L'autre face de la montagne

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Remarquer que là où les hommes creusent, la montagne bouge plus

facilement.

 

Des similitudes avec ce que nous avons subit à plus petite échelle.

 

Pour le moment.

 

Construire des routes sur piles sans toucher aux structures naturelles reste

le plus sécurisant même si un jour où l'autre ça bougera aussi.

 

Ce, pour bien réaliser que de creuser un autre tunnel en partant du milieu

de l'actuel, écroulé au Chambon, fragilisera encore plus ce qui retient les

éboulis anciens de montagne.

 

A bientôt pour autre chose.

Commenter cet article