards, si les autorités mettent à disposition un axe, quelle que soit son importance, elles doivent en assurer le minimum de sécurité.

 

La deuxième c'est la banalisation des axes dangereux de montagne, à l'instar des grimpeurs de sommet de laisser apparaitre que ce qui était très difficile il y a cinquante ans soit devenu une promenade banale entraine des conduites inconscientes qui amènent à des accidents mortels.

 

Trois jeunes décimés d'un coup c'est un prix élevé mais il faut aussi admettre que le comportement sur la route est responsable en quasi-totalité d'un accident, il ne suffit pas d'avoir un revêtement en bon état, il faut tenir compte de critères complexes spécifiques à la très haute montagne, ce col, qui culmine à près de 2800 mètres est un des plus hauts de France, les conditions, à ces altitudes, sont très différentes d'un réseau routier normal, c'est une des causes de la banalisation.

 

On pourrait disserter des heures sur le sujet, il est fort possible qu'une vitesse mal calculée soit responsable de cette sortie de route, une sortie de route c'est la conséquence d'une vitesse excessive ou autres facteurs comme du sable sur la chaussée sauf que dans le cas présent beaucoup de véhicules sont passés avant sans en relever la présence, le mal de l'altitude pour des gens d'en bas, qui aurait pu destabiliser l'attention, etc..

 

Maintenant, concernant les accidents en général on peut facilement admettre que l'état des routes de France (Hors autoroute) est en piteux état, ce ne sont pas les haut-alpins qui diront le contraire, surtout dans le Nord du département.

Ma petite revue de presse 08/07/2016

Stéréotypes ??

 

Mais où en sommes nous de toutes ces fadaises fabriquées pour satisfaire quelques égarés du gouvernement !

 

Voilà qu'il faut formater les hommes et les femmes pour qu'ils fonctionnent à l'identique, bien partager le nombre de morts sur la route, quand on lit ça on se pose la question de savoir si ces gens si instruits sont encore cohérents dans leur fonctionnement.

 

Un texte qui émane d'une femme a t-il le même résultat s'il s'était agit d'un homme ?

 

Je constate, sur la route, deux types de comportements, ceux des hommes qui effectivement ont tendance à plus "appuyer" sur l'accélérateur et ceux des femmes qui conduisent avec une désinvolture dangereuse, surtout en ville.

 

Je constate aussi que sur les longs trajets ce ne sont pratiquement que des hommes qui sont au volant, ceci explique aussi peut-être cela.

 

Il est exact, en revanche, que l'excès de publicité sur la résistance des véhicules, aux accidents, est un facteur défavorable pour la sécurité, trop d'automobilistes s'imaginent indestructibles parce que leur véhicule est censé résister à tout, il y a un de mes frères qui s'en est vanté il y a plus de vingt ans, possédant une Ford (Ou une Opel, je ne me rapelle plus du véhicule) avec barre latérale de protection il était persuadé de conduire un char blindé, c'est aussi un argument de vente pour les constructeurs.

 

Le respect de la réglementation c'est devenu une vaste rigolade mais quand, dans un pays, il n'existe plus de repère, quand il n'y a plus de chef pour montrer le bon exemple, il devient difficile de demander à un peuple de respecter ce que ne respectent pas les dirigeants, c'est aussi une des causes, et non la moindre, du relâchement  des comportements.

 

On en revient donc au premier paragraphe qui interroge sur l'augmentation de la vitesse, ce n'est pas spécialement à cause d'un besoin de puissance qui a toujours existé, c'est surtout l'impossibilité de sanctionner tout le monde (Ne pas considérer un dépassement de 5 km/h pour 130, ce qui n'est juste qu'un rapport lucratif pour l'Etat), comme déjà écrit les contrôles sont pratiquement toujours aux mêmes heures aux mêmes endroits, les sanctions pour les contrevenants chroniques sont insignifiantes (Grands excès de vitesse et infractions graves), qui plus est il est devenu courant de continuer à conduire alors qu'un permis est invalidé, voire annulé, pour acheter une voiture pas besoin de détenir le permis d'autant que ces mêmes contrevenants s'exonèrent aussi de s'assurer.

 

Ma petite revue de presse 08/07/2016
Ma petite revue de presse 08/07/2016

Annulation à vie.

 

- Faut-il en arriver là pour obtenir de certains une prise de conscience évidente ?

 

Certainement, 200 km/h sur une route limitée à 90 c'est de la folie pure et une inconscience caractérisée, pas spécialement du fait que c'est une route nationale mais prenant en compte qu'à tout moment peut survenir un obstacle, souvent un humain (Véhicule, cycliste, piéton, gosse jouant au bord d'une route, etc..) qu'il est impossible d'éviter à ces allures, la réglementation étant basée sur la géographie des lieux et ses fréquentations.

 

Dans le  cas présent ce pourrait être un touriste allemand, pratiquement sûr de la légèreté de la sanction, peut-être même pas suivie d'effet sur un citoyen étranger, certainement plutôt à l'aise financièrement c'est un tueur permanent sur la route, dans certains pays ce genre de comportement entraine une incarcération immédiate, un mois en cellule serait plus efficace qu'une sanction financière que cet individu abruti ne ressentira même pas.

 

- Les motards italiens sont, de loin, les plus cinglés à moto, je vois ça tous les jours.

 

La moto c'est grisant, j'en ai fait et je connais beaucoup de motards, des vrais comme des débiles, rien ne différentie les deux catégories en dehors du comportement.

 

Se donner du plaisir quand la conjoncture géographique le permet c'est connu, même de la police et de la gendarmerie, quand on a des chevaux entre les jambes, qu'on déchaine ces derniers avec force décibels, c'est grisant et met dans un état second qui fait déconnecter de la réalité, en meute c'est encore pire et le sentiment de puissance, même illusoire, l'emporte sur le bon sens.

 

Si en plus c'est à l'issue d'une concentration ou d'un évènement médiatisé alors là c'est l'apothéose.

 

Une belle route bien droite, bien dégagée et en bon état c'est vachement tentant, qui ne s'y laisse pas griser.

 

Remonter une file de véhicule sur des routes sinueuses, en mauvais état et en s'affranchissant de toute réglementation ça devient plus délicat, c'est cette spécialité italienne qui se constate très souvent.

 

Coluche en a payé le prix (Même si certains y voient un attentat), remonter une file de voitures à grande vitesse sur la voie de gauche c'est certainement le plus dangereux des comportements des motards qui s'y adonnent, le moindre obstacle est fatal.

 

Ce jeu de la "roulette russe" c'est aussi au dépend de la vie des autres, contrairement à cette fameuse roulette.

 

- Valenty je connais, c'est une des dessertes de nos lignes régulières de bus, 112 km/h ce n'est plus de l'inconscience, c'est un acte délibéré d'assassinat, un vélos qui passe et c'est définitivement terminé, pour le cycliste bien sûr.

 

Je reçois toujours les "scoop" de la ligue de défense des conducteurs, il faut en prendre et en laisser, juste savoir si tous ces cinglés potentiellement assassins sont considérés comme des conducteurs.

 

Ma petite revue de presse 08/07/2016

Ce rond-point est terminé.

 

Du moins dans sa phase routière, il est en effet plus facile de traverser ce secteur, juste savoir que l'abordage des rond-points reste délicat, j'avais préconisé à Mr Joël Giraud, notre député des Hautes Alpes, de se pencher sur ce problème d'insertion dans un giratoire, il n'a pas donné suite, il n'a d'ailleurs jamais répondu bien que j'ai déposé des ébauches à sa permanence de l'Argentière-la-Bessée (Reçu à la demande de son secrétariat), comme quoi la politesse n'appartient pas spécialement à "l'élite".

 

Je suggérais la possibilité d'étudier la mise en place de zone à 30 km/h en amont de tous les rond-points, sur 50 mètres, afin de réduire les vitesses très excessives constatées en permanence en ces lieux ce qui annule l'objet même du giratoire sensé les réduire.

 

De la même façon je m'étonne que la largeur des voies concernées soit aussi réduite, se croiser entre deux véhicules de gabarit large est délicat, voire dangereux puisque ça oblige les chauffeurs à considérer le croisement par un écart automatique du véhicule (Collision des rétroviseurs), empiétant ainsi sur les abords et trottoirs qui ne sont pas prévus pour ça.

 

Qui plus est la hauteur des trottoirs, aux points d'arrêt des cars de ligne, à Chorges, interdit l'approche de ces "quais", sinon impossible d'ouvrir les portes des cars, çà c'est du bon travail, on oblige les cars à rester écartés des points d'arrêt, donc de réduire encore la largeur des voies, les ingénieurs concepteurs n'ont pas les yeux en face des trous pas plus qu'ils n'ont de jugeote.

 

 

 

Il va donc falloir reprendre ces points d'arrêt, encore des dépenses sur les impôts par manque de concertation puisque les intéressés (Chauffeurs et transporteurs) n'ont pas été sollicités.

 

La réduction des chaussées c'est ce qui se constate dans la traversée refaite, provisoire, de l'Argentière-la-Bessée, c'est ce qui se constate aussi dans le hameau de Prelles, commune de Saint Martin de Queyrières, la réduction des voies de circulation pose problème pour les chauffeurs routiers, je crains qu'il n'arrive qu'un jour un de ces véhicules larges (2,55 m) n'entraine des accidents, préjudiciables aux piétons si vulnérables, alors qu'il serait monté sur un trottoir.

 

Je note que Mr Joël Giraud semble s'accommoder de tôles froissées plutôt que d'accidents corporels, preuve que ce rond-point n'est sécuritaire que si les automobilistes se comportent correctement, ce qui est loin d'être le cas pour tout le monde.

 

En fait, un responsable se déresponsabilise en mettant en place des équipements (Chers) qui ne servent qu'à minimiser les accidents, pas à les supprimer.

 

Les files d'attente en périodes estivales, à cet endroit, seront réduites, juste constater qu'on ne fait que déplacer le problème, la déviation d'Embrun a supprimé la traversée de cette ville et a permis, du coup, d'installer un piège à cons pour faire du fric, le seul axe en bon état de ce secteur est justement sous haute surveillance radar, plus d'un "pigeon" s'est fait plumer, un dépassement de 5 km/h et c'est la sanction qui tombe automatiquement, plus lucratif que d'installer un radar dans la grande ligne droite de saint Crépin ou de Saint Clément - Montdauphin (Il y en a un mais trop près du rond-point), là où on peut rouler à 150 sans problème sauf quand il y a, heureusement, des contrôles mobiles de gendarmerie.

 

En fin de compte, la région via le département, a supprimé deux points noirs en "seulement" vingt ans pour les concentrer en un seul à Savines-le-Lac, là où justement une déviation s'avérait urgente.

 

Il aurait été simple de prolonger la déviation d'Embrun le long de la voie de chemin de fer par des infrastructures aériennes légères de l'autre côté du lac EDF pour rejoindre "Savines gare", un coût qui aurait été absorbé par l'amélioration de l'environnement.

 

Mais voilà, le clientélisme politique l'emporte, certains commerçants de savines préférant avoir des encombrements polluants nauséabonds (Gaz d'échappement) pour vendre quelques babioles de plus au mépris du tourisme qui, justement, le fait vivre.

 

Savines-le-Lac c'est une destination prisée, d'obliger les automobilistes à galérer dans des embouteillages monstres n'est certainement pas un argument persuasif, il n'est pas utile de canaliser les gens pour les inciter à acheter.

 

Donc un coup pour rien, n'en déplaise aux élus du département, tant qu'il y aura la traversée de Savines rien ne sera résolu, depuis le temps qu'on gaspille l'argent public dans des conneries culturelles et de communications (Inutiles) une vraie déviation serait effective, nos élus ne sont utiles que durant la campagne électorale, juste pour ramasser des voix par des promesses à très très long terme.

 

Tant qu'on aura des élus qui n'ont les mêmes couilles que le Président de la France, qui ne servent que pour faire reluire les putains de la république, la population paiera des impôts sans jamais en avoir le réel retour.

 

Il y a une solution, la seule réelle si elle est menée à terme et en prévision d'un trafic des cinquante prochaines années, c'est de construire une quatre voie "aérienne" de la rocade de Tallard à Briançon, de gros investissements mais des emplois à la clef, un confort touristique inégalable donc un réel développement touristique et au diable les écolos frileux qui ne vont pas manquer de s'insurger contre ce qui pourtant les fait vivre.

 

Un projet de deux milliards d'euros sur cinq ans, c'est réalisable à condition de mettre en place des élus qui travaillent pour la population, pas pour leur prestige et leur fortune personnelle.

 

Ma petite revue de presse 08/07/2016

Au foot ?

 

Je ne pense pas sauf être un gros boulon qui sacrifie tout pour cette parodie sportive truquée. (Ça n'engage que moi mais c'est très largement partagé)

 

Les touristes viennent pour le dépaysement, pas pour retrouver ce qu'ils veulent oublier quelques jours, alors des infrastructures de confort pour ceux qui recherchent, pour un petit moment, l'inconfort c'est un paradoxe, à l'instar des infrastructures d'hiver le bétonnage n'incite pas au dépaysement.

 

Il y a un point important dont on n'entend rarement parler, c'est le cyclotourisme, chaque jour je vois des centaines de ces adeptes du deux roues galérer le long de routes hyper dangereuses, le département des Hautes-Alpes est totalement nul en matière d'infrastructures touristiques également pour çà.

 

S'il est indispensable de créer un axe rapide qui relie Gap à Briançon il est aussi important de le justifier par le retour de routes pouvant accueillir les très nombreux cyclistes qui sillonnent notre région.

 

Je frémis chaque fois que je dois dépasser ces "baladeurs" qui prennent des risques énormes à rouler sur nos routes totalement inadaptés pour eux, il n'y a pas de piste cyclable alors que la presque totalité du réseau routier haut alpin pourrait en être équipée.

 

Encore une fois les impôts ne vont pas là où on les attends, les cyclistes c'est aussi une clientèle de choix qui prend son temps, qui recherche des petits coins sympathiques pour admirer notre exceptionnel environnement, qui recherche le petit restaurant sympathique ou on mange bien sans être assommé par la note, et qui dépense.

 

Nos élus ne font pas de vélos, ils sont trop préoccupés à penser à leurs intérêts pour penser à ceux qui les leur payent.

 

Si le Tour de France ne passe pas chez nous cette année ce n'est pas dramatique, comme sa dénomination l'indique c'est le tour du pays, il faut bien que tout le monde en profite, alors chacun son tour et cessons d'être égoïste, il n'y a pas que les cols mythiques qui font sa renommé.

 

Savoir aussi que les réductions de budgets n'incitent pas à financer le passage de ce tour, ses dirigeants ont les dents trop longues pour des subventions réduites par l'Etat, c'est aussi du sabordage mais avec le clown qui nous gouverne on n'est plus à une connerie près.

 

Ce n'est pas en étranglant les populations par des taxes incessantes et des impôts démentiels qu'on fait fonctionner l'économie, pour ceux qui savent compter et qui ont quelques notions économiques, l'imposition c'est le contraire d'une bonne santé financière pour le pays mais c'est compliqué à exposer dans cette page.

 

Bref, on veut des touristes mais on ne fait rien pour les satisfaire, il n'y a pas que les Hautes Alpes en France, notre pays regorge de régions magnifiques qui ont été plus malines que nous et ont su faire ce qu'il fallait pour satisfaire les gens aspirant à quelques semaines de repos pas trop onéreuses.

 

Ma petite revue de presse 08/07/2016

Concernant les élus.

 

Entre raccommodements de campagne électorale et défection il n'y a que l'embarras du choix, des élus de gauche qui critiquent la gauche c'est bien le signe que le bordel politique est total.

 

Mais pourtant ce sont ces gens vindicatifs qui ont mis en place notre guimauve nationale, sauf à commencer une campagne législative je vois mal ce qui pourrait motiver ces phrases assassines.

 

Je ne sais pas encore si le Front National présentera un candidat mais je me dis que si Mr Murgiat se répond toujours de Mr Copé, qui a prouvé son inconsistance et sa "traitrise", je doute que le chemin soit facile.

 

En politique, soit on roule pour une union solide, soit on roule tout seul avec des arguments convainquants et des gens qui tiennent la route.

 

Si l'occasion se présente, je ne manquerai pas de partager quelques points de vue avec les intéressés.

 

Ma petite revue de presse 08/07/2016

Les placements politiques.

 

Cette guignolade est bien représentative de la nullité de nos dirigeants, la plupart de ceux qui occupent des postes à responsabilité ne connaissent strictement rien au sujet de leur poste.

 

Ma petite revue de presse 08/07/2016

En matière de nullité....

 

....J'en ai vu quelques échantillons à Gap jeudi soir.

 

Conduisant le car de remplacement du train de valence à Briançon (23h10 - 0h35) j'ai pu constater le niveau de certains supporters de salon.

 

La joie et l'exubérance étaient présentes, je conçois que les adeptes laissent évacuer quelques excès surtout si on facilite ces excès par des boissons étranges.

 

Bref, un moment de liesse qui me laisse froid mais se justifie, sauf qu'un adepte certainement aussi évolué que le ballon qu'il adule s'est jeté devant mon car en mouvement en gueulant et agitant un drapeau, vu le clignotement de ses yeux et son faciès de dégénéré je me suis dit que dans certaines exubérances il y a des spécialistes pas obligés de se forcer pour être ce qu'ils sont.

 

Heureusement qu'il y a les freins, je m'en serait voulu de passer ma nuit en garde à vue pour avoir écrasé un abruti aviné, et puis après il faut laver le car.

 

Il y a peu, un individu que j'ai refusé de prendre également dans mon car, aviné et potentiellement violent, m'a dit qu'avec mon chapeau j'avais l'air d'un con.

 

Approuvant son jugement je lui ai répondu qu'en effet, pour en arriver là il me faut un chapeau contrairement à lui.

 

Mais je crois qu'il n'a rien compris, ce qui me conforte dans ma déduction.

 

Ma petite revue de presse 08/07/2016

Trouble à la quiété publique.

 

Ma foi, certains soirs il faut savoir être magnanime, on peu admettre que des gens soient surexcités par un tel évènement, surtout quand ces évènements servent la politique, en amusant le peuple et lui laissant la possibilité de croire qu'il est le meilleurs à travers quelques multimillionnaires pas trop futés. (Ça n'engage que moi ce dernier mot)

 

Avec l'intérêt du Tour de France l'Assemblée Nationale peut continuer à fonctionner à plein avec des fauteuils vides, passer des textes votés par un quinzième des députés c'est un de ces exploits si spécifiques à la nouvelle république française.

 

Je pense qu'en effet certains "fêtards" vont sentir passer la note mais la répression est générée par les excès, comme le reste de la réglementation, quand elle est bafouée il faut la renforcer pour la bafouer encore et puis c'est si lucratif.

 

Ma petite revue de presse 08/07/2016

Le fort des Trois Têtes.

 

En ces jours d'été si ensoleillés.

 

Bonne soirée à tous et à bientôt.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,

inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

 

Commenter cet article

JL BECKER 10/07/2016 10:02

Excellente revue de presse, bravo, surtout pour le long et judicieux développement sur la sécurité routière.
Bonne continuation à vous

Ihuel 10/07/2016 11:14

Merci, ce n'est qu'un processus de développement d'une réalité évidente