Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il ! - 1

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

2014, année des élections.

 

Fascicule de propagande ou réelle volonté ?

 

Je vais donc rectifier le tir municipal en montrant, à mon tour, d'autres images de la vieille ville.

 

Première partie, le stationnement.

 

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Deux ans après.

 

J'ai pu constater qu'effectivement le secteur a été sauvegardé, j'y ai trouvé les mêmes merdes.

 

J'y ai constaté du changement mais pas seulement bénéfique.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

On commencera donc par le stationnement.

 

L'objectif 2014 de Mr le Maire c'est de porter la population de la vieille ville à 1000 habitants, donc une stratégie inverse à celle qu'il se fixe, par le même fascicule, en voulant revaloriser un site classé mais dégradé du fait de la population qui y demeure.

 

Non que les riverains dégradent délibérément leur environnement (Quoi que, pour certains !) mais il est difficile de faire vivre des gens dans un lieu classé sans subir les conséquences de la vie collective concentrée.

 

Qui plus est, qui dit augmentation de population dit augmentation des véhicules de ces habitants supplémentaires.

 

Je ne pense pas que la municipalité ait la volonté réelle de valoriser la vieille ville, y apporter du monde sans doute, savoir quel genre de monde puisque ce que j'ai pu constater que ce sont beaucoup de gens dans la précarité, accompagnés de nombreux chiens (Il y en a un qui en possède cinq qui caguent dans la ville sans aucune retenue du propriétaire) et pour beaucoup vivant d'assistanat.

 

La vieille ville est devenue le réceptacle de tous les cas sociaux que Mr le Maire ne veut pas voir dans la ville du bas, certains habitants sont "louches" (Révélations de gargouillards), crades, avinés, fouteurs de merde, la vieille ville c'est la "poubelle humanitaire" de briançon, les logements décents sont réservés aux migrants.

 

La vieille ville possède quelques logements sociaux mais les "anciens" ne voient pas d'un bon oeil partager avec n'importe qui. (source de connaissances habitant la vieille ville)

 

Il va être difficile de valoriser un lieu dévalorisé par ceux qui l'occupent.

 

La vision d'un autochtone n'est pas la même que celle d'un touriste, quand on a l'habitude de vivre dans un lieu, même classé, on n'a plus la notion de patrimoine à préserver, la routine entrainant des mauvaises habitudes préjudiciables à la vision de ceux qui ne sont pas habitués.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Parking du Champ de Mars.

 

Partie la plus proche de la vieille ville, occupée à 80%.

 

Partie centrale, occupée à 70 %.

 

Partie la plus éloignée, occupée à 25%.

 

Soit environ 200 places de disponibles.

 

Nous sommes dimanche de Pâques et il y a pas mal de résidents occasionnels, donc une vieille ville dont les appartements sont presque tous occupés.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

On va me dire "ça devient rengaine".

 

C'est vrai mais c'est bien ce qui est perturbant, que ça devienne rengaine, donc que c'est récurent.

 

Un tiers des véhicules ne possède pas de vignette, un bon quart est d'ailleurs.

 

Il y a des résidents occasionnels qui possèdent la vignette puisqu'ils sont résidents, rien d'anormal mais doit-on, de ce fait, s'exonérer de marcher pour donner à la vieille ville un autre aspect qu'un grand parking, en très mauvais état d'ailleurs.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Si j'avais une autorité municipale.

 

C'en serait terminé du stationnement dans l'allée d'accès à la porte Dauphine.

 

C'en serait terminé du stationnement anarchique sur la place Dauphine ou Vauban, sa nouvelle appellation officielle, avec enlèvement systématique par la fourrière, s'agissant de résidents chroniquement inciviques le problème serait vite résolu.

 

Idem derrière le choeur de la Collégiale.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Image touristique d'une ville classée ?

 

Mais si, c'est exactement ce que veut Mr le Maire, valoriser l'image de la vieille ville.

 

C'est çà !!!!!!!

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Partout où l'on passe.

 

Il est bien sûr des lieux difficiles à interdire, une ville habitée restant dépendante de ses incontournables stationnements.

 

Juste savoir pourquoi en rajouter en plus des emplacements délimités et matérialisés.

 

L'avenue Vauban est la principale rue de la vieille ville offrant une vue directe depuis l'extérieur, c'est aussi celle qui est la plus photographiée par les touristes, quand il y en a.

 

Refaite et rénovée partiellement, disposant d'une signalisation ne laissant aucun doute sur sa signification, l'attitude des riverains, permanents ou occasionnels, est édifiante de mépris envers les institutions locales même si on considère que le laxisme et la mansuétude sont générateurs de voix électorales.

 

Dans la rue Haute de Castres il est difficile d'accéder à pied pour des gens âgés ou ayant des courses ou objets à décharger, cependant il n'est pas interdit d'aller garer son véhicule sur le parking après avoir effectué ces déchargements.

 

L'hiver est générateur de problèmes, combien ai-je entendu de riverains se plaindre que le déneigement n'était pas effectué dans ces rues (Haute de Castres, d'Asfeld et de la Manutention).

 

S'agissant de riverains habitués aux inconvénients de la neige, sachant que les chutes importantes sont prévues bien à l'avance, au lieu de "bieurler" sur les services techniques qui ont bien d'autres urgences dans ces conditions, prévoir un stationnement rapidement dégagé (Champ de Mars) résoudrait ces incidents.

 

Mais voilà, il faut marcher.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Où que se portent les yeux....

 

....On ne voit que ça, des voitures, voire des véhicules utilitaires souvent vétustes et polluants.

 

Les habitants de la vieille ville se sabordent par leur comportement allant à l'encontre de leur volonté de faire briller leur environnement, donc de chasser les touristes.

 

Cette photo on va la revoir (Avec d'autres) dans une autre rubrique de ces pages spéciales vieille ville.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Où qu'on aille dans la vieille ville....

 

....On ne peut trouver de lieu sans véhicule.

 

Un site classé  qu'il est impossible d'apprécier dans l'environnement montagneux qui devrait le mettre en valeur.

 

Là c'est le chemin d'accès au fort du Château, on verra dans une autre page de ce thème qu'il est difficile de considérer cette ville classée à sa juste valeur.

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Véhicule qui ne bouge pas.

 

Il suffit de regarder les pneus et l'accumulation des poussières sur le pare-brise.

 

Ces "ventouses" qui squattent un lieu historique ça fait plus décharge publique que patrimoine à préserver.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Le moindre emplacement est utilisé.

 

Faire le tour de la vieille ville en passant par le chemin de ronde révèle ces carences et cet étonnant parking géant, c'est l'image de la cité Vauban voulue par Mr le Maire.

 

Constater quand-même la présence des panneaux de stationnement interdit, un pied de nez à la municipalité et à l'autorité de Mr le Maire.

 

Soit il ignore cet état parce qu'il n'y vient pas, soit il est avisé par ses subordonnés et laisse faire.

 

Quand on entend des touristes vous demander de quel "bord" est le maire de la ville on se pose la question de savoir si la politique n'influe pas sur leur perception de la ville.

 

Par définition et pour ne pas porter préjudice au caractère historique de la ville je m'abstiens de répondre ou reste évasif en précisant que la gestion d'un patrimoine c'est compliqué.

 

Mais c'est encore plus compliqué quand on laisse le désordre s'installer, quand les passe-droits deviennent des droits l'autorité du maire est abolie au profit de l'anarchie.

 

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Avenue Vauban.

 

La plus visible et la plus vue de toute la ville.

 

Triste spectacle à offrir à de potentiels touristes.

 

On s'étonne qu'ils ne viennent plus ?

 

Pas besoin d'être très malin pour le comprendre même si Mr le Maire, qui a visité Carcassonne (Du moins les parkings d'après ce que j'ai cru comprendre dans ses explications d'il y a quelques années), semble trouver normal qu'un site classé, même habité, ressemble plus au salon de la voiture d'occasion qu'à un monument historique.

 

La "clownesque" signalisation est absolument inutile, non respectée et non respectable par mansuétude municipale.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 1

Stationnements de l'auberge de la Paix.

 

Du moins acceptés comme tels.

 

C'est aussi ce qui incite les riverains à la désobéissance civique, ce qu'on accorde à l'un ne peut être refusé aux autres.

 

Il y avait, au moment de la photo, des touristes prenant des photos qui ont fait la réflexion sur cette incongruité d'avoir des stationnements devant un tel panorama.

 

Les "marseillais", à qui appartient le véhicule de la première photo, s'approchaient justement de ce dernier (Deuxième photo), marcher devient difficile, surtout quand on est jeune et qu'on paye une chambre d'hôtel qui inclut le stationnement dans un lieu "protégé" et classé.

 

Encore un gros dysfonctionnement municipal, quand on vient visiter un site classé on le respecte.

 

Considérer que de ces trois véhicules aucun n'a la vignette bien qu'un appartienne à un riverain coutumier du stationnement "collégial".

 

La prochaine page de ce sujet sur la vielle ville et sa préservation sera "Monuments et sites classés".

 

Dans quelques jours.

 

Demain, le cinéma du chemin du Barry, ce sera la page "Sens interdit de la sainte farce".

 

A très bientôt donc.

 

Pour me rejoindre ou continuer à me suivre, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Commenter cet article