Le lendemain de la veille

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Le lendemain de la veille

On fait comme au lendemain de l'avant veille.

 

On reprend un sujet intéressant pour le commenter, dont acte.

 

Par définition les autorités ne répondent pas aux questions embarrassantes, non pour ignorer les question mais parce qu'il n'y a pas de réponse, du moins personne n'est en mesure d'en apporter une.

 

L'hiver arrive à grand pas, s'il est comme je le pressens il risque d'être précoce et froid.

 

Le "petit chemin" de montagne (Ou piste de secours) qu'on essaye de rendre carrossable pour réaliser une liaison illusoire va devenir inutilisable, l'argent investi l'est en pure perte, on va s'en rendre compte très rapidement mais comme c'est celui des contribuables ce n'est pas bien grave, l'imposition c'est inépuisable.

 

La réponse je vais la donner.

 

"""

Mesdames et Messieurs les responsables du collectif du Chambon.

 

Nous sommes dans l'actuelle incapacité de résoudre le problème de l'isolement des villages impactés par l'effondrement du tunnel. Nous vous prions d'accepter cet état de fait parce qu'à l'heure actuelle aucune solution viable à court terme n'est envisagée ni envisageable.

Au mieux, nous allons creuser un vrai tunnel plus long et plus sécurisant jusqu'à la cascade de la Pisse afin de "shunter" la partie à risque le long du lac, il faudra que les "sinistrés" fassent preuve d'une grande patience.

La remise en service de la liaison Grenoble - Briançon ne sera pas effective avant le printemps 2018 pour être conforme à la réglementation en matière de sécurité routière.

Nous nous excusons de ce délais important, il n'est pas possible de faire autrement. 

Vous remerciant de votre compréhension et de votre patience veuillez agréer nos salutations les meilleures.

Le Président du Conseil Général de l'Isère par délégation.

"""

 

Voilà une réponse qui correspond à la réalité, il faut juste avoir le courage et la responsabilité de l'écrire et de l'assumer.

 

On passe sur les coûts et autres détails qui entretiennent la petite guerre inter-régions.

 

Je crains hélas qu'aucun élu ne se risque à écrire (Faire écrire) un tel billet, pour ça il faut des couilles, c'est prendre le risque d'être fustigé et pourtant c'est le plus réaliste scénario envisageable.

 

Bien que ce soit très perturbant pour les deux extrémités des vallées, de la Romanche et de la Guisane, au mieux c'est ce qui reste le plus fiable, on ne creuse pas un tunnel comme on achète une baguette et je suis plus près de fixer un montant total frisant les 70 millions d'Euros que les 25 prévus absolument insufisants pour du travail propre et durable.

 

A suivre de près donc.

 

Le lendemain de la veille

Aider au voyage.

 

Quel voyage ?

 

D'avoir du coeur c'est un sentiment partagé, je me demande seulement si de payer le trajets pour l'enfer à des désespérés qui en fuient déjà un est l'aide qu'ils attendent, la pédagogie semble absente, l'Etat se défausse sur les populations (Raison de l'exploitation et de la large médiatisation de cet enfant mort sur une plage) n'ayant aucune solution à apporter.

 

Le flux migratoire sur l'Europe est gigantesque, c'est, à coup sur, largement organisé, je doute que de simples passeurs puissent soudainement avoir les capacités de faire traverser la méditerranée à des dizaines de milliers de personnes TOUS LES JOURS, c'est devenu une volonté européenne orchestrée par le parlement européen, certainement sous la pression de Mme Merkel.

 

Sans demander l'avis aux populations concernées, bien entendu.

 

Au Soudan il n'y a pas de nécessité absolue de quitter son pays, en Érythrée non plus même si les tensions sont palpables.

 

Les Syriens payent la note européenne de soutien aux islamistes contre Bachar el-Assad, les tergiversations et les retournements de vestes on mis des centaines de milliers de ces gens sur les routes de l'exode, même ceux qui pourraient être plus utiles à leur pays en y restant. 

 

Ces gens ne viennent pas avec des rêves mais avec de l'espoir, cet espoir qu'il est impossible à donner pour des raisons d'ordre économique d'abord, culturels ensuite et ethniques enfin, on ne change pas un mode de vie instantanément, pour le moment, sous le coup des énormes problèmes qui les assaillent, ces gens sont pacifiques, quand ils se seront rendu compte qu'ils ont quittés un enfer pour en trouver un autre d'un autre genre ils ne resteront pas à subir, ils se révolteront contre les accueillants, c'est logique et humain.

 

Les pays d'Europe sont fortement déstabilisés par ce gigantesque afflux migratoire, on attend l'asphyxie ?

 

Je ne suis pas sûr que les calaisiens qui sont venus récemment apprécient cette aide à les submerger un peu plus, toutes ces associations "litigieuses" font fausse route même si le fond est légitime.

 

Le lendemain de la veille

Chez toi !

 

Pour trois jours le temps qu'il se sustente et qu'il se repose, après c'est de nouveau l'enfer.

 

Un beau geste hélas inutile, il faudrait autant d'accueil de ce genre qu'il y a de réfugiés, plusieurs centaines de milliers, pour un but impossible autre que les remettre à la rue vers l'insaisissable.

 

Qui plus est, ces gens arrivant de nulle part sont porteur de maladies qu'on ne détecte pas tout de suite, c'est aussi un problème sanitaire à très grande échelle dont nos enfants risquent de pâtir, ce n'est pas une accusation, c'est un constat.

 

La suite demain ou au lendemain d'aujourd'hui.

 

Le lendemain de la veille

Pour continuer à me suivre, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Commenter cet article

Frédéric 06/09/2015 21:35

Bon là, je ne comprends pas tout ... Dites moi Mr Ihuel pourquoi les Polonais, par exemple, lorsqu'ils ont été accueillis en France, ne ce sont pas ensuite retourné contre la France comme vous le dites aujourd'hui pour le sujet actuel. La France en a accueilli bien d'autres (Espagnols, Italiens, ...) et tout s'est bien passé. Et une autre question me vient à l'esprit (que tout le monde ferait peut-être bien de se poser ) "Si demain la France connaissait un terrible sort comme un groupuscule qui terroriserait nos concitoyens, pour exemple, certains ne fuiraient-ils pas vers d'autres horizons et ne serions-nous pas à ce moment là, heureux d'être accueillis à bras ouvert ? par des peuples sans doute encore plus pauvres que nous et qui nous accueilleraient avec le sourire jusqu'aux oreilles ? Une question légitime qui peut donc faire réfléchir non ? J'ai un peu de mal à vous suivre parfois même si les sujets que vous abordés peuvent être passionnants ... Mais avec vos analyses politiques, entre autre, je souhaiterai d'autres arguments, qui pourraient "sonner plus juste"? ou je n'ai vraiment rien compris et là, j'attends davantage d'explications de votre part... Expliquez-moi le fond de votre pensée, mais la plus directe qui soit. Ce qui se passe actuellement (sans parler d'une éventuelle récupération politique ou je ne sais quoi d'autre) c'est assistance à personnes en danger, c'est humanitaire, HUMAIN. Pour le reste, pourquoi ne pas penser aussi qu'il pourrait y avoir parmi tout ce beau monde qui arrive de plusieurs pays, des terroristes dissimulés ? Quand aux problèmes sanitaires, quelles types de maladies craignez-vous qui se déclenchent à long terme ? (celles que l'on ne voient pas tout de suite) Ebola ?
...) .
Bien à vous.

Ihuel 07/09/2015 11:19

Réponse sur une page rapide, je bosse pas mal en ce moment