Esprit Charlie, es-tu là ?

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Esprit Charlie, es-tu là ?

PPD va disparaitre.

 

Je n'ai plus la télé depuis des lustres, pour ce que c'est intéressant je me repose l'esprit, je ne suis plus matraqué par les publicités plus débiles les unes que les autres et je fais des économies.

 

Cependant, bien que CANAL + soit une chaine très politiquement orientée, j'aimais bien regarder les Guignols de l'Info, pas pour trouver un exutoire mais pour me distraire un peu avec ces caricatures toutes plus sympathiques et amusantes les unes que les autres.

 

Mais voilà, il semble que l'esprit des caricatures soit sélectif, celles de Charlie Hebdo rentraient dans le cadre du politiquement correct gouvernemental, jusqu'à en obtenir la légion d'honneur (Où est l'honneur d'insulter à travers des dessins), pas celles qui "moquent", sur le ton de la plaisanterie, certains hommes politiques très chatouilleux et à la réaction toute aussi épidermique qui semblent se reconnaitre dans ces dérisions.

 

Si ces gens, si bien placés, avalisent l'insulte envers des communautés, ils n'admettent pas qu'on puisse avoir d'eux une vue plus en rapport avec ce qu'ils laissent suinter dans leurs comportement, leur fonctionnement et leur attitude, si bien reproduits par ces marionnettes, en fait ce qu'ils sont réellement et ils le prouvent par ce genre de décision.

 

Je reste persuadé que certaines communautés et certains politiques très haut placés font pression sur les "responsables" de l'Etat, donc sur l'audio-visuel, afin qu'ils ne soient plus moqués de ce qu'ils sont dans la réalité.

 

Encore un coup d'arrêt à la liberté d'expression qui a tant soulevé les foules en Janvier dernier, deux poids deux mesures.

 

Et puis quand on est à la tête d'une fortune personnelle de plus de 7 milliards d'Euros (7 000 000 000 €) Mr Bolloré peut se permettre de donner des consignes aux chef du gouvernement.

 

Pauvre France

 

A bientôt pour une page de presse, mais après la fête médiévale.

 

Pour continuer à me suivre, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Commenter cet article