Tout-fou se suicide !

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Il y a des circonstances durant lesquels on se demande où s'arrête la logique et où commence l'incohérence.

 

Il y a quelques temps j'ai souligné le comportement anormal d'un handicapé très connu à Briançon, j'avais même été jusqu'à avancer que sa place serait plus à Laragne que de se balader dangereusement dans les rues au mépris de tous les dangers. 

 

Heureusement que je roule doucement.

 

A 0,28 mn de la vidéo.

 

Cet homme doit avoir un problème pour risquer sa vie et celles des autres, je n'ose imaginer le réflexe d'un automobiliste qui ferait un brusque écart pour éviter cet obstacle imprévu et mobile et qui viendrait à percuter un véhicule venant en sens inverse. 

 

Comment responsabiliser les protagonistes, comment définir la situation pour qui ne peut prouver une telle situation, à le dire on ne croirait pas cette incohérence et pourtant !

 

Les faits sont là, je ne l'ai pas convoqué pour qu'il soit à cet endroit à ce moment précis.

 

j'ai donc fait des appels de phares aux autres automobilistes arrivant en sens inverse, cette fois c'est pour une bonne cause puisque je suis opposé aux appels de phares signalant un contrôle, signaler un danger c'est un devoir.

 

Ce soir une petite page.

 

Bonne journée à tous.

Commenter cet article

fred 08/07/2015 14:54

Oui, vous avez certainement raison... Un centre spécialisé serait sans doute plus adapté pour lui mais personne n'a l'intention de s'en préoccuper dans son entourage ou pour lui il n'est pas question de centre, tout va bien. Je l'avais un jour entendu s'exprimer à la librairie de la place de l'Europe. Il m'avait semblé tout à fait serein mais je ne connaissais pas sa situation. Avec vous, François, tout s'est éclaircie mais tout cela ne nous avance pas beaucoup plus. Que faire ? Je tenterai de parler avec lui si je le croise et s'il est abordable. Ma femme est tétraplégique, je m'y connais un "chouïa" dans le domaine. Merci pour votre réponse. Cordialement.

Ihuel 08/07/2015 16:18

Vous avez raison, il a besoin d'aide, je ne crois pas que les services sociaux s'en préoccupent, il n'en serait pas là. Quand à prendre des responsabilités je doute que les institutions soient partantes, sauf quand il y aura un pépin, là ça bougera mais trop tard, comme d'habitude. La logique c'est l'intervention du maire qui prend la décision d'une mise en centre spécialisé, pour ça il faut l'aval de la famille, c'est une responsabilité envers cet homme mais de ne rien faire c'est aussi la responsabilité du maire qui connait la situation. Je pense qui si il arrive quelque chose les procédures vont durer des années, l'internement se fera d'office et il y aura des larmes de part et d'autre, c'est la malheureuse conséquence de la lourdeur de l'administration française et de la politique du parapluie qui est : "Ce n'est pas de ma responsabilité". Jusqu'à quand ?

fred 08/07/2015 12:00

Bonjour ! Est-ce que c'est la même personne que l'on croisait parfois dans un fauteuil classique avec la jambe relevée et qui remontait, il y a quelques temps, l'avenue de la république à la force des bras ? En faisant un doigt d'honneur à celui qui n'était pas content ? En tous les cas, c'est vrai qu'il est un peu "barré" celui-là. Apparemment, il ne cherche pas à se suicider mais c'est un danger pour lui en risquant d'entraîner les autres avec lui. Et qui plus est, il est loin de respecter le code de la route dans cette vidéo. La police ne lui dresse jamais une contravention ?

Ihuel 08/07/2015 13:01

Oui, c'est bien lui mais c'est plus compliqué que çà. En fait cet homme est handicapé suite à un suicide raté, il est appareillé, il expose ses prothèses crasseuses, il est lui même loin d'être clean mais dans sa situation il lui est difficile de faire autrement. Je ne sais s'il est suivi, il est effectivement un peu "à côté de la plaque". Il est effectivement irascible, il emmerde tout le monde n'importe où dans la rue, surtout là ou il sait qu'il emmerde le monde. Peut-être cherche-t-il un complément de pension (C'est ce qui se dit en ville) mais de toutes les façons impossible à verbaliser, d'une part ça n'arrangerait pas sa situation, il ne semble pas rouler sur l'Or, et puis il faut un motif basé sur la réglementation, dans son cas ça n'existe pas puisque son fauteuil est le complément indispensable de son autonomie. Il serait bien mieux dans un centre spécialisé, pas spécialement pour la société (Il n'est pas vraiment dangereux) mais pour lui, une prise en charge complète lui serait bénéfique. Et puis des contraventions il en aurait dix par jour. Merci de votre lecture et de votre pertinente remarque