Ces chères pages inutiles

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Ces chères pages inutiles

Tout à un franc.

 

Non bien sûr, seulement des "informations" à un Euro mais pas symbolique.

 

Comme tous les journaux il faut s'adapter et évoluer, il faut aussi assumer des frais bien que l'Etat veille à ce que la désinformation soit bien récompensée, dont acte.

     

Avec 3 753 737 € de subventions anuelles, provenant entièrement de nos impôts, on pourrait se dire que la qualité doit être au rendez-vous.

 

J'avais envisagé, un temps, recevoir les informations du Dauphiné par Internet mais le prix m'en a dissuadé, je le regarde tous les jours, je ne l'achète plus, ou rarement, les quelques articles intéressants (Pour moi s'entend) ne valent pas un pareil investissement d'autant que le numérique est plus cher que le papier alors qu'il ne nécessite aucun support et demande énormément moins de personnel, comprenne qui pourra.

 

Ces chères pages inutiles

2,00 € pour 24 heures.

 

Pour celui ou celle qui n'a pas envie d'accumuler des tonnes de papier sur plusieurs années (Voir le film "Le Chat" avec Jean Gabin et Simone Signoret) le numérique c'est bien mais ça ne reste que du numérique, pour peu qu'une bizarrerie informatique envoie "dinguer" les précieux téléchargements et voilà des infos qui disparaissent, sauf à acheter un journal papier archivé, c'est perdu.

 

289,00 € par an c'est également excessif mais chacun fait ce qu'il veut, les causes et les effets sont identiques à mon paragraphe précédent.

 

Maintenant, je ne dis pas que c'est inutile, je trouve que c'est juste trop cher.  

 

Ces chères pages inutiles
Ces chères pages inutiles
Ces chères pages inutiles
Ces chères pages inutiles

D'autant que.

 

Les subventions de l'Etat n'étant pas assez larges la "PUB" explose depuis quelques temps, qu'il y en ait c'est logique, qu'il y en ait à l'excès c'est perturbant.

 

D'autant que les informations de ces derniers temps se réduisent à peau de chagrin, du tout venant sur le national, de moins en moins de pages, presque rien en international mais ça ne reste qu'un petit journal local.

 

Les cuculteries habituelles sont foisons, entre le petit chat qui s'est fait bouffer par un poisson rouge et la couleur des sous-vêtement d'un notable local on garde toujours les sucreries de la page Briançon, il est vrai que dans cette ville il ne se passe jamais rien et comme le conseil municipal ne se réuni qu'une fois par mois ça limite les sujets intéressants, je suppose qu'il y a des correspondants locaux mais ils sont certainement en manque de "scoop", si ça les intéresse j'ai de la matière première à revendre.

 

Les pages des sports ne m'intéressent pas et je dois avouer que je ne les regarde jamais, ce doit être la même soupe niaise et insipide.

 

Les faits divers locaux sont nettement plus attirants bien qu'il ne s'agisse, la plupart du temps, que d'informations datant de plus de 24 heures, la rubrique des délits permet de constater qu'il se passe quand-même des choses en ce département où la tranquillité semble priver les journaux d'informations intéressantes, D'ICITV n'y échappe pas, j'ai dû regarder trois ou quatre fois, c'est inepte et ça vole au ras des pâquerettes mais c'est rémunéré partiellement par la municipalité de briançon, avec nos impôts bien entendu, pour faire la promotion de la ville la plus minable des hautes Alpes.

 

Ces chères pages inutiles

Une chaine inepte.

 

Qui ne sert à rien sauf faire vivre grassement ceux qui l'ont fondé, les touristes ne regardent pas ce genre de niaiseries pas plus qu'ils ne sont informés des réalités sur le terrain, en dehors de parader dans les rares endroits en bon état de briançon il reste le tout venant habituel de toutes les chaines télévisuelles qui font du remplissage.

 

Je reste persuadé que si on faisait journellement un état des lieux télévisuel des misères de la ville il y aurait de quoi faire de bons reportages mais Mr le Maire de Briançon ne s'achèterait pas une notoriété en étalant en public les conséquences de "sa mauvaise gestion" et son obstination à n'en faire qu'à son bon vouloir, ce qu'il a d'ailleurs précisé lui-même en conseil municipal.

 

Il ne sait qu'utiliser un fonctionnement normal aux fins de propagandes personnelles, juste montrer qu'il est capable de faire refaire un rond-point en occultant soigneusement le reste, comme une grande partie des maires de France d'ailleurs, être élus ce n'est pas gérer une ville, c'est en tirer profits personnels et politiques.

 

Ces chères pages inutiles
Ces chères pages inutiles
Ces chères pages inutiles
Ces chères pages inutiles

Journal du jour.

 

Parce que si je ne l'achète plus je le lis quand-même, enfin quand je dis "lire" c'est excessif, je regarde les pages qui pourraient être intéressantes, je suis souvent déçu.

 

La rubrique courriers des lecteurs reste celle que je préfère, j'ai d'ailleurs préparé une page spéciale à cet effet.

 

Et puis il y a les faits divers, souvent intéressants, voire éducatifs quand on ne rentre pas dans les rubriques du passé, les retours en arrière sur infos anciennes ça rempli des pages mais pas les esprits.

 

Ces chères pages inutiles

Heureusement il y a le train.

 

Sujet fréquent, il faut dire que la dégradation de ce service public, que je ne parviens pas à reconnaitre, laisse du choix quand aux infos de dernières minutes.

 

Juste préciser que la SNCF se défausse sur les syndicats fouteurs de merde, CGT en tête pour rester dans les bonnes habitudes, alors si effectivement les boeufs CGTistes ne savent que foutre la merde la SNCF manque cruellement de coordination dans ses échanges entre ses différents services, faire attendre un train en gare de Veyne ce n'est pas insurmontable sauf si le mécanicien est syndiqué CGT et qu'il ne veut pas rater son apéro du soir à Briançon (C'est une image).

 

La direction régionale qui fait des pipes à la CGT pour essayer de faire en sorte qu'il n'y ait pas trop de mouvements de grève c'est classique, et puis c'est bon aussi pour justifier de supprimer des trains en arguant que par le car c'est plus économique (Ce qui est faux, je suis bien placé pour le savoir).

 

Bref, un bordel ferroviaire de plus, des prestations de plus en plus dégradées pour des tarifs de plus en plus chers et de plus en plus opaques.

 

Ces chères pages inutiles

Centre de "déséducation" nationale.

 

Ces petits chéris de seize ans ne savent plus quoi faire pour rompre l'oisiveté dans laquelle les entretient l'Etat, non content de n'avoir rien à branler de la journée (Quoi que, à seize ans ! Passons) ils ne respectent pas le couvre-feu de l'établissement, lequel d'ailleurs puisque le véhicule à été volé à Lyon et accidenté à Bollène à 180 bornes de là.

 

Les centres éducatifs pour délinquants je connais, j'y ai vu quelques spécimens perdus à tout jamais qui font régner la terreur parmi les autres et imposent leurs lois internes, même au personnel supposé les éduquer.

 

Il y a une méthode plus radicale pour éteindre les velléités adolescentes, une bonne raclée et quelques douches froides c'est plus efficace que de l'argent de poche, la télé du foyer et les sermons de pseudo-éducateurs qui chient dans leur froc face à quelques exaltés sûrs d'être protégés par des lois qui ne protègent pas leurs victimes. 

 

Ces chères pages inutiles
Ces chères pages inutiles
Ces chères pages inutiles

Le passé répond de l'avenir.

 

Devise inscrite au-dessus du fronton de la porte extérieure de Pignerol à Briançon.

 

Là, le passé ne répond de rien mais rempli du papier, incapable de publier de vraies informations qui sont pourtant flagrantes (Ordres de l'Etat aux médias) on ressort les anciens "scoops" pour les rafraichir, des fois qu'il y ait quelques neuneus qui n'auraient pas tout compris il y a un an, il y a vingt ans.

 

On devrait donc offrir ces journaux qui ne font que remettre ce qu'ils ont déjà publié, ou comment faire payer deux fois la même information.

 

Maintenant, en matière de neuneus, on a aussi du gratiné sur les réseaux sociaux.

 

Ces chères pages inutiles

J'en vois des "chiés" tous les jours.

 

Celle-là est quand-même à mettre au livre des records, je veux bien que ce soit informatique, je veux bien que des tas de gens n'aient pas forcément une éducation poussée, je veux bien qu'il faille de tout pour faire un monde mais à l'heure actuelle, où n'importe quel IPHONE ou ordinateur possède un correcteur, je me dis qu'il y a un grand malaise.

 

Une phrase, quatre mots corrects, et encore juste des pronoms et articles.

 

Pourquoi croyez-vous que je me goberge de livre en me passant de télé ?

 

Pour ne pas faire partie de cet immense troupeau de moutons conditionnés qui fait la joie des politiciens de tous bords, ces derniers peuvent dormir tranquille, la matière première à faire élire est en augmentation.

 

A Briançon.

 

Ces chères pages inutiles
Ces chères pages inutiles
Ces chères pages inutiles

Les services techniques assument.

 

Depuis ce matin très tôt la totalité du personnels disponible est au boulot, le déneigement est bien fait là où il le faut, rien n'est parfait mais la tâche est d'importance.

 

Ces comportements irresponsables sont vecteurs de désordre, il est impossible de faire du bon travail avec ce genre de problème. (Tient je fais comme Mr Gryzka, j'ai aussi des vecteurs)

 

C'est une des raisons qui font que cette vieille ville est toujours à la traine pour le déneigement, les chutes sont annoncées, le parking du Champ de Mars est au deux tiers vide mais les rues de la vieille ville sont saturées de véhicules, certains à la semaine (Contraire à la réglementation, mais à Briançon !! la réglementation !!!!!)

 

J'espère ne pas entendre un seul riverain se plaindre de cet état, surtout s'il est coutumier du stationnement intra-muros, légal ou pas.

 

De la même façon j'ai été informé du mécontentement de certains riverains et de quelques visiteurs handicapés qui ne trouvaient place pour leur véhicule, ces derniers m'ont demandé (Pourquoi à moi ?) s'il était normal qu'une personne bien portante gare son véhicule équipé d'un macaron handicapé sur le seul emplacement de la place Dauphine, pardon, Vauban.

 

Je n'ai pas pouvoir pour y faire quoi que ce soit mais effectivement, ce n'est pas le véhicule qui est handicapé, qu'une personne bien portante utilise cet artifice pour squatter une place si précieuse, à la journée (Commerçant local habitant route de Fontenil), c'est perturbant pour ceux qui auraient réellement besoin de cette place.

 

Ça ne me regarde donc pas mais comme on m'a sollicité pour le mettre sur mon blog je profite de l'occasion, ceux qui se sentent concernés se reconnaitront.

 

Ces chères pages inutiles

Une photo de l'emmerdeur public briançonnais.

 

Pour ceux qui ne le connaissent pas bien sûr.

 

A très bientôt pour autre chose.

 

Bonne soirée à tous.

 

Pour continuer à me suivre, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Commenter cet article