Ma petite revue de presse 17/02/2016

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

L'actualité est surprenante.

 

La désinformation est toute aussi surprenante.

 

La focalisation reste gagnante.

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

La presse a environ 4500 ans.

 

Du moins les premiers écrits qui sont répertoriés comme tels.

 

Les plus vieux textes écrits découverts sont sumériens et hindous, on ne peut parler de presse tel que définie aujourd'hui, bien sûr, mais des écrits sont fait pour être consultés et pour garder la mémoire de faits au-delà de la mémoire des hommes.

 

La pierre de Rosette, plus récente, est certainement le texte le plus complet de l'antiquité qui nous soit parvenu, Jean-François Champollion, égyptologue, en a déchiffré les textes.

 

Cette pierre est le seul témoignage parmi d'autres très nombreux textes gravés dans la pierre, malheureusement l'évolution a fait que ces pierres ont été détruites et utilisées comme matériaux de construction, comme beaucoup de témoignages anciens. 

 

Les Romains gravaient des textes sur des tablettes mais savaient aussi propager des édits et des avis directement sur les murs, à l'aide de morceaux de charbons de bois (Ils ne connaissaient pas les bombes de peinture) ou de craie suivant la nature du support.

 

Il y a eu aussi des écrits sur bois, ce dernier support étant très vulnérable au temps n'a pas laissé de trace tout comme les papyrus d'origine végétale.

 

Le forum romain était l'endroit idéal pour écrire, l'ensemble de la population y ayant accès.

 

Déjà les fausses informations et les écrits accusateurs étaient légion, rien de nouveau donc dans la presse de maintenant.

 

Toutefois, l'information n'appartient pas qu'à des organismes répertoriés et autorisés, ces derniers étant, justement grâce à ces obligations, ceux qui ne donnent pas de réelles informations telles qu'aimeraient les avoir les lecteurs.

 

Je me permet donc, sans l'autorisation du gouvernement mais gratuitement, de donner ma version personnelle de certaines informations ainsi que d'approuver ou critiquer certaines autres.

 

Ce n'est que le reflet de ma pensée et le résultat de mes déductions fort de mes nombreux déplacements.

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

L'information fustigatrice.

 

Du tout venant, du fait divers pouvant avoir un impact sur le comportement de ceux qui utilisent le train.

 

Information vague et ciblée, on interprète ce qu'on veut suivant son humeur ou selon qu'on est satisfait ou pas de la SNCF.

 

On a là un incident pouvant avoir plusieurs causes, la première, la présence d'un arbre sur les voies, savoir si c'est un terrain privé riverain de la ligne donc si le propriétaire n'est pas responsable (Parce que en France on ne fait pas de prévention, on attend le motif pour en chercher le responsable).

 

La seconde c'est l'Etat à travers le département ou la commune, savoir pourquoi le Président du Conseil général n'a pas pris de précaution ou le maire si le département se retourne contre lui.

 

La troisième c'est de se demander pourquoi la SNCF ne fait pas de prévention en supprimant les éléments susceptibles de perturber le fonctionnement des trains.

 

Evidemment là nous n'avons qu'un incident mineur, s'il y avait eu collision avec des blessés ce serait un tout autre enchainement pour savoir qui va payer des indemnités puisque la société moderne en est devenue si avide. 

 

Si c'est un particulier c'est du gâteau, il va payer cher.

 

Si c'est l'Etat via les responsables locaux il va y avoir des procédures de plusieurs années avec à la clef un verdict mesuré, l'Etat ne sait pas être responsable.

 

Si c'est la SNCF (Donc l'Etat mais pas réellement) le collectif des voyageurs retardés va provoquer des actions en justice pour se faire rembourser, au minimum, le billet de train.

 

Bref, le gros bordel administratif typiquement français pour foutre la merde là où elle ne devrait pas être.

 

En finalité, je dirai que la SNCF a sa part de responsabilité, un organisme d'Etat de cette ampleur qui ne dispose pas, par région, de quelques machines diesel pour tirer un train privé d'électricité c'est comme vouloir renflouer le Titanic avec une cuillère à café.

 

Une bonne 67 000 réformée n'effectuant plus que des manoeuvres de gare suffirait, il faut juste les couilles pour prendre des décisions sans se demander s'il n'est pas plus prudent d'ouvrir le parapluie au cas où.

 

Triste fonctionnement anarchique de la SNCF qui se veut à la pointe du progrès mais n'est pas capable de rapatrier quelques dizaines de voyageurs dans des délais raisonnables.

 

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

Idem pour cette information.

 

Sauf si les tempêtes sont un fait nouveau, déstabilisant un fonctionnement sociétaire qui se veut parfait, on se trouve dans ce contexte imbécile de savoir sans réagir.

 

Tous les ans, à longueur d'année, on lit qu'il y a tant de foyers privés d'électricité.

 

Les personnels d'ERDF sont donc mis à contribution pour aller réparer, sous la tempête, des lignes souvent vétustes ou n'ayant pas fait l'objet d'une attention particulière vu le secteur, les circonstances et le profil géographique du lieu.

 

Là, comme précédemment, l'Etat se désengage de ses responsabilités (Mais c'est une institution) en laissant quelques dizaines de milliers de personnes sans énergie avec les conséquences qui en découlent, pas de chauffage, des denrées périssables perdues aux seuls dépends de ceux qui les perdent.

 

Des fois, je me prends à rêver de pouvoir enfin faire ce que l'Etat ne fait pas, s'occuper de ses administrés nationaux en prenant les bonnes mesures là où il le faut.

 

Pour ça il faut être élu mais comme les élus ne le sont que pour s'enrichir ce n'est certainement pas en donnant satisfaction à ceux qui les ont élus, juste bon à payer et à fermer leur gueule.

 

Maintenant, partant du principe que les couilles molles élues le sont de nouveau à chaque élection, je me dis que quand on aime se faire enculer on en redemande, dont acte. (C'est grossier ? Et oui, mais c'est dans le dictionnaire)

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

Voilà une information démonstrative. (Avec une coquille)

 

Les plus fréquentes, à savoir que quels que soient les moyens mis en oeuvre pour atténuer la folie de certains, sauf les éliminer définitivement des routes il n'y a strictement rien à faire.

 

Quand ces cinglés ont un accident c'est souvent celui qui n'y est pour rien qui morfle le plus, une mère de famille qui revient tranquillement avec ses deux jeunes enfants à bord sera décimée par ces assassins permanents.

 

Les procédures françaises trainant en longueur, deux ou trois ans après les faits les victimes seront oubliées, le chauffard aura retrouvé son permis et continuera à prendre sa voiture pour une arme de combat, le combat de la route de ceux qui sont persuadés être meilleurs que les autres.

 

Le tribunal le condamnera à six mois avec sursit et un an de suspension de permis de conduire, ce dont il se moquera l'habitude actuelle étant de s'en passer sauf être suivit par géolocalisation par bracelet électronique. (Pourquoi pas !)

 

Bien entendu les associations diverses de défense des conducteurs paieront des Avocats spécialistes en la matière pour prouver que l'Etat fait de la répression, sans se demander si parmi leur proches il n'y a pas d'autres futures victimes, on fustigera les radars et les contrôles de police et de gendarmerie, police et gendarmes qu'on se hâtera d'appeler si un quelconque tiers vient à fracturer la précieuse voiture, comme quoi les préférences ne sont pas là où elles devraient être.

 

On dit aussi "cracher dans la soupe".

 

De même, si j'avais une responsabilité d'Etat il y a des mesures draconiennes que je prendrai, les cinglés de la route doivent en être écartés définitivement, à vie, ça ferait réfléchir les autres sur le respect des réglementations et le respect des autres.

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

L'information attractive.

 

L'arme fatale, on ne saurait si bien dire concernant un véhicule, cette publicité cible des gens modestes.

 

Ça reste une publicité mais j'aurai évité de mettre en titre un slogan provocateur, tout le monde n'est pas raisonnable et des "boulons", sur les routes, au volant d'autres armes fatales, il y en a à la pelle.

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

Le courrier des lecteurs.

 

Une de mes rubiques favorites.

 

Ce texte serait logique si la pédagogie était réceptive, ce qui est loin d'être le cas.

 

Mais ça complète les quelques lignes précédentes, la répression ne fait pas tout, la pédagogie non plus.

 

Il faut bien rester dans le contexte du moment où vendre est plus important que protéger, si la vie des uns devient négligeable au nom du fric les autres ne seront que plus confortés à avaliser des comportements.

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

On enchaine.

 

- Premier article, encore la conduite automobile.

 

J'ignorai qu'il faille mettre un S au cul des véhicules conduits par les vieux (J'adore l'expression "d'un certain âge", ce doit être avilissant d'être vieux bien qu'à six ans on est aussi d'un certain âge).

 

Le texte est assez confus mais je propose de mettre la lettre C au cul des véhicules conduits par des cons (J'en suis peut-être partant du principe qu'on est toujours le con de quelqu'un) en se demandant si la production suivrait le rytme.

 

Ceux qui roulent à 200 sur autoroute sont peut-être moins dangereux que ceux qui traversent les villes et villages à 80 à la sortie des écoles, juste se trouver sur une autoroute déserte en sachant qu'il y a des radars et une réglementation.

 

C'est un point de vue, les constructeurs fabriquent des véhicules dont on ne peut se servir dans la presque totalité de l'Europe.

 

C'est exactement la même chose que de créer des salles de shoot en interdisant la drogue, lutter contre l'alcoolisme en récoltant la manne de la vente d'alcool, vendre des pétards en en interdisant l'utilisation, etc. etc.

 

Le non sens habituel qui se base sur la discipline qui n'existe plus et sur le bons sens responsable qui a disparu.

 

- Deuxième article, je passe parce que sur le sujet je ne sais pratiquement rien. Toutefois, depuis les années 1960 je me demande ce qui peut motiver qu'on en soit encore là.

 

- Troisième article, il est lumineux et très révélateur de la politique "faux-cul" actuelle. Bravo à ce lecteur d'avoir souligné ces incohérences.

 

- Quatrième article, une interrogation dépendante d'une période dite.  Il est fort probable que ce sont les employés qui, en attendant d'en avoir assez pour justifier un déplacement de camion, ont déposé ces sacs. S'il y a des secteurs routiers toujours propres et nets ce sont bien les autorourtes, il faut bien qu'il y ait un retour des pharaoniques montant des péages.

 

- Cinquième et dernier article.  Il y a effectivement une disproportion phénoménale (Devrais-je bientôt écrire fénoménale ?) qui n'est que du bon vouloir des multinationales.

 

Savoir surtout que la production du lait n'est pas la même que celle de l'eau, le lait vient des milieux ruraux, l'eau est gérée par ceux qui sont tellement pourris de fric qu'ils en sont arrivés au pouvoir (Via des sous-traitances et des enseignes écrans).

 

Quand au salaire de Claire Chazal, celle qui pond des oeufs chaque fois quelle ouvre la bouche, la reine des "s'crétaires", des "r'traités" et autres distortions linguistiques, ça ne me fait ni chaud ni froid, le pognon des autres ne m'intéresse pas partant du principe que s'ils l'ont c'est qu'on veut bien leur donner. Pourquoi ? Çà je n'en sais strictement rien mais ce n'est pas une question d'intelligence, ça se saurait.

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

L'information politique ciblée.

 

Elle est à double sens, soit on en fait une victime du système, soit on veut l'achever.

 

Il faut quand-même réaliser que la presque totalité du gouvernement Ayrault savait que Cahuzac avait des comptes à l'étranger, faire semblant de croire le contraire serait une gageure, c'est d'ailleurs pour cette raison majeure qu'il s'est permis de jurer le contraire, devant l'assemblée nationale au complet, se sachant soutenu par ceux qui savent, la presque totalité des socialistes en place et quelques élus de droite dans la même situation, avec "Pampers" de peur de chier dans leur froc.

 

Bien se dire que depuis une trentaine d'années les gouvernements successifs ne sont plus gérés que par le grand banditisme, en effet, si ces gens faisaient partie du "peuple" ils seraient tous en taule.

 

Mais à droite il y a les mêmes, le faux-cul de service, riche à crever avec l'argent des musulmans de Bordeaux, Juppé il s'appelle, il y a aussi le retour du truant mis sur la touche, Copé, le copain de Gryzka et Murgiat sous nos latitudes, il revient en politique sans honte ni pudeur, je préfère de loin les socialistes, ils nous mettent profond mais au moins ils annoncent la couleur.

 

Et puis il y a le martyr de la République, Sarkosy, qui passe entre les gouttes tant que la douche n'est pas entièrement ouverte, il vient d'être inculpé de faux et usage de faux, un Avocat c'est normal, quand on connait bien le fonctionnement de la Justice on sait ce qu'il faut faire pour y passer, entre les gouttes, jusqu'à un certain point quand-même.

 

A tout prendre, je préfère encore Hollande, le benêt de service poussé à la présidentielle par ses pairs, s'il est incompétent il a le mérite d'avoir essayé de redresser le fardeau laissé par son prédécesseur, parce que si la France en est là aujourd'hui on le doit plus à Sarkozy qu'à Hollande.

 

Le problème c'est que ce n'est pas lui qui dirige et qu'il est complètement dépassé par ceux qui le gouvernent, un paradoxe pour un Chef d'Etat. 

 

Il y a deux solutions pour les truants officiels, soit créer une mafia soit faire de la politique, c'est aussi une mafia légalisée par ces mêmes truants qui, en plus, se servent du peuple con et crédule pour avaliser leurs exactions.

 

J'ai lu récemment, sur un forum, que le gouvernement nous prenait pour des cons.

 

Mais c'est vrai et il a raison, nous sommes tous de très gros cons puisque ces truants sont toujours là à continuer de profiter des cons que nous sommes.

 

Et puis comme écrit plus haut, quand on aime on en redemande.

 

D'ailleurs il y a un con qui m'a dit récemment qu'il ne votait plus parce que ça ne changeait rien, alors là, oui, j'ai vraiment compris ce qu'était un véritable con. Ça soulage.

 

Le présent article n'a de finalité que de cibler celui qui a tiré la paille la plus courte afin que les autres continuent à nous enculer avec le sourire.

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

Etre Avocat ça aide.

 

Il n'est certainement pas le seul, la frontière entre la légalité et l'illégalité est mince, l'affaire Neyret le prouve.

 

Entre le grand banditisme et la justice il y a des liens étroits, les seconds sachant comment fonctionnent les premiers peuvent, fort de leurs connaissances juridiques, passer du mauvais côté de la frontière légale, Nicolas Sarkozy est peut-être à cheval sur cette frontière, un pied d'un côté et un pied de l'autre.

 

Il y a quand-même quelque chose qui m'interpelle, ces gens si instruits et supposés intelligents ne semblent pas réaliser que tout se sait un jour, même si ça prend du temps.

 

Cet Avocat est grillé comme Sarkosy est grillé mais ce dernier s'accroche à la branche pour certainement bénéficier d'une notoriété indispensable à peut-être éviter de dévoiler d'autres choses. (Ce n'est que mon intime conviction)

 

La droite vérolée par ses leaders c'est pire que la gauche qui pourtant nous trompe depuis quatre ans.

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

La droite moralisatrice.

 

Mr Gaudin, maire de Marseille depuis 20 ans, député et divers autres postes à responsabilité, très lucratifs, plane sur son nuage bien au-dessus de ses administrés.

 

Les réalisations "culturelles" de Marseille ont couté des fortunes au détriment du fonctionnement, comme à Briançon par la droite et la gauche successivement.

 

Les toilettes de l'école de Pont de Cervières sont dans un triste état (A moins que ça ait changé depuis qu'on me l'a dit) tout comme les abords de la plupart des établissements scolaires de la ville.

 

La municipalité de Briançon a réduit drastiquement le budget de fonctionnement mais pas celui des conneries, mais là aussi, quand on aime on en redemande.

 

Il faut dire que les briançonnais ont été mis devant un dilemme, soit voter pour continuer à dépenser inconsidérément en superflu soit voter pour d'autres qui dépenseraient aussi inconsidérément (Front neige Prorel, pelouse synthétique du terrain de foot, téléphérique, plage à la Shappe, etc), le tape à l'oeil, la notoriété par les impôts, la connerie par procuration, l'enculage par voie électorale. (J'allait marquer "électorectale" ce qui irait mieux)

 

Et bien vous savez quoi ? Ça marche.

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

Vide grenier virtuel ?

 

Ça n'a aucun sens, les sites qui vendent et échangent sur Internet il y en a à foison, je me demande ce que peut bien changer qu'il se nomme "vide-grenier" sauf pour se faire connaitre. (Pourquoi pas).

 

Un vide-grenier, du moins censé en être un, c'est la possibilité, une fois par an, aux particuliers de vendre sans taxe ni autorisation d'Etat ce qu'il ont en surplus ou ce dont ils ne se servent plus.

 

Les vide-greniers actuels sont presque tous envahis par des professionnels de la brocante, il ne reste plus grand-chose du véritable esprit d'origine.

 

Ma petite revue de presse 17/02/2016

Le parti qui monte.

 

Je suis dubitatif sur le nouveau fonctionnement local, le peu de contact que j'ai pu avoir ne me convainc pas sur la place du FN à Briançon, il y a du monde, beaucoup de monde mais curieusement dispersé et sans cohésion.

 

Ceux qui m'ont suivi pour les élections se sont délités, la peur d'être reconnus et d'en subir les conséquences, c'est bien là le problème.

 

Cette période hivernale semble mettre le FN en hibernation, je me demande bien pourquoi.

 

Je me demande si le parti en construction de Aymeric Chauprade ne va pas faire éclater le travail de longue haleine de Marine Le Pen.

 

Pour finir cette page, l'information est plus utile pour focaliser l'attention que pour faire de la réelle information, c'est incompatible avec le fonctionnement de la France depuis 1981.

 

Bientôt une première page sur les races et ses interprétations.

 

Bonne soirée à tous.

 

Pour me rejoindre ou continuer à me suivre, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Commenter cet article

PereNoel 18/02/2016 15:18

Bonjour.
Connaissez-vous Philippe Ploncard d'Assac ?
Sinon, je vous conseille chaleureusement d'écouter sa dernière conférence :
https://www.youtube.com/watch?v=TbrLogRaZm4
Cordialement.